Peacemaker : Critique 1.07 Stop Dragon My Heart Around

Date : 12 / 02 / 2022 à 13h30
Sources :

Unification


PEACEMAKER

- Date de diffusion : 10/02/2022
- Plateforme de diffusion : HBO MAX
- Épisode : 1.07 Stop Dragon My Heart Around
- Réalisateur : Brad Anderson
- Scénariste : James Gunn
- Interprètes : John Cena, Danielle Brooks, Freddie Stroma, Chukwudi Iwuji, Jennifer Holland, Steve Agee, Robert Patrick

LA CRITIQUE

C’est devant une équipe désunie qui se retrouve devant deux grandes menaces que l’on se retrouve avec ce très bon septième épisode de Peacemaker.

Le scénario de James Gunn se focalise sur une équipe scindée en deux après les événements du dernier épisode. Mais tous ses membres sont en grand danger, alors que d’un côté les papillons veulent les éliminer et que de l’autre, un individu bien peu patibulaire souhaite supprimer celui qu’il considère comme une erreur.

La réalisation de Brad Anderson est bien sympathique. On peut y découvrir des combats spectaculaires contre des opposants particulièrement remontés. Les différents comédiens continuent d’être vraiment crédibles dans leurs rôles respectifs, alors qu’une véritable émotion s’invite dans un épisode où des événements irréversibles surviennent.

John Cena est formidable dans le rôle-titre et montre toute la subtilité de son jeu qui est mise au service d’un personnage bien moins monolithique qu’il l’avait paru jusqu’à présent. Freddie Stroma est toujours formidable dans l’interprétation de son acolyte aux tendances psychopathes qui a toujours du mal à faire la part des choses entre le bien et le mal. Quant à Eagly, il est toujours aussi adorable et donne lieu à quelques séquences particulièrement marquantes.

Jennifer Holland est impressionnante en combattante intelligente focalisée sur sa mission. Chukwudi Iwuji est vraiment intéressant dans le rôle du chef d’équipe. Danielle Brooks est touchante en jeune femme ayant de plus en plus de mal à gérer ce qu’elle doit faire. Steve Agee continue d’être vraiment attachant en logisticien dévoué à son travail. Et Robert Patrick crève l’écran en père de Peacemaker sans cœur et sans pitié.

Le travail sur les effets spéciaux, notamment ceux concernant l’aigle, sur les décors et les costumes et sur la gestion des cascades et des bagarres est toujours aussi agréable et maîtrisé.

L’épisode est un peu plus court que les précédents et sert de belle rampe de lancement à un final qui va s’avérer sans doute extrêmement explosif, spectaculaire et jouissif.

Les sentiments des différents personnages sont exposés et ces derniers deviennent encore plus attachants en montrant à chacun leurs faiblesses et leurs doutes. Ce qui leur permet de se mettre dans de nouvelles conditions pour aller jusqu’au bout d’une mission essentielle pour l’avenir de l’humanité.

Et bien sûr, restez jusqu’à la fin du générique final pour y découvrir la dernière scène traditionnelle.

Le septième épisode de Peacemaker est très bon et continu de proposer une série originale et spectaculaire qui fait souvent rire. Avec une histoire qui permet d’entrevoir un final impressionnant, une réalisation efficace et une galerie de comédiens impeccables, on s’amuse beaucoup devant les aventures improbables de cette bande décalée.

Corrosif et cinglant.

BANDE ANNONCE





 Charte des commentaires 


Gotham Knights : Critique 1.01 Pilot
Doom Patrol : Critique 4.06 Hope Patrol
Doom Patrol : Critique 4.05 Youth Patrol
Doom Patrol : Critique 4.04 Casey Patrol
Doom Patrol : Critique 4.03 Nostalgia Patrol
Brèves : Les informations du 23 juillet
Advanced Choose Cthulhu : La critique de Survivre à R’lyeh
Cinéma - Bandes annonces : 23 juillet 2024
Rebel Moon - Director’s cut : La bande annonce (...)
Those About To Die : Critique des premiers épisodes
Dracula - A Love Tale : Luc Besson vous fait visiter le plateau (...)
Doctor Who : La Régénération Disney+ risque de ne pas (...)
Creature Commandos : La série animée sera le lancement du DCU de (...)
Arcane : Un premier extrait de la dernière saison
Mon parfait inconnu : La critique