Chroniques de la mariée de Bretagne : La critique du tome 1

Date : 11 / 04 / 2024 à 09h00
Sources :

Unification


CHRONIQUES DE LA MARIÉE DE BRETAGNE

- Date de sortie : 14/03/2024
- Editeur : Kurokawa
- Auteur : Junji Takehara
- Dessin : Junji Takehara
- ISBN : 979-1042013349
- Format : 13,2 x 1,5 x 18,4 cm
- Prix : 7,95 €

SYNOPSIS

Un récit médiéval où les apparences sont parfois trompeuses... Une quête de vengeance au coeur de la Bretagne du XIIIe siècle.

XIIIe siècle, Bretagne...Thomas, un héraut, arpente un champ de bataille au péril de sa vie.

À la fin de la bataille, il se voit confier une nouvelle mission : trouver une épouse pour l’héritier du duc de Bretagne !

Afin de s’acquitter de sa tâche, Thomas se rend à un tournoi en quête d’ André le Bleau, un ami de son seigneur... Mais il va tomber nez à nez avec Andrée, une ravissante jeune fille habillée en chevalier, qui semble vouloir attenter à la vie du duc !

LA CRITIQUE

Chroniques de la mariée de Bretagne est un très bon manga dont la particularité est de se dérouler en Bretagne au XIIIe siècle.

Le premier tome permet de suivre un jeune héraut que son seigneur envoie en mission à la recherche de la future épouse du fils du duc de Bretagne. Il va alors tomber sur une jeune fille déguisée en chevalier qui veut se venger des assassins de son père.

Leur rencontre les lance dans des aventures périlleuses dans lesquelles ils ne savent plus vraiment qui sont leurs alliés et leurs ennemis.

L’auteur et dessinateur Junji Takehara s’est beaucoup documenté sur cette période française. Une époque où les guerres locales étaient courantes, le duché indépendant, servant aussi de tampon avec l’Angleterre, se trouvant face aux envies d’expansion de ses voisins.

On est ainsi plongé dans le passé, dont les grandes lignes sont respectées, en suivant de près une quête épique et romanesque à la recherche de la vérité.

Les dessins de Junji Takehara sont vraiment très beaux et offrent des personnages particulièrement attachants. Les personnes s’étant déplacées en Bretagne, où vivant dans les environs, s’amuseront à reconnaître certains coins, dont un château des Ducs de Bretagne, se situant à Nantes, qui a peu changé avec le temps.

Il est donc extrêmement plaisant de se retrouver plongé en pleine période médiévale en Bretagne et de découvrir une femme chevalier qui n’est pas stéréotypée et qui évolue dans un milieu où un certain nombre de personnes veulent l’éliminer.

Ce duo attachant croise des personnalités de l’époque et entraîne le spectateur dans une enquête haute en couleur qui se laisse lire avec beaucoup de plaisir. Vivement donc la suite afin de savoir ce qu’il va advenir à ces personnages sympathiques qui se retrouvent régulièrement dans de bien mauvaises situations.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Dark Souls Redemption : La critique du tome 1
Hokkaido Gals Are Super Adorable ! : La critique du tome (...)
Briar la rebelle au bois dormant : La critique du tome (...)
Fidji : La critique d’un incroyable road trip
Pastorius Grant : La critique de l’incroyable BD de Marion (...)
House of the Dragon : Un nombre d’épisodes plus faible qui (...)
Wolf man : La place du film dans le Dark Universe
Sugar : Critique de la saison 1
Snootworld : David Lynch toujours à la recherche de financement (...)
Les Simpson : L’interprétation vocale des personnages (...)
Thelma la licorne : La critique du film Netflix
Les Quatre fantastiques : Natasha Lyonne rejoint le groupe (...)
Brèves : Les informations du 20 mai
Dark Souls Redemption : La critique du tome 1
Cinéma - Bandes annonces : 20 mai 2024