Il était une fois les séries : Mariés, deux enfants

Date : 18 / 02 / 2024 à 08h00
Sources :

Unification


MARIÉS, DEUX ENFANTS

- Type : Sitcom
- Titre Original : Married… with Children
- Diffusion USA : Fox (1987-1997)
- 1ère Diffusion France : M6 (1989)
- Épisodes : 262 x 24 minutes
- Créée par : R. Leavitt, M.G. Moye
- Production : Embasy Communications
- Musique : Jonathan Wolff
- Interprètes : Ed O’Neill, Katey Sagal, David Faustino, Christina Applegate, Amanda Bearse, David Garrison, Ted McGinley

Dans une petite maison de la banlieue de Chicago, vit une famille pastichant la classe moyenne américaine, dans tout ce qu’elle a de crasseuse.

Al, le père, est le parfait beauf primaire et sans filtre.

Il est persuadé qu’il a échoué au loto de la vie, et son travail au magasin de chaussures le rend malheureux, comme tout le reste. Il ne pense qu’à une seule chose, rentrer regarder la télévision sur son canapé (porno et football sont ses programmes préférés). Mais, il sait que, même là-bas, il ne sera pas tranquille, car, les autres membres de sa famille sont ses boulets.

Sa femme, Peggy est une grande perche qui lui pompe son argent, fainéante jusqu’aux ongles, qui se plaint constamment des piètres performances de son mari dans la chambre.

Son fils, Bud, est un puceau qui se masturbe en lisant des magazines de cul, couche avec une poupée gonflable, et tente, de la pire des façons, de draguer toutes les filles qui passent.

Sa fille, Kelly, est une bimbo totalement stupide et premier degré, qui s’habille de plus en plus court, et jette son dévolu sur tous les hommes, qui en profite purement et simplement.

La voisine, Marcy, change de mari comme de chemise, et adore les dominer socialement.

Tout ce petit monde forme la famille Bundy par hasard, car aucun d’eux ne se soucie vraiment des autres. Peggy ne s’occupe pas de ses enfants, qui eux, ne pensent qu’au sexe, et Al préfère sa bière ou passer des heures aux toilettes à lire le journal.

La très longue série (262 épisodes) fut un énorme carton, car elle osait dire les choses. En fait, même si c’est une caricature, nous sommes tous des Bundy.

Le show donna lieu à des spin-offs sans intérêt, et à une dizaine de remakes dans différents pays (partout en amérique du sud, en Russie, en Europe de l’Est, en Allemagne et au Royaume-Uni).

La série est sans doute l’œuvre la plus drôle que le paysage audio visuel ait jamais produite, pour qui sait manier le troisième degré. La liberté y est totale et fera ressentir l’énorme faussé avec ce que nous vivons socialement de nos jours, un monde pétri de bien-pensance, qui s’offusque de tout et de rien, sans le recul nécessaire, sans intelligence.

Pour comprendre l’humour, voici quelques citations, délicieusement misogyne, grossophobe, anti-français, anti-woke avant l’heure, anti-tout même de lui, impossible à faire aujourd’hui :

- Al à Bud : N’essaie pas de comprendre les femmes. Les femmes comprennent les femmes, et elles se détestent.

- Al à Bud : Quelqu’un leur a dit qu’elles méritaient aussi le plaisir. Et l’enfer a commencé. Elles y ont pris goût et on en fait les frais. C’est nous qui payons. Cette histoire d’égalité nous détruit.

Al : Je déteste passer la Saint-Valentin au magasin de chaussures. Toutes les grosses rombières veulent des pompes roses. Elles croient que c’est sexy. Comme si on pouvait voir les chaussures sous la graisse.

Bud à Kelly : Pourquoi tu regardes la télévision espagnole ?
Kelly répond : Espagnole ? Ce ne sont pas des mots anglais que je ne connais pas ?

Al : Une grosse est entrée au magasin en pataugeant. Elle faisait de la rétention d’eau. Je lui ai dit de ne pas s’en faire. Le barrage de cellulite qui la retient devrait nous protéger quelques années. Depuis quand les femmes ont des matraques électriques ?

GÉNÉRIQUE ET EXTRAITS







Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Il était une fois le Cinéma : John Hughes, le scénariste qui (...)
Il était une fois les séries : Ken le survivant
Il était une fois les séries : Il était une fois... l’Espace
Il était une fois les séries : L’Abonné de la Ligne (...)
Il était une fois les séries : Les Cinq Dernières Minutes
House of the Dragon : Quand Game of Thrones rencontre Avengers (...)
Mad Max - Fury Road : George Miller révèle de quoi parle le (...)
Doctor Who : Critique 1.05 73 Yards
Star Trek - Discovery : Comment transformer une bibliothèque de (...)
Godzilla x Kong : Pas de trilogie pour Adam Wingard
Fallout : Xelia Mendes-Jones nous donne un aperçu de ce qui va (...)
Fainéant.e.s : La critique
Le Monde De L’Animation : Interview de Mimi Félixine
Brèves : Les informations du 26 mai
Guerres & Dragons : La critique du tome 1 - La bataille (...)