Lumberjack The Monster : La critique du film Netflix

Date : 03 / 06 / 2024 à 11h00
Sources :

Unification


LUMBERJACK THE MONSTER

- Date de sortie : 01/06/2024
- Plateforme de diffusion : Netflix
- Titre original : Kaibutsu no kikori
- Durée du film : 1 h 59
- Réalisateur : Takashi Miike
- Scénariste : Hiroyoshi Koiwai d’après l’œuvre de Mayusuke Kurai
- Interprètes : Kazuya Kamenashi, Nanao, Riho Yoshioka, Keisuke Horibe, Minosuke, Shidô Nakamura, Kiyohiko Shibukawa, Shôta Sometani, Reon Yuzuki

LA CRITIQUE

Les fans d’horreur connaissent le nom de Takashi Miike, même si ses œuvres sont rarement vues sur grand écran et tournent régulièrement dans des festivals. C’est d’ailleurs le premier réalisateur asiatique a être cité dans les listes des meilleurs films d’horreur avec son effroyable Audition.

C’est donc une agréable surprise de retrouver son dernier long métrage, Lumberjack The Monster qui est sorti sans publicité sur Netflix.

Le scénario d’Hiroyoshi Koiwai adapte le livre de Mayusuke Kurai. Il tourne autour d’un brillant avocat qui est aussi un tueur psychopathe sans remords. Suite à l’agression de celui-ci par un serial killer, il va alors tout faire pour retrouver celui-ci et se venger impitoyablement.

Le film de Takashi Miike est un thriller tendu mettant en scène plusieurs monstres qui s’affrontent pour s’éliminer. Des personnages atypiques que sait parfaitement mettre en valeur le trublion du cinéma japonais.

Bien que celui-ci se soit nettement assagi au fil des années. Ainsi, si le thriller est efficace, interrogeant sur les notions du bien du mal, et questionnant sur les sentiments et la moralité, il n’est jamais vraiment perturbant.

La mise en scène offre toutefois des passages particulièrement spectaculaires appuyés par de très bons effets spéciaux. Un véritable suspense se dégage de l’intrigue, alors que les différents éléments se mettent progressivement en place.

Kazuya Kamenashi est excellent en homme sans sentiments prêt à tout pour arriver à ses fins. Shôta Sometani est impeccable en meilleur ami médecin partageant son amour du meurtre. Nanao est formidable en inspectrice pugnace voulant découvrir la vérité. Kiyohiko Shibukawa est très bon dans le rôle de son adjoint. Et Riho Yoshioka est vraiment intéressant en fiancée du personnage principal.

Le long métrage se pose avant tout la question de l’humanité des protagonistes. Il développe une réflexion que ce qui peut être induit par des facteurs extérieurs et sur la manière dont un individu peut s’affranchir, ou non, de ce qui est socialement accepté en fonction de sa nature intime.

Si on ne retrouve pas toujours la patte du réalisateur, celui-ci offre une œuvre qui se laisse regarder avec plaisir et propose le portrait intéressant d’un psychopathe moderne. Quant au tueur en série, son déguisement, issu d’un roman jeunesse, le rend aussi très intéressant à découvrir.

Lumberjack The Monster est un bon polar noir et méchant montrant une rencontre tendue entre des tueurs voulant achevé l’autre le premier. Avec son histoire bénéficiant d’une certaine sophistication, sa mise en scène efficace et son interprétation solide, ce n’est certes pas à l’un des meilleurs Takashi Miike, mais il saura ravir les amateurs de thrillers méchants.

Inexorable et sans pitié.

SYNOPSIS

Dans The Lumberjack Monster, l’avocat Akira Ninomiya a été choisi comme prochaine cible d’un tueur en série portant le masque de Lumberjack Monster et armé d’une hache qui s’inspire du livre d’images Kaibutsu no Kikori. Ayant réussi à survivre à l’attaque, cet avocat aux allures de psychopathe sans cœur ni empathie pour les autres est bien décidé à prendre sa revanche. Pour le coincer, il lui faudra tenter de comprendre pourquoi le tueur prend le cerveau de ses victimes et comment il choisi ses prochaines cibles.

BANDE ANNONCE



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


L’Imaginaire : La critique du film Netflix
Le Flic de Beverly Hills - Axel F. : La critique express
SupraCell : Critique des 4 premiers épisodes de la série (...)
Ultraman Rising : La critique du film Netflix
La Chronique des Bridgerton : La critique de la saison 3B de la (...)
House of the Dragon : Critique 2.05 Régent
Deadpool & Wolverine : La bande annonce finale et (...)
La Voix du Lac : La critique des deux premiers épisodes
Ranma 1/2 : La bande annonce de la nouvelle série non censurée de (...)
Il était une fois les séries : Ranma 1/2
Alien : La série trouve enfin son titre... intrigant
Dune - Prophecy : La nouvelle bande annonce
Star Trek - Strange New Worlds : Un personnage de TOS à la (...)
The Ark : Critique 2.01 Failed Experiment
Alien - Romulus : Une nouvelle bande annonce, visuellement (...)