594 connectés

Andry Nirina

Mon premier contact avec le cinéma remonte à l’âge de 5 ans. Mon père me racontait l’histoire du Parrain 1 et 2 en censurant les détails les plus violents... Étrange, non ? Bercé par les rediffusions des films de Bud Spencer et Terence Hill, de De Funès mais aussi les dessins animés du Club Dorothée, je n’en oubliais pas la lecture de classiques de la littérature enfantine comme Tom Sawyer ou L’Île au Trésor. Mon imaginaire s’est totalement ouvert lors de mon adolescence avec la lecture de Bilbo le Hobbit et de sa suite, la trilogie du Seigneur des Anneaux, seulement quelques années plus tard, car je ne connaissais pas son existence. Pendant mes années lycée, la découverte de Casino et de Pulp Fiction a fait éclore le cinéphile qui sommeillait en moi.

Ma vie étudiante a quant à elle été bercée par la lecture des Cantos d’Hyperion et des Royaumes du Nord, mais aussi fortement bousculée par de véritables chocs cinématographiques comme Kill Bill Vol.1 ou Old Boy. C’est aussi à ce moment-là que se sont démocratisées les séries américaines, et des monuments comme Lost et Battlestar Galactica restent des séries à l’inspiration inégalée à ce jour. Depuis, The Wire, The Office ou encore Kaameloott se bousculent dans le palmarès de mes séries préférées.

Aujourd’hui, mon quotidien me fait naviguer entre le binge watching frénétique et le visionnage rituel de l’épisode hebdomadaire des séries du moments. En cette période de nostalgie patentée, qui amène à la production de reboots à n’en plus finir, quelques pépites arrivent régulièrement à me rappeler pourquoi le cinéma reste le média que je veux partager avec tous les lecteurs d’Unif.

Envoyer un message à Andry Nirina


Envoyer un message

Les articles de Andry Nirina

    12 / 04 / 2021 à 13h00
Manifest : Review 3.02 Deadhead
En ce début de troisième saison, Manifest apparaît plus que jamais comme une série de l’Ancien Monde et pourtant notre addiction à la série reste intact. La review by Unif
    04 / 04 / 2021 à 13h00
Manifest : Review 3.01 Tailfin
Un retour réussi avec un épisode qui se laisse suivre très agréablement, même si on aurait aimé que les appels ne soient pas le Deus ex machina permettant de résoudre toutes les affaires. La review by Unif
    24 / 03 / 2021 à 13h00
American Gods : Review 3.10 Tears of the Wrath-Bearing Tree
L’opération de reconquête du téléspectateur entamée dans cette saison atteint son climax dans un épisode plaçant habilement Shadow au centre de forces en mouvement qui le dépassent. La review finale by (...)
    22 / 03 / 2021 à 13h00
Servant : Review 2.10 Josephine
Pour ce season final, Servant a sorti l’artillerie lourde en faisant intervenir un nouveau protagoniste aux desseins ténébreux et une vidéo qui rappellera de bons souvenir aux fans de la série Lost. La review finale by (...)
    17 / 03 / 2021 à 13h00
American Gods : Review 3.09 The Lake Effect
Un épisode qui plaira à la fois à tous ceux découvrant son intrigue par le prisme de la série, mais aussi à tous les lecteurs qui vont y découvrir de menus changement. La review by Unif
    15 / 03 / 2021 à 13h00
Servant : Review 2.09 Goose
Difficile de ne pas rester sur sa faim devant cet épisode de Servant qui ne sert qu’à une chose, préparer le season final de la semaine prochaine. La review by Unif
    10 / 03 / 2021 à 13h00
American Gods : Review 3.08 The Rapture of Burning
À deux épisodes de la fin de sa saison, American Gods prouve qui lui est toujours possible de nous épater. Politique, provoquante, la série tutoie des sommets dont on espère ne plus la voir redescendre. La review by (...)
    08 / 03 / 2021 à 13h00
Servant : Review 2.08 Loveshack
Un épisode marquées par quelques révélations et dans lequel certains personnages vont révéler des failles innatendues. La review by Unif
    03 / 03 / 2021 à 13h00
American Gods : Review 3.07 Fire and Ice
Un épisode de transition qui, malgré toutes ses bonnes intentions, étire maladroitement l’histoire originale de Neil Gaiman. La review by Unif
    01 / 03 / 2021 à 13h00
Servant : Review 2.07 Marino
Servant maintient son cap consistant à frustrer le plus possible le téléspectateur et à multiplier les mystères. La review by Unif

|

Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings : Les derniers détails (...)
The Nightingale [DVD / Blu-Ray] : La critique
Les 4400 : La distribution du reboot gagne 3 nouveaux (...)
Ancient Aliens : Et la série documentaire deviendra film
Powerpuff : Robyn Lively sera Sara Bellum
Projet Justin Timberlake : Confessions d’un homme dangereux (...)
L’homme de l’année tome 17 - 1975 : La critique
Canal + - Bandes Annonces : 14 avril 2021
Star Trek Picard : La pression et le plaisir de reprendre le rôle (...)
DCEU : Chris Terrio dénonce un manque flagrant de planification