Crymachina : La critique sombre et émouvante

Date : 31 / 10 / 2023 à 08h00
Sources :

Unification


CRYMACHINA

- Studio : FURYU Corporation
- Éditeur : NIS America
- Genre : Action RPG
- Nombre de joueurs : 1
- Textes en anglais / Voix en japonais
- Date de sortie : 27/10/2023
- Plateformes : PC / PS4 / PS5 / Switch
- Version testée : PS5

DESCRIPTION

"Cela fait maintenant des millénaires que l’espèce humaine a été réduite à néant. Eight Synthetic, un groupe composé d’êtres dotés d’intelligence artificielle nommés Shinki (ou Machines Divines), a été assigné comme étant le rédempteur de la race humaine.

Dans cette aventure RPG, accompagnez Leben, Mikoto et Ami, trois E.V.E (des corps synthétiques dans lesquels ont été installé une conscience humaine) à la recherche de leur humanité. Explorez les étendues d’Eden et découvrez les secrets qui se cachent derrière les Shinki et l’extinction de l’espèce humaine. Pour ce faire, vous devrez récupérer votre puissance, améliorer votre équipe et inspecter les Données de Personnalité dans l’Imitation Garden.

Terrassez tous ceux qui s’opposeront à vous dans des combats palpitants et dynamiques. Adaptez votre style de jeu grâce à tout un arsenal d’armes de mêlée, d’attaque à distance ou encore portées à même votre épaule ! Améliorez votre équipement pour ajouter de puissants effets à chacune de vos attaques et exécutez des combos pour mettre vos ennemis plus bas que terre."

LE GAMEPLAY

Vous alternerez entre 3 différentes combattantes, aux caractéristiques et personnalités bien différentes, et arpenterez des donjons (en fait de longues coursivs d’un immense vaisseau spatial) vers un objectif (un boss, les fameux Dei Ex Machina, le plus souvent), tout en vous débarassant des ennemis que vous trouverez sur votre passage, dans des combats en temps réel.

Entre ces phases, vous vous retrouverez dans l’Eden reconstitué, où vous pourrez vous améliorer, mais aussi intéragir avec vos alliés, en mode Visual Novel.

LA CRITIQUE

D’un côté, on a une succession de couloirs mornes et interminables, redondants à souhait (rappelons que c’est un vaisseau spatial déshumanisé, donc vide de toute âme), des combats un peu lassants (à part pour les boss qui demanderont un peu plus de finesse), avec des animations et des graphismes pas toujours au niveau d’une console next-gen, loin de là.

Heureusement, en termes de temps, beaucoup de donjons seront en fait assez courts, mais ne permettent pas vraiment une évolution constante au niveau de l’adversité (surtout vers la fin), ce qui vous obligera à refaire d’anciens donjons pour farmer à outrance.

Et de l’autre côté, on suit une histoire au background intéressant et original, qui s’interroge sur la teneur de la condition humaine (comme toute bonne œuvre de SF). Les personnages de départ, un peu trop stéréotypés seront vite rejoints par d’autres intervenants qui donneront plus de consistance au groupe.

Dans l’ensemble, Crymachina est un jeu de niche, un peu trop japonais, vide et redondant. Seul son univers, sa philosophie, et de superbes musiques lui permettent de tirer son épingle du jeu et d’avoir tout de même un intérêt à être découvert et joué, malgré des graphismes et une animation souvent techniquement à la ramasse.

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The Legend of Heroes - Trails of Cold Steel : La critique des (...)
Lysfanga : La critique du hack’n’slash aux multiples (...)
Persona 3 Reload : La critique du jeu sur Playstation (...)
Like a Dragon - Infinite Wealth : La critique du jeu sur (...)
The Last of Us Part II Remastered : La critique de la version (...)
César 2024 : Les gagnants de la 49ème cérémonie
La Séance de Minuit : L’épisode le plus terrifiant de La (...)
Hulk : Un film solo coûterait trop cher selon Mark Ruffalo
Constellation : Une série intrigante qui a convaincu Noomi (...)
Beetlejuice Beetlejuice : Un grand plaisir à bosser à (...)
Afterburn : Dave Bautista & Samuel L. Jackson se retrouveront (...)
Black Tea : La critique
Happy Face : Dennis Quaid en tueur en série pour Paramount+
Long Bright River : Nicholas Pinnock face à Amanda Seyfried pour (...)
The Storm Clan : Une adaptation cinéma en cours d’élaboration