Reines : La critique

Date : 14 / 05 / 2024 à 11h00
Sources :

Unification


REINES

- Date de sortie : 15/05/2024
- Titre original : Reines
- Durée du film : 1 h 23
- Réalisatrice : Yasmine Benkiran
- Scénariste : Yasmine Benkiran
- Interprètes : Nisrin Erradi, Nisrine Benchara, Rayhan Guaran, Jalila Talemsi, Hamid Nider, Younès Chara, Abderrahim Tamimi

LA CRITIQUE

Reines est un très bon film présentant un road movie original dans lequel les genres s’entremêlent.

Le scénario de la réalisatrice Yasmine Benkiran suit de près une femme qui s’évade de prison et prend la fuite avec sa fille. Elle va alors forcer une conductrice à l’emmener où elle le souhaite.

Le film de Yasmine Benkiran est très bon et recèle certaines surprises étonnantes. Il propose de magnifiques portraits de femmes modernes. Alors que le personnage légendaire, entièrement revisité, d’Aïcha Kandisha, sert de fil rouge à cette course-poursuite sur les routes au milieu des splendides paysages marocains.

Ainsi, on se trouve aussi bien devant un drame qu’une comédie, un road movie qu’un thriller dans lequel s’insère de temps en temps une pointe de fantastique qui fonctionne bien et offre une fin magnifique et d’une grande poésie.

Nisrin Erradi est remarquable en femme prête à tout pour sauver sa fille et changeant fréquemment d’humeur. Nisrine Benchara est excellente en conductrice trouvant une certaine forme de liberté en s’affranchissant du carcan de la société. Rayhan Guaran est formidable en gamine s’embarquant dans une étrange quête pour aider la reine des djinns.

Jalila Talemsi est superbe en policière ne voulant pas rater sa première enquête. Elle forme un très bon duo avec son mentor fort bien interprété par Hamid Nider, impeccable en policier désabusé au grand cœur.

Alors que le danger se rapproche, l’œuvre est aussi un passage à l’âge adulte qui propose une magnifique image de la sororité et une superbe réflexion sur la condition de la femme et sur le prix de la liberté.

Ainsi, ces aventures sont passionnantes à découvrir et si une certaine critique de la société s’esquisse en arrière-fond, c’est avant tout la famille qui est mise à l’honneur.

De plus, la très belle photographie de Pierre Aïm offre des passages saisissants d’une grande beauté visuelle, alors que les paysages contrastés du Maroc se dévoilent progressivement au fil du récit. Sans compter que la belle musique de Jozef van Wissem renforce cette immersion dans cette histoire qui va droit au cœur.

Reines est un très bon film original et puissant porté par des actrices incroyables. Le premier long métrage de Yasmine Benkiran est vraiment réussi et la place directement sur la liste des réalisatrices à suivre. Aussi, n’hésitez pas à vous laisser emporter par la magie de ce récit singulier qui ne vous laissera pas indifférent.

Magnifique et touchant.

SYNOPSIS

Casablanca, Maroc. Zineb s’évade de prison pour sauver sa fille de la garde de l’État. Mais les choses se compliquent rapidement lorsqu’elle prend en otage la conductrice d’un camion, Asma. La police aux trousses, les trois femmes se lancent dans une cavale dangereuse à travers l’Atlas, ses roches rouges et ses déserts brûlants...

BANDE ANNONCE

Reines - Bande Annonce from Moonlight Films Distribution on Vimeo.


FICHE TECHNIQUE

- Photographie : Pierre Aïm
- Montage : Florence Bresson, Stephan Couturier, Julie Lena
- Musique : Jozef van Wissem
- Costumes : Patricia Saive
- Producteurs : Jean Des Forêts, Amélie Jacquis pour Petit Film, Need Productions, Deuxième Ligne Films, Mont Fleuri, KeyFilm
- Distributeur : Moonlight Films Distribution

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

Reines


® 2022_PETIT FILM, MONT FLEURI PRODUCTION, NEED PRODUCTIONS, KEYFILM, DEUXIEME LIGNE FILMS, STUDIO EXCEPTION, RED SEA FILM FESTIVAL FOUNDATION


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Chien blanc : La critique
Transformers - 40th Anniversary Event : La critique
Roqya : La critique
Reines : La critique
Les 4 âmes du coyote : La critique
House of the Dragon : Un nombre d’épisodes plus faible qui (...)
Wolf man : La place du film dans le Dark Universe
Sugar : Critique de la saison 1
Snootworld : David Lynch toujours à la recherche de financement (...)
Les Simpson : L’interprétation vocale des personnages (...)
Thelma la licorne : La critique du film Netflix
Les Quatre fantastiques : Natasha Lyonne rejoint le groupe (...)
Brèves : Les informations du 20 mai
Dark Souls Redemption : La critique du tome 1
Cinéma - Bandes annonces : 20 mai 2024