Borderlands : La critique du jeu de L’Arène des Brutasses de Monsieur Torgue

Date : 21 / 05 / 2024 à 08h00
Sources :

Unification


BORDERLANDS : L’ARÈNE DES BRUTASSES DE MR TORGUE

- Type : Coopératif
- Auteurs : John Kovaleski, John Cadice
- Éditeur : Monster Fight Club
- Illustrations : K. Dillon, J.D. Lanza Cebrian
- Nombre de joueurs : 1 à 4
- Âge des joueurs : 14 ans et plus
- Durée d’une partie : 60-90 minutes
- Édition Française : Oui
- Prix constaté : Moins de 120 euros

DESCRIPTION

"Plongez dans l’arène explosive de Mister Torgue ! Ce jeu coopératif vous place au cœur d’un tournoi brutal où vous, en tant que Chasseurs de l’Arche, devez survivre aux hordes de bandits et monstres pour le plaisir des spectateurs... et le vôtre !

Dans Borderlands : L’Arène des Brutasses de Monsieur Torgue, préparez-vous à une aventure coopérative haletante inspirée de l’univers de Borderlands. Jusqu’à quatre joueurs incarnent des Chasseurs de l’Arche, lancés dans l’arène de Mister Torgue face à une foule de sadiques, skags, et autres ennemis déments. Utilisez un système d’actions dynamique où la couleur de l’action choisie détermine le dé à lancer pour réussir ou échouer vos mouvements. Entre les scénarios, renforcez vos personnages avec de l’équipement et des compétences améliorées pour vous préparer à des affrontements toujours plus intenses, culminant dans une bataille épique contre le grand boss final. Chaque partie promet des explosions et du chaos, dans le style unique et excentrique de Borderlands."

LE CONTENU DE LA BOITE

- 6 figurines de Chasseurs de l’Arche
- 39 figurines d’ennemis
- Plus de 80 hexagones d’arène
- Des tas de pions
- Un sac pour tirage aléatoire
- Des anneaux de socles pour figurines
- Plus de 400 cartes
- 10 dés
- 1 livret de campagne
- 1 livret de règles

LA CRITIQUE

Après avoir choisi son scénario et ses personnages, les joueurs se lancent dans l’arène, constituée de tuiles hexagonales.

Au cœur de la mécanique, les jetons de couleur et leurs dés associés, qui ont plus ou moins de puissance. Si vous êtes blessé, la qualité du dé descend et vous rend plus vulnérable. Mais ce n’est pas tout, car d’autres actions, comme le mouvement, y sont aussi associées. Ce système permet de tenter le diable et de jouer avec la possibilité d’augmenter les récompenses en prenant plus de risques.

En termes de gameplay, cela engendre un jeu fun et dynamique, où beaucoup de choses sont possibles et où le hasard a une place prépondérante. Appuyant tout cela, on retrouve l’humour et les armements si particuliers des jeux vidéo, avec des têtes connues : Moze, Mordecai et Bloodwing, Amara et Salvador...

Grace à la campagne, fil rouge du jeu, entre les parties, vous pourrez améliorer vos personnages, dépenser votre argent pour acheter tout ce dont vous aurez besoin, voir participer à des missions secondaires afin de gagner encore plus de loots.

Tout s’enchaîne historiquement, avec un véritable suivi de vos victoires et de vos défaites, afin d’en faire un moment vivant.

Pour résumer, ce jeu coopératif est bon, même s’il faut s’attendre à un type de jeu plus compliqué qu’un simple Zombicide (il y a pas mal de règles, parfois un peu floues), on y retrouve le fun avant tout, et surtout l’ambiance tir / loot des jeux vidéo.

UNBOXING



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Libri Mundorum : La critique du JdR des mondes du Mythe de (...)
Cyberpunk 2077 : La critique du jeu des Gangs de Night (...)
Dragons : La critique de la gamme Encyclopédie 2 Inframonde
ISS Vanguard : La critique du jeu coopératif en vaisseau (...)
Draconis : La critique du JdR de l’Appel de l’Aventure
Star Wars : La galaxie lointaine de Lucasfilm peut-elle verser (...)
Star Trek - Prodigy : La bande annonce de la saison 2
Daredevil - Born Again : Une série Disney+ techniquement proche (...)
Stranger Things : Une saison 5 complètement dingue selon Jamie (...)
The Penguin : La nouvelle bande annonce
Ultraman Rising : La critique du film Netflix
R.I.P. : Donald Sutherland est mort
Brèves : Les informations du 21 juin
Annecy Festival 2024 : Wallace et Gromit, exposition et (...)
Zorro : La critique d’entre les morts