Star Trek - Starfleet Academy : Eviter le fan service et expliquer les nacelles flottantes

Date : 17 / 06 / 2024 à 16h00
Sources :

Indie Wire via Trek Movie


Alex Kurtzman explique comment il compte s’y prendre pour équilibrer les références aux précédentes séries Star Trek, alors que Starfleet Academy se déroulera au 32è siècle. Pour cela, il faudra éviter "l’ennuyeux" fan service et la mise en image d’une technologie digne d’un futur très lointain...

Lors d’un évènement organisé par Paramount+, en vue de promouvoir Discovery et Strange New Worlds pour la prochaine campagne des Emmy Awards, le grand architecte du Star Trek Universe de CBS Studios a évoqué les chantiers qui l’attendent sur la prochaine série Star Trek - Starfleet Academy.

Kurtzman a évoqué le fan service : "Il y a beaucoup de conversations dans la salle des scénaristes sur [si une référence Trek est nécessaire pour l’histoire]. Et si vous prenez quelque chose comme les Breen [dans Discovery 5], il y avait évidemment beaucoup de mystère à leur propos. À quoi ressemblent-ils ? Vous devez être capable de répondre à cette question, mais vous devez également choisir les Breen car ils fonctionnent d’une certaine manière pour l’histoire. C’était parfait pour l’histoire de Bonnie et Clyde. C’était très intéressant d’intégrer L’ak aux Breen et de comprendre ce qu’était soudainement cette culture. Ce n’était donc pas seulement un fan service. En général, le fan service peut être très ennuyeux. Si vous le faites mal, et que vous ne lui donnez pas réellement de profondeur, vous avez en fait l’impression étrange que cela réalise le contraire de ce que vous avez l’intention de faire. Il faut donc vraiment trouver une très bonne raison pour le faire."

Kurtzman a expliqué comment ils ont abordé (et aborderont) la future technologie de la future série :

"Il y a une armée de personnes qui se penchent sur tous les aspects de chaque saison, donc vous cherchez toujours quelle a été la dernière époque la plus proche ? Qu’avons-nous vu là-bas et comment pourrions-nous évoluer à partir de là ? La continuité depuis Enterprise jusqu’à Discovery : vous voulez sentir que chaque série, sous une forme ou une autre, est représentée dans la somme totale de ce à quoi ressemble Discovery ou à quoi ressemble tout ce qui se passe au 32e siècle. Nous avons pris un risque au 32ème siècle parce que nous avons commencé à séparer les parties des navires d’une manière qui n’avait jamais été réalisée auparavant. Et dans Starfleet Academy, nous finirons par expliquer comment cela fonctionne. Ce qui est en fait intéressant, car l’une des questions que nous nous posons toujours est : quelle est la réalité de cela ? Cela ne peut pas être magique, alors que se passe-t-il réellement là-bas ?"

Au début du panel, Kurtzman a réfléchi à son voyage au sein du Star Trek Universe, qui a commencé en 2017 avec Discovery :

"Cela a été une aventure incroyable pour tout le monde. Nous n’avions pas imaginé, lorsque nous avons lancé Discovery, que cela allait devenir six séries et un film. En tant que fan de Star Trek, pouvoir voir autant de coins différents de l’univers s’étendre et s’étendre, ce qui m’est seulement affirmé, c’est que c’est l’un de ces joyaux vraiment rares et précieux. C’est un puits illimité de narration dans lequel puiser. Nous pourrions continuer éternellement. Et alors la question devient : « comment le faites-vous et comment le gardez-vous frais et original ? » Et comment vous assurer que chaque série soit différente des autres. Mais ça a été une joie totale et un partenariat incroyable, avec tant d’artistes extraordinaires."

Le panel s’est terminé en répondant à une question sur sa vision des choses dans cinq ans :

"J’espère que le Star Trek Universe pourra continuer à croître, mais qu’il ne se développera que si nous avons de nouvelles histoires à raconter et des moyens d’innover dans Star Trek. C’est vraiment tout ce qui m’importe. Le voyage a été merveilleux, mais il a aussi été, comme le dit le cliché, la destination. Parce que faire des séries, aussi difficile soit-il, est un vrai bonheur. Fondamentalement, nous pouvons faire des choses tellement passionnantes de manière créative. Premièrement, j’espère que dans cinq ans, le monde sera moins cahoteux. Je ne suis pas sûr que ce soit le cas, mais j’espère vraiment que ce sera le cas. Et si c’est moins cahoteux, alors peut-être que Star Trek deviendra un peu plus ennuyeux, ce qui ne serait pas une mauvaise chose, car nous n’aurions pas autant de conflits à interpréter. J’espère que Star Trek pourra continuer à être l’objectif qui nous permet de comprendre qui nous sommes."

Cette dernière partie de sa plaisanterie sur le fait que Trek devienne ennuyeux fait référence à des remarques antérieures qu’il a faites sur la façon dont il a essayé de perpétuer le "modèle parfait" de Gene Roddenberry consistant à utiliser la narration de science-fiction comme "une allégorie ou une métaphore de ce qui se passe actuellement".


Star Trek est Copyright © ViacomCBS Tous droits réservés. Star Trek et toutes ses déclinaisons, ses personnages et photos de production sont la propriété de ViacomCBS



 Charte des commentaires 


Star Trek - Starfleet Academy : Les premiers cadets
Star Trek - Starfleet Academy : Eviter le fan service et (...)
Star Trek - Starfleet Academy : Paul Giamatti pour jouer au (...)
Star Trek - Starfleet Academy : Saru de retour ?
Star Trek - Starfleet Academy : Des précisions sur la raison de (...)
Ranma 1/2 : La bande annonce de la nouvelle série non censurée de (...)
Il était une fois les séries : Ranma 1/2
Alien : La série trouve enfin son titre... intrigant
Dune - Prophecy : La nouvelle bande annonce
Star Trek - Strange New Worlds : Un personnage de TOS à la (...)
The Ark : Critique 2.01 Failed Experiment
Alien - Romulus : Une nouvelle bande annonce, visuellement (...)
R.I.P. : Bob Newhart, le professeur Proton, est décédé
Brèves : Les informations du 19 juillet
Justice League vs Godzilla vs Kong : La critique pop-corn