SupraCell : Critique des 4 premiers épisodes de la série Netflix

Date : 27 / 06 / 2024 à 11h00
Sources :

Unification


SUPRACELL

- Date de diffusion : 27/06/2024
- Plateforme de diffusion : Netflix
- Épisodes : 1.01 à 1.04
- Réalisateur : Rapman, Sebastian Thiel
- Scénariste : Rapman
- Interprètes : Tosin Cole, Nadine Mills, Eric Kofi Abrefa, Calvin Demba, Josh Tedeku, Adelayo Adedayo, Rayxia Ojo, Giacomo Mancini, Eddie Marsan

LA CRITIQUE

Les 4 premiers épisodes de SupraCell, d’une quarantaine de minutes, sont très sympathiques et permettent de s’immerger dans une histoire originale de super-héros.

Le scénario de Rapman se focalise sur un jeune homme qui va découvrir qu’il a d’étonnants super-pouvoirs. Il va alors se lancer à la recherche de quatre autres personnes comme lui afin de sauver sa femme.

Les épisodes sont bien sympathiques à suivre. Ils permettent tout d’abord de se familiariser avec les différents protagonistes avant de les montrer se fédérer contre une menace bien inquiétante.

Les effets spéciaux sont bien faits et montrent les différentes caractéristiques des pouvoirs des personnages. D’ailleurs, si ces derniers sont plutôt classiques dans le monde super-héroïque, ils sont bien mis en avant.

D’autant qu’on suit de près la manière dont les protagonistes vont découvrir leur pouvoir et essayer de les maîtriser avant de commettre des catastrophes. Ils sont d’ailleurs d’origines différentes et leurs passés, ainsi que leurs personnalités, influent beaucoup sur la manière dont ils prennent ces bouleversements dans leurs vies.

Tosin Cole est très bon en homme prêt à tout pour sauver la femme qu’il aime. Celle-ci est très bien interprétée par Adelayo Adedayo qui forme un beau duo avec lui. Nadine Mills est sympathique en jeune femme travaillant dur pour grimper les échelons de son boulot. Calvin Demba est impeccable en jeune homme essayant de gagner sa vie par tous les moyens. Eric Kofi-Abrefa est très bon en père n’arrivant pas à se sortir de ses galères personnelles. Et Josh Tedeku est impeccable en chef de gang revanchard.

Les quatre premiers épisodes réservent de nombreux rebondissements et des passages spectaculaires. Les quatre premiers épisodes donnent une grande envie de découvrir la suite et de savoir dans quelle direction va aller le récit et si le personnage principal réussira son pari de sauver celle qu’il aime.

La première moitié de la série SupraCell est très bonne et donne l’occasion de se plonger en pleine Angleterre au milieu d’une histoire super-héroïque qui s’éloigne de ce que l’on a déjà vu. Aussi, si vous appréciez ce genre de programme fantastique, n’hésitez pas à vous immerger dans ce récit réservant de l’émotion et du suspense et qui est porté par des acteurs impeccables.

Divertissant et agréable.

SYNOPSIS

À Londres, un groupe de personnes ordinaires qui n’ont rien en commun développent des super-pouvoirs. Michael Lasaki va devoir les rassembler pour sauver la femme qu’il aime.

BANDE ANNONCE



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


L’Imaginaire : La critique du film Netflix
Le Flic de Beverly Hills - Axel F. : La critique express
SupraCell : Critique des 4 premiers épisodes de la série (...)
Ultraman Rising : La critique du film Netflix
La Chronique des Bridgerton : La critique de la saison 3B de la (...)
Dune - Prophecy : La nouvelle bande annonce
Star Trek - Strange New Worlds : Un personnage de TOS à la (...)
The Ark : Critique 2.01 Failed Experiment
Alien - Romulus : Une nouvelle bande annonce, visuellement (...)
R.I.P. : Bob Newhart, le professeur Proton, est décédé
Brèves : Les informations du 19 juillet
Justice League vs Godzilla vs Kong : La critique pop-corn
Max - Bandes annonces : 19 juillet 2024
The Deliverance : L’histoire vraie dont s’inspire le (...)
Star Trek : Informations et interrogations pour le film (...)