Extraordinary : Critique de la saison 2 Disney +

Date : 05 / 03 / 2024 à 12h30
Sources :

Unification


EXTRAODINARY

- Date de diffusion : 06/03/2024
- Plateforme de diffusion : Disney +
- Épisodes : 2.01 à 2.08
- Réalisateurs : Jennifer Sheridan, Toby McDonald, Nadira Amrani
- Scénariste : Emma Moran
- Interprètes : Máiréad Tyers, Sofia Oxenham, Bilal Hasna, Luke Rollason, Shaun Mason, Siobhán McSweeney, Robbie Gee, Safia Oakley-Green, Eros Vlahos, Ned Porteous, Darcey Porter-Cassidy, Sam Haygarth, Chris Lew Kum Hoi, Rosa Robson, Kwaku Mills, Julian Barratt

LA CRITIQUE

La deuxième saison de Extraodinary, en 8 épisodes de 30 minutes, est très drôle et permet de retrouver avec plaisir les personnages que l’on avait pu découvrir précédemment.

Le scénario d’Emma Moran reprend exactement à la fin de la première saison. On découvre donc un personnage principal qui réussit à obtenir le moyen de tenter de découvrir quel est son pouvoir, alors que les révélations sur son nouveau petit-ami vont ponctuer les épisodes.

Les personnages sont toujours aussi sympathiques à suivre et on s’attache plus au principal, qui est particulièrement autocentrée, mais moins irritante que dans la première saison. Elle est toujours impeccablement interprétée par Máiréad Tyers qui se glisse avec aisance dans la peau de cette jeune femme passée reine dans la manipulation de la réalité. Sofia Oxenham est superbe en meilleure amie devant gérer sa rupture et se recentrer sur elle-même. Luke Rollason est très bon en petit ami ayant du mal à retrouver son activité humaine. Les quatre comédiens forment un quatuor d’amis qui marche à merveille, ce qui offre des situations truculentes, généralement remplies d’humour et parfois d’une certaine tendresse.

Bilal Hasna est fort juste en copain devant gérer à la fois son pouvoir et ses sentiments. Et Siobhán McSweeney est formidable en mère n’ayant pas sa langue dans la poche. Parmi les nouveaux venus, il faut signaler Rosa Robson qui est impeccable en ex semblant parfaite, Kwaku Mills qui est très juste en collègue de bureau bien intentionné, et Julian Barratt sympathique en psychothérapeute particulier.

Les effets spéciaux sont très bons et donnent l’occasion de se pencher sur des pouvoirs extrêmement variés dans ce monde ou ne pas en avoir fait de vous pratiquement un paria. Ce qui entraîne des situations généralement décalées qui fait souffler un vrai vent de fraîcheur sur cet univers coloré.

Les épisodes n’en oublient pas moins de parler des sentiments et des relations humaines, qui sont évidemment complexifiées par le contexte sociétal où les individus se trouvent.

La mise en scène inventive et certains décors très agréables rendent l’œuvre particulièrement plaisante à suivre et visuellement vraiment intéressante.

Après le succès mérité de la première saison et la qualité de la seconde, on retrouvera sans aucun doute ce groupe d’amis dans de nouvelles aventures surprenantes, comme l’annonce avec malice la scène post-générique du dernier épisode. D’ailleurs, ces séquences post-génériques sont toujours des moments très drôles des épisodes.

La deuxième saison de Extraodinary est très bonne et fait se replonger avec un grand plaisir au cœur de ce monde où tout le monde a des super pouvoirs à sa majorité. La qualité d’écriture toujours très belle, associée à une mise en scène pleine de trouvailles et à des personnages impeccablement interprétés, est particulièrement dépaysante et fait passer un formidable moment de divertissement.

Amusant et original.

SYNOPSIS

Jen, qui s’est inscrite à la clinique du pouvoir, s’aperçoit que découvrir la nature de son pouvoir n’est pas aussi simple qu’elle l’espérait, comme d’autres aspects de sa vie d’ailleurs. L’ex-chat Jizzlord, qui est devenu son petit ami, a quant à lui eu la surprise d’apprendre quelque chose d’inattendu sur son passé, tandis que Kash et Carrie tentent de se comporter en adultes suite à leur rupture, ce qui n’est pas facile quand on continue à vivre sous le même toit. Jen et sa bande vont être confrontées à des situations parfois chaotiques… auxquelles elles ne sont absolument pas préparées !

BANDE ANNONCE



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Doctor Who : Critique 1.04 Boom
Doctor Who : Critique 1.03 L’Accord du diable
Doctor Who : Critique 1.02 Les bébés de l’espace
Iwájú : Critique de la mini-série Disney +
Nell rebelle : Critique de la saison 1 Disney +
House of the Dragon : Un nombre d’épisodes plus faible qui (...)
Wolf man : La place du film dans le Dark Universe
Sugar : Critique de la saison 1
Snootworld : David Lynch toujours à la recherche de financement (...)
Les Simpson : L’interprétation vocale des personnages (...)
Thelma la licorne : La critique du film Netflix
Les Quatre fantastiques : Natasha Lyonne rejoint le groupe (...)
Brèves : Les informations du 20 mai
Dark Souls Redemption : La critique du tome 1
Cinéma - Bandes annonces : 20 mai 2024