Sous la Seine : La critique du film Netflix

Date : 09 / 06 / 2024 à 14h00
Sources :

Unification


SOUS LA SEINE

- Date de sortie : 05/06/2024
- Plateforme de diffusion : Netflix
- Titre original : Sous la Seine
- Durée du film : 1 h 41
- Réalisateur : Xavier Gens
- Scénariste : Xavier Gens
- Interprètes : Bérénice Bejo, Nassim Lyes, Anaïs Parello, Iñaki Lartigue, Léa Léviant, Timi-Joy Marbot, Julien Jakout, Ricky Tribord, Sandra Parfait, Aurélia Petit, Anne Marivin

LA CRITIQUE

Sous la Seine est un très bon film mettant en avant un requin dans un environnement bien différent de celui où il se trouve d’habitude.

Le scénario du réalisateur Xavier Gens se focalise sur une spécialiste des squales qui va découvrir que celui qu’elle suit depuis des années se trouve étonnamment dans la Seine au niveau de la capitale française. En compagnie de la police fluviale, elle va alors essayer d’éviter qu’un bain de sang ait lieu juste avant le triathlon des Jeux olympiques de Paris 2024.

La sortie du film a été avancée sur la plate-forme suite à un procès avec un scénariste et réalisateur qui avait écrit un synopsis similaire il y a plusieurs années où une silure géante faisait des dégâts dans la Seine juste avant les JO. Le procès est mi-juin, aussi, il faut se dépêcher de voir le film si celui-ci doit être retiré pour une durée indéterminée suite à ce premier procès.

Xavier Gens est un formidable réalisateur de film de genre français. Il sait parfaitement faire monter l’angoisse, mettre en avant ses personnages et offrir des scènes d’action spectaculaires qui restent longtemps en mémoire.

Sa dernière œuvre est tout à fait fidèle à ses qualités de cinématographe et on prend un véritable plaisir à suivre les aventures de ses personnages au cœur de cette eau où la pollution est loin d’être l’élément le plus dangereux.

Certes, comme dans tout type de film mettant en scène des animaux s’en prenant aux humains, il ne faut pas trop s’attarder sur la plausibilité du récit. Même si la scientifique du groupe essaye d’apporter un vernis d’explications biologiques au comportement du squale et à la manière dont il ne meurt pas au cœur de l’eau douce où il se trouve.

Ainsi, lorsqu’on suspend son principe de crédibilité, on passe un formidable moment de divertissement. On ne s’ennuie jamais et quelques passages sont absolument incroyables. D’autant que de très bons effets spéciaux donnent vraiment l’impression de voir ce requin tueur rôder dans la Seine. Le final est d’ailleurs absolument magnifique et fait découvrir Paris d’une manière complètement différente.

Et ne vous laissez pas arrêter par une partie du public français qui ne semble vraiment pas aimer le genre français, comme l’a malheureusement montré les échecs de superbes films de genre en 2023, les spectateurs étrangers eux ne boudant pas leur plaisir et appréciant vraiment cette œuvre particulièrement efficace.

Bérénice Bejo est formidable en spécialiste de la faune marine se battant pour éviter les victimes. Nassim Lyes est excellent en policier prêt à tout pour éviter le drame. Aurélia Petit est très sympathique en responsable de la brigade pluviale. Anaïs Parello est impeccable en militante pour les animaux pensant que ces derniers sont toujours des victimes inoffensives. On peut aussi s’amuser devant le portrait de madame la maire de Paris très bien campée par Anne Marivin montrant un comportement politique plus que convaincant.

L’œuvre se déroule en grande partie en plein cœur de Paris et les très nombreuses séquences en pleine eau sont parfaitement filmées. La mise en scène s’affranchit du manque de profondeur d’eau pour trouver des situations complètement atypiques, et régulièrement improbables. Toutefois, on s’amuse beaucoup devant ces péripéties aquatiques laissant derrière elles des traînées rouge sang de membres déchiquetés. D’autant que les victimes sont vraiment très nombreuses.

Sous la Seine est un très bon film de tueur marin qui offre une vision différente de ce que l’on a déjà vu précédemment et qui propose des séquences vraiment efficace. Aussi, même si l’histoire n’est pas révolutionnaire, laissez-vous entraîner par une réalisation pleine de rebondissements et des comédiens crédibles.

Divertissant et létal.

SYNOPSIS

Été 2024, Paris accueille pour la première fois les championnats du monde de triathlon sur la Seine. Sophia, brillante scientifique, est alertée par Mika, une jeune activiste dévouée à l’écologie, de la présence d’un grand requin dans les profondeurs du fleuve. Elles n’ont d’autre choix que de faire équipe avec Adil, commandant de la police fluviale pour éviter un bain de sang au cœur de la ville.

BANDE ANNONCE


GALERIE PHOTOS

Sous la Seine



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


Sous la Seine : La critique du film Netflix
Sweet Tooth : Critique de la saison 3 Netflix
Monster : La critique du film Netflix
Lumberjack The Monster : La critique du film Netflix
Mon oni à moi : La critique du film Netflix
The Instigators : La bande annonce d’un braquage qui tourne (...)
The Boys : La critique des trois premiers épisodes de la saison (...)
Blade : Le reboot maudit de Marvel Studios ?
Doctor Who : Critique 1.08 La légende de Ruby Sunday
Mission Impossible 8 : Tom Cruise a prévenu Shea Whigham
Star Wars Outlaws : La nouvelle bande annonce et 10 minutes de (...)
Annecy Festival 2024 : Rencontre avec Adam Elliot, Cristal du (...)
Those About to Die : La bande annonce
Que la bête meure : La critique
Star Trek : La lettre de fête des pères de Julie Nimoy