L’enfer des armes : La critique

Date : 06 / 02 / 2024 à 11h00
Sources :

Unification


L’ENFER DES ARMES

- Date de sortie : 07/02/2024
- Titre original : Di yi lei xing wei xia
- Durée du film : 1 h 35
- Réalisateur : Tsui Hark
- Scénariste : Szeto Cheuk-Hon, Tsui Hark
- Interprètes : Lo Lieh, Lin Chen-chi, Albert Au, Lung Tin-sang, Che Biu-law, Ray Lui, Tsui Hark

LA CRITIQUE

Sorti en 1985 à Hong Kong, L’enfer des armes a écopé d’une interdiction le rendant visible uniquement pour les adultes. On peut découvrir en salle sa très belle version restaurée.

Le scénario de Szeto Cheuk-Hon et du réalisateur Tsui Hark suit près une bande de lycéens qui se met à commettre des actes de plus en plus violents. Mais après avoir volé quelqu’un qu’il n’aurait pas dû, ils vont se faire traquer par des tueurs sans pitié.

Pour contrer la censure, Tsui Hark a dû ajouter un certain contexte aux scènes extrêmement violentes qu’il montre. Toutefois, le film reste particulièrement brutal et offre quelques séquences vraiment mémorables.

De plus, cette plongée au cœur de la ville tentaculaire donne aussi l’occasion de découvrir le Hong Kong du siècle précédent qui offre un écrin parfait aux tribulations sanglantes que l’on suit.

On découvre donc d’un côté les exactions que mènent les jeunes gens et ceux qui sont lancés leur poursuite, et de l’autre l’enquête d’un inspecteur bien décidé à découvrir ce qu’il se passe.

La mise en scène propose quelques séquences vraiment spectaculaires et des affrontements marquants. La débauche de violence fait partie intégrante de l’œuvre, à une époque où ce déploiement brutal était beaucoup plus rare et bien moins graphique dans les longs métrages.

À travers son récit, l’œuvre parle aussi de la jeunesse d’une manière que l’on n’aborde généralement pas. La famille et l’amitié tiennent aussi une place importante au cœur du récit, alors que les actes les uns et des autres ont leur importance dans cette spirale de violence s’accélérant progressivement. D’autant que la différence de classe sociale entre divers participants est aussi bien exploitée.

Ray Lui est impeccable dans le rôle d’un inspecteur particulier voulant comprendre ce qu’il se passe. Lo Lieh, Lin Chen-chi, Albert Au, Lung Tin-sang sont très bons en jeunes gens ayant de moins en moins à perdre au fur et à mesure de leur comportement.

Il est donc facile de comprendre pourquoi ce long métrage a une telle notoriété et a permis de relancer la carrière de Tsui Hark qui, croyant que cette dernière était terminée après l’échec de ses œuvres précédentes, s’est vraiment lâché.

L’enfer des armes est un très bon film qui est intéressant non seulement sociologiquement, mais aussi cinématographiquement grâce à des plans vraiment spectaculaires. Son histoire pratiquement nihiliste, associée à une interprétation convaincante et à une mise en scène recherchée, permet d’obtenir une œuvre qui a vraiment bien vieilli et que l’on découvre avec plaisir dans cette très belle restauration.

Efficace et violent.

SYNOPSIS

Hong-Kong, 1980. Une jeune fille pousse trois étudiants, responsables d’un meurtre, dans une dérive meurtrière et nihiliste.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Photographie : David Chung
- Montage : Cheung Kan Chow, Tsi Wai Wu
- Musique : Yu Leun, Tang Siu-Lam
- Producteur : Fung Wing-Fat pour Fotocine Film Production
- Distributeur : Splendor Films

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

L'enfer des armes


Crédits photos : Splendor Films


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Black Tea : La critique
Bye Bye Tibériade : La critique
Le Pion du Général : La critique
Walk Up : La critique
Une vie : La critique
The Night Agent : La série Netflix complète la distribution de sa (...)
Klara and the Sun : Amy Adams face à Jenna Ortega pour (...)
Dawn of Titans : La critique du Tome 1
VOD DVD - Bandes Annonces : 24 février 2024
César 2024 : Les gagnants de la 49ème cérémonie
La Séance de Minuit : L’épisode le plus terrifiant de La (...)
Hulk : Un film solo coûterait trop cher selon Mark Ruffalo
Constellation : Une série intrigante qui a convaincu Noomi (...)
Beetlejuice Beetlejuice : Un grand plaisir à bosser à (...)
Afterburn : Dave Bautista & Samuel L. Jackson se retrouveront (...)