Kinotayo : La clôture

Date : 17 / 12 / 2022 à 11h00
Sources :

Unification


Le festival Kinotayo vient de fermer officiellement ses portes. Toutefois, la reprise des films projetés va maintenant se faire dans des salles de cinéma françaises en janvier, ce qui permettra aux spectateurs n’habitant pas la région parisienne de pouvoir aller voir sur grand écran des œuvres qui, pour la plupart, ne seront malheureusement pas visibles de cette manière par la suite.

La cérémonie de clôture a permis la remise d’un palmarès primant 3 œuvres très différentes.

- Prix du Jury pour Torao de Kazuya Murayama
- Grand Prix du Jury pour Soup and Ideology de Yang Yonghi
- Soleil d’Or, prix du public du festival, pour La Famille Asada de Ryota Nakano, qui sortira le 25 janvier 2023 dans toute la France

En ce qui concerne La famille Asada, vous pouvez retrouver ci-dessous, à la fin de la vidéo de clôture, le passage concernant le réalisateur Ryota Nakano, le photographe Masashi Asada et le producteur Shinji Ogawa qui sont venus réceptionner leur prix. Il s’agit d’un film à la fois drôle et tendre, pétri de beaucoup d’émotion. Le long métrage raconte l’histoire d’un jeune photographe qui entraîne sa famille dans les histoires qu’il raconte et qui a mis son talent au service des rescapés de Fukushima, suite au tsunami terrible qui a eu lieu en 2011. L’œuvre est d’une grande générosité, parle merveilleusement de la famille et fait passer un très bon moment de cinéma.

C’est le film Saules aveugles, femme endormie qui vient clore en beauté une sélection ayant laissé une très grande part au documentaire. En effet, le réalisateur invité cette année était Kazuhiro Soda, dont une partie de ses œuvres documentaires ont été projetées en sa présence et celle de la productrice Kiyoko Kashiwagi. Dans la partie vidéo, vous pouvez d’ailleurs découvrir sa présentation faite lors de l’ouverture du festival.

Il était extrêmement agréable de (re)découvrir certains de ses différents documentaires. Le réalisateur capte parfaitement l’instant présent et donne la parole à des personnes à qui on l’offre bien rarement. À travers les œuvres projetées, il dresse des portraits touchants de personnes très variées et souvent atypiques et brosse le tableau de la société japonaise qu’il décrit touche après touche dans toutes ces sphères.

Sa dernière œuvre en date, Professeur Yamamoto part à la retraite, sortira aussi en salle le 4 janvier 2023 et revient sur le professeur Yamamoto qui avait déjà inspiré l’un de ses longs métrages précédent, le formidable Mental. On y découvre un homme à la veille de partir à la retraite pour s’occuper de sa femme malade. L’œuvre est d’un grand humanisme et permet de mettre en avant un professionnel de la santé mentale généreux, respectueux de ses patients, à leur écoute et faisant tout pour que ces derniers puissent vivre au mieux leur vie.

Vous pouvez trouver ci-dessous la vidéo de la cérémonie de clôture, ainsi que celle de la présentation du film de clôture par Saules aveugles, femme endormie, ainsi qu’un avis rapide sur l’œuvre qui est venu mettre un terme à cette 16e édition de Kinotayo.

Merci encore pour cette très belle édition et bravo à tous les organisateurs et aux bénévoles qui ont permis au festival de se dérouler au mieux est aux spectateurs d’être aussi bien accueillis dans la merveilleuse Maison de la Culture du Japon de Paris.

- SITE OFFICIEL

CÉRÉMONIE DE CLÔTURE


Présentation du réalisateur invité Kazuhiro Soda et de la productrice Kiyoko Kashiwagi :


SAULES AVEUGLES, FEMME ENDORMIE

Résumé : Quelques jours après le tsunami du 11 mars 2011, Katagiri, attaché commercial soumis, reçoit la visite d’une grenouille géante qui lui demande son aide pour sauver Tokyo de la destruction. Komura, son collègue, doit transporter une boîte au contenu mystérieux jusqu’à Hokkaido. Sa compagne Kyoko, traumatisée par la catastrophe de Fukushima, vient de le quitter. Et Watanabe, leur chat, a disparu... Pierre Földes entremêle six nouvelles – tirées de trois recueils différents – de l’auteur Japonais Haruki Murakami pour former une seule histoire riche en détours. Une adaptation en sept chapitres, où se mêlent humour, mélancolie, absurde et poésie dans une atmosphère mi-réaliste, mi-onirique. Une ode à la liberté de choix, une réflexion sur nos prisons intérieures et sociales.

Avis : Saules aveugles, femme endormie sortira en salle le 22 mars 2023. On y découvre un film d’animation à sketchs où les histoires s’entremêlent, reflétant ainsi plusieurs nouvelles du grand auteur japonais Haruki Murakami. Entre fantastique et onirisme, réalité et rêverie, le réalisateur entraîne le spectateur dans un jeu de dédale introspectif. L’œuvre ne s’adresse pas à un public jeune et pourrait en surprendre certains de par son mélange atypique de trames narratives se mélangeant, ce qui propose un récit ne répondant pas forcément à toutes les questions que l’on peut se poser.

L’animation soignée et des personnages attachants entraînent le spectateur dans des étonnantes tribulations croisées qui s’interrogent sur l’existence même et sur les relations entre les individus.

Vous pouvez trouver ci-dessous la présentation du film permettant d’en comprendre sa genèse.

Présentation du film Saules aveugles, femme endormie par son réalisateur Pierre Földes et son producteur Tom Dercourt :



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Japan Expo 2024 : Le jeudi 11 juillet
NIFFF 2024 : Un programme chargé
Annecy Festival 2024 : Mark Henn, un grand animateur (...)
Annecy Festival 2024 : Wallace et Gromit, exposition et (...)
Annecy Festival 2024 : Jean Paul Gaultier se met à l’animation
House of the Dragon : Critique 2.05 Régent
Deadpool & Wolverine : La bande annonce finale et (...)
La Voix du Lac : La critique des deux premiers épisodes
Ranma 1/2 : La bande annonce de la nouvelle série non censurée de (...)
Il était une fois les séries : Ranma 1/2
Alien : La série trouve enfin son titre... intrigant
Dune - Prophecy : La nouvelle bande annonce
Star Trek - Strange New Worlds : Un personnage de TOS à la (...)
The Ark : Critique 2.01 Failed Experiment
Alien - Romulus : Une nouvelle bande annonce, visuellement (...)