Il était une fois les séries : Jeanne et Serge

Date : 21 / 02 / 2024 à 08h00
Sources :

Unification


JEANNE ET SERGE

- Type : Sport
- Titre Original : Attacker YOU !
- Diffusion USA : TV Tokyo (1984-1985)
- 1ère Diffusion France : La Cinq (1987)
- Épisodes : 58 x 26 minutes
- Créée par : Shizuo Koizumi
- Production : Knack Productions
- Character Designer : Kyomu Fukuda
- Musique : Shirô Sagisu

Jeanne Hazuki, tout juste arrivée dans son nouveau lycée à Tokyo, découvre le volley-ball et les beaux yeux de Serge qui joue dans l’équipe masculine.

Dès lors, elle n’aura de cesse de s’améliorer, de l’équipe amateure d’Hikawa jusqu’aux qualifications pour les JO.

Elle fait équipe avec Peggy Hayaze, la subtile défenseure, et deviennent rivales puis amies.

Elle sont toutes deux entrainées par le terrible Mr. Daimon.

Elles affrontent souvent la meilleure passeuse du championnat, Marie Takigawa, star des Sunlight Players.

Tournent autour de Jeanne, la mère de Jeanne (en secret), Kiushi la commentatrice, ainsi que son père et Sunny le petit frère turbulent (et aussi une bande de fans hystériques).

Alors que les équipes se font et se défont (Peggy passe chez Unicorn, alors que Jeanne passe chez les 7 Fighters), l’ascension de Jeanne et des meilleures joueuses du championat mène à l’équipe nationale.

La version française, censurée des coups de colère de Jeanne, des vues sur les petites culottes, ou de certaines punissions de Mr. Daimon, conservent donc tout de même l’essentiel, l’enthousiasme de Jeanne, qui est décidément un personnage féminin bien inhabituel pour l’époque (en plus d’être rousse). Ce qui explique l’attachement des téléspectateurs pour son joli minois.

On retrouve beaucoup d’éléments d’Olive et Tom, de la narration aux péripéties, en passant par les profils des personnages et leurs relations.

Ici, les services, les passes, les réceptions sont autant de feux d’artifices de coups spectaculaires, et chaque protagoniste a son action signature.
Et tant pis pour le réalisme, le fun passant avant tout.

Le dessin animé entraîna d’ailleurs un tel engouement que les clubs de volley français, qui n’étaient pas préparés à une telle vague, furent submergés.

Je vous parle en connaissance de cause puisque j’ai tenté à l’époque d’y rentrer, pour finalement atterrir au Basket, faute de place.

Adaptée d’un shōjo manga de Shizuo Koizumi, la série TV a eu la bonne idée de décaler un peu le style, pour le rendre plus sportif, mettant un peu de côté l’importance de Serge.

Le character design de Kyomu Fukuda (qui travaillera ensuite sur Bleach, Naruto et la Blue Girl, et qui avait déjà oeuvré sur Vic le Viking, Sinbad le marin et Smash, entre autres) s’en ressent d’ailleurs beaucoup, même si les grands yeux plein d’étoiles ont été conservés.
Les BGM de Shirô Sagisu, bien que répétitives, sont aussi parfaitement réalisées.

Pour tout cela, Jeanne et Serge est l’un des 3 meilleurs dessins animés de sport de l’animation japonaise, toutes époques confondues.

En 2008, a été proposée la suite directe de cette série culte, dans laquelle Jeanne, blessée, revient à son meilleur niveau dans une équipe chinoise, les Dragon Ladies, qu’entraîne Serge.
Sans âme, cette suite est à éviter.

GÉNÉRIQUES ET EXTRAITS











Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Il était une fois le Cinéma : John Hughes, le scénariste qui (...)
Il était une fois les séries : Ken le survivant
Il était une fois les séries : Il était une fois... l’Espace
Il était une fois les séries : L’Abonné de la Ligne (...)
Il était une fois les séries : Les Cinq Dernières Minutes
House of the Dragon : Quand Game of Thrones rencontre Avengers (...)
Mad Max - Fury Road : George Miller révèle de quoi parle le (...)
Doctor Who : Critique 1.05 73 Yards
Star Trek - Discovery : Comment transformer une bibliothèque de (...)
Godzilla x Kong : Pas de trilogie pour Adam Wingard
Fallout : Xelia Mendes-Jones nous donne un aperçu de ce qui va (...)
Fainéant.e.s : La critique
Le Monde De L’Animation : Interview de Mimi Félixine
Brèves : Les informations du 26 mai
Guerres & Dragons : La critique du tome 1 - La bataille (...)