Like a Dragon Gaiden : La critique de The Man Who Erased His Name

Date : 10 / 11 / 2023 à 08h00
Sources :

Unification


LIKE A DRAGON GAIDEN
THE MAN WHO ERASED HIS NAME

- Studio : Ryu Ga Gotoku Studio
- Éditeur : SEGA
- Genre : Action / Aventure
- Nombre de joueurs : 1
- Textes en français / Voix en japonais
- Date de sortie : 09/11/2023
- Plateformes (Uniquement en dématérialisé en Occident) : PC / PS4 / PS5 / Xbox One / Xbox Series
- Version testée : PS5

DESCRIPTION

"Entrez dans le Colisée pour incarner ou jouer aux côtés de Goro Majima, le Chien enragé de Shimano, Taiga Saejima, le Tueur des 18, ou Daigo Dojima, 6e président du clan Tojo.

Triomphez avec vos alliés dans cet affrontement ultime !

Ancien yakuza légendaire, Kazuma Kiryu a simulé sa propre mort et renoncé à son nom pour protéger sa famille. Il se retrouve aujourd’hui au cœur d’un conflit avec un mystérieux personnage qui tente de le faire sortir de sa cachette.

Se faisant désormais appeler Joryu, Kiryu se lance dans un périple captivant, mêlant action et combats violents, dans des endroits animés, remplis de personnages et d’activités palpitants.

Alternez de façon dynamique entre les styles de combat Yakuza et Agent dans des luttes sanglantes au corps à corps.

Avec le style Yakuza, instillez la peur chez vos ennemis en exécutant des mouvements agressifs grâce à la force et au don inégalés de Kiryu.

Ou faites monter les enchères avec le style Agent, en portant des coups avec une vitesse et une précision absolues, tout en utilisant une palette de gadgets high-tech comme des câbles électrifiés pour étourdir vos ennemis avant de les envoyer valser dans les airs.

Adaptez votre stratégie à la situation et tirez parti des deux styles pour dominer et anéantir des hordes d’ennemis.

Que vous vous battiez dans l’arène de combat secrète, chantiez une nouvelle chanson au karaoké, preniez un verre au cabaret en live action ou preniez part à des courses de pocket circuit, ce monde vous offre une multitude d’expériences immersives.

Un mystérieux indic nommé Akame propose également des missions secondaires palpitantes, vous entraînant dans une confrontation épique qui se déroule à mesure que vous explorez et découvrez Sotenbori et Yokohama."

LE GAMEPLAY

Dans ce jeu d’action, vous arpentez les rues de quartiers fictifs d’Osaka, Sotenbori et Shofukucho, pour réaliser des missions qui auront toujours une bonne dose de bagarre de rue avec les gangsters du coin.

Les combats s’enchaînent donc en vous donnant la main sur leur style.
Celui des Yakuzas est destiné au corps à corps, avec coups-de-poing et de pied, ainsi que l’utilisation des objets de l’environnement comme arme improvisée, dans un balais brutal et désordonné, à la manière des combats de rue.
Le style Agent est plus rapide et mortel, dans une maîtrise de ses mouvements inspirés de différents arts martiaux, mais en y incorporant l’utilisation de gadgets efficaces et loufoques (lasso électrifié, drone, chaussures supersoniques...)

Bien entendu, on fera attention à sa jauge de vie, et au remplissage de celle de ferveur, qui vous permettra de déclencher des coups spéciaux spectaculaires et terriblement efficaces.

Au fil des victoires, à travers les missions, ou dans l’arène du Colisée, vous gagnerez bon nombre de ressources qui vous permettront de débloquer de nouvelles aptitudes et d’autres activités.

LA CRITIQUE

Suite directe de Yakuza 6, sous forme de spin-off, avant le prochain Like A Dragon : Infinite Wealth, qui sortira fin janvier 2024, ce jeu propose un formidable encas pour patienter. Plus court (15 heures pour la quête principale, et 15 autres heures pour tout terminer), moins cher, il ne lésine pourtant pas sur la qualité.

Si le quartier visitable est plus restreint, chaque endroit, chaque bloc de maison, chaque activité (petits jeux, jeux d’arcade cachés, animation de la vie quotidienne des habitants, rues bondées, magnifiques façades) est un véritable moment de vie, assez proche de la réalité d’une rue japonaise et de son foisonnement, entre tradition et modernisme.

Très vite, on préférerait presque que les hordes de gangsters qui fourmillent dans les rues, nous laissent tranquilles pour que l’on puisse explorer tout ça.

Like a Dragon Gaiden : The Man Who Erased His Name est donc une vraie réussite, condensé et bourré d’éléments qui donne une véritable vie à l’ensemble, dans un scénario qui regorge des meilleurs éléments des films mafieux et de rebondissements fréquents.
Les combats sont à la hauteur et vraiment fun.

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The Legend of Heroes - Trails of Cold Steel : La critique des (...)
Lysfanga : La critique du hack’n’slash aux multiples (...)
Persona 3 Reload : La critique du jeu sur Playstation (...)
Like a Dragon - Infinite Wealth : La critique du jeu sur (...)
The Last of Us Part II Remastered : La critique de la version (...)
Star Wars - The Bad Batch : La critique du début de la saison (...)
Star Trek Discovery : La nouvelle bande annonce de la saison (...)
Salem’s Lot : Stephen King pas content avec Warner (...)
Young Sheldon : Pourquoi mettre fin à la série après 7 saisons (...)
Satoshi : La critique
The Night Agent : La série Netflix complète la distribution de sa (...)
Klara and the Sun : Amy Adams face à Jenna Ortega pour (...)
Dawn of Titans : La critique du Tome 1
VOD DVD - Bandes Annonces : 24 février 2024
César 2024 : Les gagnants de la 49ème cérémonie