Spinners : Critique de la série Canal +

Date : 24 / 06 / 2024 à 11h00
Sources :

Unification


SPINNERS

- Date de diffusion : 24/06/2024
- Plateforme de diffusion : Canal +
- Épisodes : 1.01 à 1.08
- Réalisateur : Jaco Bouwer
- Scénaristes : Benjamin Hoffman, Matthew Jankes, Sean Steinberg, Gillian Breslin, Daniel Zimbler, Byron Abrahams, Zoë Laband
- Interprètes : Cantona James, Brendon Daniels, Dillon Windvogel, Braeden Buys, Elton Landrew, Stephren Saayman, David Isaacs, Jihaad Otto, Katlego Lebogang, Melanie du Bois, Chelsea Thomas, Ernest St.Clair

LA CRITIQUE

Spinners est une très bonne série collaboration entre Canal+ et l’Afrique du Sud en 8 épisodes de 54 minutes.

Le scénario tourne autour d’un jeune homme servant de chauffeur à un gang dans son quartier. Il va alors découvrir le spinning, un sport automobile extrême où il est très bon, ce qui le fait espérer échapper à son destin.

La série de Jaco Bouwer est particulièrement addictive. On s’attache bien vite au personnage principal qui se retrouve coincé dans un milieu qu’il veut quitter. L’intrigue le suit dans son métier dangereux et dans la manière dont il s’investit dans ce sport de l’extrême où il espère briller. Alors que la police locale intervient sur fond de guerre des gangs.

Les épisodes s’enchaînent facilement et les personnages sont intéressants à suivre. Ils sont d’ailleurs très bien interprétés. Le rôle-titre est incarné par le jeune Cantona James qui est remarquable en jeune homme voulant aider sa famille à changer de vie. Elton Landrew est formidable en chef de gang au lourd secret. Brendon Daniels est superbe dans le rôle de son adjoint ne faisant de cadeaux à personne. Dillon Windvogel est fort sympathique en jeune homme devenant l’ami du personnage principal. Et Chelsea Thomas est intéressant en pilote de spinning. Quant à David Isaacs et Katlego Lebogang, ils sont très bons en policiers décidés à élucider l’affaire sur laquelle ils se trouvent.

Le récit permet une plongée immersive en plein cœur d’un gang, un fléau qui touche de nombreux lieux en Afrique du Sud, notamment au Cap où il se déroule. Il offre aussi l’opportunité de découvrir le spinning, un sport automobile dans lequel les voitures font des figures tournoyantes sur un petit terrain et bénéficient de cascadeurs voltigeurs qui s’amusent à sortir et à monter dans la voiture en mouvement. C’est donc un sport très impressionnant et dangereux réservé à des professionnels, ou amateurs plus qu’éclairés, sachant ce qu’ils font.

Les séquences de nombreuses démonstrations de ce sport sont vraiment spectaculaires et ont bénéficié d’un soin tout particulier, tant à leur mise en scène qu’à leur réalisation et à la manière dont elles sont filmées.

De plus, le récit installe aussi un véritable suspense. En effet, plusieurs événements se déroulent au cours de l’histoire et s’entremêlent étroitement. Ce qui évite de se retrouver devant un récit qui ronronne. Ainsi, celui-ci offre régulièrement des péripéties desquelles on espère que le personnage principal, particulièrement attachant, réussisse à se tirer.

D’ailleurs, il n’est pas impossible qu’une seconde saison voie le jour, alors que la fin est porteuse d’une sombre menace.

Le tournage en Afrique du Sud aide au dépaysement ressenti en suivant une histoire contant la quête d’émancipation d’un jeune homme. De plus, l’intrigue se passe dans différents quartiers, permettant de voir l’hétérogénéité de ces derniers et la manière dont les luttes d’influence ont un impact local.

Spinners est une très bonne série originale faisant passer un bon moment. Son histoire mélangeant guerre des clans, sport automobile et destinée personnelle, associée à une mise en scène extrêmement efficace et à une interprétation remarquable, en fait une série que l’on prend beaucoup de plaisir à regarder et que l’on espère retrouver pour une seconde saison.

Sympathique et captivant.

SYNOPSIS

Ethan, 17 ans, vit dans un quartier pauvre du Cap en Afrique du Sud. En charge de son petit frère, il n’a pas d’autre choix que de faire le chauffeur pour Damien, le parrain d’un gang local. Vivant constamment sur le fil du rasoir, il découvre une possible porte de sortie avec le spinning, un sport automobile extrême où il pourrait mettre à profit ses talents de pilote. Mais la guerre des gangs qui se profile risque de compromettre ses espoirs.

BANDE ANNONCE



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Spinners : Critique de la série Canal +
A Gentleman in Moscow : La série arrive demain sur Canal+, mais (...)
Pearl : La critique du film
Narvalo : Critique de la saison 3
Yellowjackets : Critique des trois derniers épisodes de la saison (...)
Star Trek - Strange New Worlds : Un personnage de TOS à la (...)
The Ark : Critique 2.01 Failed Experiment
Alien - Romulus : Une nouvelle bande annonce, visuellement (...)
R.I.P. : Bob Newhart, le professeur Proton, est décédé
Brèves : Les informations du 19 juillet
Justice League vs Godzilla vs Kong : La critique pop-corn
Max - Bandes annonces : 19 juillet 2024
The Deliverance : L’histoire vraie dont s’inspire le (...)
Star Trek : Informations et interrogations pour le film (...)
Avengers : Les frères Russo pour le 5ème volet et Secret Wars (...)