Superman & Lois : Critique 2.08 Into Oblivion

Date : 24 / 03 / 2022 à 13h00
Sources :

Unification


SUPERMAN & LOIS

- Date de diffusion : 23 mars 2022
- Plateforme de diffusion : Salto
- Episode : 2.08 Into Oblivion
- Réalisateurs : Gregory Smith, Sudz Sutherland
- Scénaristes : Juliana James, Kristi Korzec
- Interprètes : Tyler Hoechlin, Elizabeth Tulloch, Jordan Elsass, Alex Garfin, Wolé Parks, Tayler Buck, Erik Valdez, Inde Navarrette, Sofia Hasmik, Dylan Walsh, Ian Bohen, Emmanuelle Chriqui, Samantha Di Francesco.

LA CRITIQUE


Encore un épisode riche en crises. Mais si l’on aperçoit quelquefois Superman dans son seyant costume bleu et rouge, c’est juste pour faire joli car les histoires du jour n’ont pas besoin de ses muscles, surtout de son coeur.

Clark doit gérer deux crises personnelles : celle de Jon qui refuse de lui avouer qui il protège en s’accusant de trafiquer de la K-X, et celle de Nat qui a du mal à admettre que sur cette Terre, Superman est un ami, pas un ennemi. Cela ne laisse guère le temps au super-héros de s’occuper de la disparition du Lt Anderson, ni d’aucune des autres catastrophes qui doivent se produire à travers le monde et qui, en toute logique, nécessiteraient son intervention. Mais on a bien compris que cette série tourne plus autour de Superman l’humain que de Clark l’alien et il faut savoir, une fois de plus, mettre son incrédulité dans la poche et accepter que l’Homme d’Acier n’aie pas forcément envie de passer son temps à empêcher des bateaux de couler ou des immeubles de s’effondrer... Malgré tout, son inertie me fait parfois un peu réagir à la WTF ???

Exemple : lorsque Ally Allston et des petits copains de sa secte décident de traverser le vortex qui s’est ouvert (je n’ai pas compris comment) dans la mine, il faut à Clark le temps d’imaginer qu’ils sont allés à la mine, puis celui de réaliser qu’ils y sont probablement, celui de se rendre sur place, de comprendre que même si il y a du plomb partout qui l’empêche de voir ce qui se passe à l’intérieur de la mine, il peut tout de même y pénétrer ... bref, à partir du moment où il se pose la question jusqu’au moment où il agit, il se passe autant de temps que ce qu’il aurait mis à aller éteindre un incendie à Buckingham Palace, sauver des alpinistes coincés par une tempête au sommet de l’Himalaya et passer par Naples pour acheter deux pizzas. Donc, suspension de l’incrédulité archi nécessaire !

Malgré tout on se laisse porter, et pourquoi donc ? Parce que tout le reste a du sens. On se sent aussi frustré que Clark devant la testardise de Jon qui ne veut pas trahir Candice, aussi impuissant et triste que lui quand Nathalie lui fait la gueule parce qu’il n’a pas pu empêcher que John Henry se fasse démolir par Bizarro. Mais aussi parce que les problématiques de Clark/Superman ne sont pas les seules qui nous intéressent dans la série. On a fini par s’attacher à la famille Cushing et on voit avec tristesse le couple Lana-Kyle se désagréger. On se souvient de la difficulté d’être un ado in love et on compatit avec Jordan quand Sarah veut absolument qu’il rencontre la fille qu’elle a embrassée en colo. On a hâte de voir Jordan utiliser ses pouvoirs et, lorsqu’il le fait, on a encore plus hâte de le voir à nouveau utiliser ses pouvoirs...

Même si beaucoup de choses ne collent pas - forcément puisqu’on est dans un monde de fiction qui n’a rien à voir avec le nôtre - tout ce qui relève de l’humain est écrit et joué avec beaucoup de vraisemblance et de justesse, et c’est ce que j’adore dans cette série. Mon coup de gueule du jour s’adresse à Rya Kihlstedt qui n’a pas vraiment réussi à s’approprier son personnage d’Ally Allston et en a fait un cliché insupportable. Dommage. Ses projets machiavéliques mènent à la disparition - temporaire - de Lucy Lane, ce qui rend le général Sam malade de douleur et me réconcilie un chouïa avec le jeu de Dylan Walsh qui m’avait beaucoup déçue dans les épisodes précédents.

Il y a eu mieux, mais c’est quand même très bien.

BANDE ANNONCE - EXTRAITS





 Charte des commentaires 


Superman & Lois : Critique 2.15 Waiting for Superman
Superman & Loïs : Critique 2.14 Worlds War Bizarre
Superman & Lois : Critique 2.13 All Is Lost
Superman & Lois : Critique 2.12 Lies That Bind
Superman & Lois : Critique 2.11 Truth and Consequences
Dragon Ball Super - Super Hero : La critique
Star Trek - La Nouvelle Génération : 35 ans et toutes ses dents (...)
The Boys : C’était Vidéo Gag sur les plateaux de tournage (...)
Entretien avec un vampire : Assoiffé de sang, AMC renouvelle déjà (...)
Le sauvetage de l’impossible : Critique de la mini-série
Horizon : Le projet passion de Kevin Costner recrute Jeff (...)
Dune - Aventures dans l’Imperium : La critique Sable et (...)
Netflix - Bandes annonces : 2 octobre 2022
Le Seigneur des Anneaux - Les Anneaux de Pouvoir : Critique 1.06 (...)
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Critique 5.04 (...)