The Last of Us : L’interview de la mère d’Ellie, rôliste et fan de Star Trek

Date : 19 / 03 / 2023 à 13h00
Sources :

TVLine


Attention, cet article contient des spoilers de l’épisode final de la première saison de The Last of Us.

La saison s’est achevée sur une séquence qui revenait à la naissance d’Ellie, qui a eu lieu alors que sa mère, Anna, combattait, seule, un clicker, dans une ferme vide. Malheureusement pour Anna, l’infecté a réussi à la mordre avant qu’elle ne le tue. Heureusement pour Ellie, la morsure a eu lieu avant qu’Anna ne coupe son cordon ombilical, ce qui a probablement quelque chose à voir avec l’immunité d’Ellie contre l’infection au Cordyceps.

La mère d’Ellie l’a remise à son amie Marlene, afin qu’elle s’occupe de sa fille, et l’a supplié de la tuer elle, avant qu’elle ne devienne violente.

Dans un easter egg amusant, pour ceux qui ont joué au jeu vidéo de 2013 par Naughty Dog, sur lequel la série est basée, la voix d’Ellie était celle de la comédienne Ashley Johnson, qui interprète, aujourd’hui dans la série, Anna, pour cette scène.

L’actrice est principalement connue pour ses rôles dans la série Quoi de neuf docteur ? (1985-1992) ou dans Blindspot (depuis 2015), ainsi que dans le film avec Mel Gibson Ce que veulent les femmes (2000).
Grande rôliste, elle joue à Donjons & Dragons et participe à l’émission : Critical Role où elle incarne une clerc gnome dans la première campagne et une barbare aasimar, dans la seconde.
Elle a souvent parlé de son amour pour toutes les séries Star Trek.

TVLine s’est entretenu avec l’actrice incarnant un personnage auquel elle a donné vie, au propre et au figuré, il y a dix ans. Nous vous en donnons les grandes lignes.

TVLine : Je dois vous dire que notre directeur de la vidéo, Jason Averett, est un joueur de The Last of Us depuis longtemps. Et quand nous regardions l’épisode final, il a dit : "Quand j’ai entendu la voix d’Ashley, ça m’a ému."

Awwwwww ! C’est marrant.

TVLine : De toute évidence, vous et votre voix êtes intégrés dans l’ADN de cette émission. Parlez-moi du rôle de la mère d’Ellie. Tout d’abord, d’un point de vue pratique, avez-vous essayé de poser votre voix différemment ?

Non. The Last of Us n’était pas ma première voix off, mais mon premier jeu vidéo, ma première capture de mouvement. Je fais un peu de voix off, mais pas autant que Troy Baker [dont les nombreux rôles de voix incluent Joel dans le jeu]. Lors du premier volet, j’ai baissé ma voix, sachant qu’elle n’avait que 14 ans. Mais juste un peu.

TVLine : C’est environ six ans après le premier jour de l’épidémie qu’Anna accouche. Pensez-vous que sa férocité et son courage sont quelque chose qu’elle a depuis longtemps ? Ou pensez-vous qu’elle a acquis ces caractéristiques après l’épidémie ?

Je pense, sachant qu’elle et Marlene se sont connu toute leur vie, du moins pour moi, je crois que ce courage était déjà là. C’est pourquoi elle est toujours ici dans ce monde, du moins en ce moment où nous la voyons. Je pense qu’elle est dure. Elle essaie juste de survivre jusqu’à ce point. Pour en arriver au point où "Je suis enceinte, et j’ai cet enfant dans ce monde horrible", je pense que cela montre à quel point la connexion est si importante dans ce monde. Même vers la fin de l’épisode, avec les actions de Joel : Ici, la seule chose qui vous reste est une connexion avec quelqu’un. Tout ce qui reste de l’humanité, c’est cette proximité et, espérons-le, avoir une relation avec quelqu’un qui se soucie de vous ou dont vous vous souciez.

TVLine : Nous entendons Ellie parler de la façon dont tous ceux qui l’aiment l’ont quittée, dès le premier jour, et oui, c’est vrai en fait.

Bien sûr. Pour autant qu’elle sache.

TVLine : Pour autant qu’elle le sache, d’accord. Mais sa mère l’a quittée parce qu’elle l’aimait tellement et qu’elle savait que si elle restait, les choses iraient très mal, très vite. Cela m’a frappé durement pendant que je regardais l’épisode, ce sacrifice.

Oui. Je pense que si ça avait été différent et si Anna avait pu… Je veux dire, si elle n’avait pas été mordue, si toute cette horrible arrivée dans le monde pour Ellie ne s’était pas produite, je crois vraiment qu’Anna aurait juste… Je veux dire , c’est sa fille. Elle aurait tout fait pour la rendre heureuse et faire en sorte que le bonheur s’infiltre en elle.
C’est triste ! C’est triste d’y penser, parce que depuis le début de la vie d’Ellie, il y a tellement de gens qui se soucient d’elle. Même Marlene, en la mettant à l’école militaire. Comme si elle disait "Je veux savoir où elle est, mais je ne peux pas avoir cette proximité avec elle". Elle est tellement dure à cuire, ou plutôt elle fait en sorte de l’être. Il lui faudrait probablement faire une thérapie. Mais bien sûr, cela n’arrive pas !

TVLine : Je sais qu’Anna est apparue avec sa robe jaune avant cet épisode, mais quand elle est arrivée, je pensais : "Personne ne porterait des robes, ou des couleurs vives, dans ce monde." Tout est très utilitaire. Et la voilà dans cette terrible situation dans ce beau tissu printanier.

Je sais ! Nous en avions parlé. Au combat, il était plus facile d’avoir un pantalon, mais, dans l’ensemble, il était plus logique d’avoir une robe. Ne serait-ce que pour le visuel contrasté justement. Nous n’y sommes pas habitués à ce stade. Je pense que cela montre aussi qu’Anna s’accroche un peu à l’ancien monde. "Je veux essayer au moins d’avoir l’air bien et de me sentir moi-même même si le monde n’est pas le même."

TVLine : J’adore le fait qu’elle soit tellement concentrée sur le combat que le bébé en train de naître était littéralement secondaire.

Oui, je sais ! "J’ai un bébé maintenant." C’est drôle, parce que même en faisant et en refaisant la scène contre Kelsey Andries, l’interprète du clicker, qui est fantastique, elle s’est retrouvée avec un œil au beurre noir, je ne sais pas comment. Mais c’était une combattante de l’UFC, et je pense que c’était probablement un coude. Qui sait ce que c’était ? Mais nous étions épuisés, parce que nous nous battions si fort… J’avais tellement de bleus à la fin de la journée que je me disais : "Je ne sais même pas d’où ça vient". Je ne pense pas que ce soit l’équivalent d’avoir un bébé et de ne pas s’en rendre compte, mais oui, c’est un moment intéressant. Aussi, je pense qu’à ce stade, Anna soit, en quelque sorte, et probablement tout le monde à ce stade, dissociée de ce qui se produit. Il y a tellement de douleur que vous la repoussez constamment afin de mieux la gérer pour pouvoir survivre. Il y a donc un peu de cloisonnement. C’est, à certains égards, assez drôle qu’elle ait le bébé et ne le remarque même pas. C’est ce à quoi ils se sont tellement habitués, que vous mettez tout dans une boîte, que vous compartimentez, que vous n’avez pas à penser à quoi que ce soit ou à ressentir quoi que ce soit. C’est quelque chose pour lequel je suis vraiment bonne !

TVLine : Neil Druckmann a récemment déclaré aux journalistes que vous vous envoyiez des SMS avant de tourner vos scènes et que vous étiez un peu nerveux à l’idée d’être dans l’univers du jeu alors qu’il n’était pas sur le plateau. Et cela m’a fait penser à quel point cela devait être bizarre sans Troy – qui a filmé son propre nouveau rôle dans l’épisode 8 – là aussi.

J’ai filmé quatre jours au total, et tous les jours entre les deux, j’ai continué à aller sur le plateau juste pour le voir. Parce que je me dis toujours : "Je ne peux pas croire que cela a finalement été transformé en spectacle." Il y en a eu tellement de versions différentes au cours de la dernière décennie. Ouais, j’étais nerveux parce que dans le premier volet, et même dans le second, une grande partie de l’expérience consistait à travailler avec Troy et Neil, et une petite équipe. Avec le premier jeu, on ne savait pas comment il allait être reçu. C’était donc très petit et intime avec nous tous qui collaborions. C’était incroyablement enrichissant sur le plan créatif.

Je n’ai toujours pas, à ce jour, travaillé sur quelque chose qui m’ai donné à nouveau ce sentiment. Ne pas avoir Troy et Neil là-bas m’a rendu un peu nerveuse, parce que je me disais : « Le trio n’est pas là. Je n’ai pas ma tribu. Je me sentais un peu seule à certains moments. Mais ça a marché. Et c’était aussi la première fois que je travaillais avec Craig Mazin. Il a dû réaliser un des jours. Et je me suis éclaté, tout le temps. Même si c’était un sujet si lourd, c’était tellement amusant de voir les prothèses en vrai. Même pour la morsure sur ma jambe et que nous nous sommes juste assis dans la caravane de maquillage, avec tout le monde, et que nous avons appris à connaître toutes les maquilleuses. Nous nous sommes tellement amusés, juste à bavarder.

C’était une expérience tellement amusante parce que c’était… Je ne sais même pas comment la décrire ! Quelque chose que vous aimez depuis si longtemps et dont vous avez fait partie, et enfin le voir se révéler au reste du monde d’une si belle manière. Oui, c’est une sensation incroyable. Ma famille, ce ne sont pas des gamers. Ils n’ont jamais joué au jeu. Donc, pour les gens qui ne connaissent pas l’histoire, qui ne connaissent pas ces personnages, je peux enfin dire : "OK, regarde ça. C’est de cela qu’il s’agit." Ils me répondent "Oh ! Attends, tu as joué la gamine ?"


Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


The Last Of Us : Tati Gabrielle & Danny Ramirez dans des (...)
The Last of Us : Catherine O’Hara pour la saison (...)
The Last Of Us : Des recrues majeures pour la saison (...)
The Last of Us : Une fétichisation paternelle qui va trop (...)
The Last of Us : La saison 2 en danger ?
Star Wars - The Acolyte : Critique 1.04
Alien - Romulus : La rencontre avec le réalisateur Fede (...)
Avengers 5 : Doctor Strange attendu de pied ferme à partir de (...)
Deadpool : Shawn Levy adorerait inclure Spider-Man à la (...)
Batman - Caped Crusader : Le teaser et des révélations
Resident Alien : Une saison 4 pour la série avec Alan (...)
Officier et Gentleman : Miles Teller en passe de reprendre le (...)
Brèves : Les informations du 22 juin
Rose Bertin, la couturière fatale : La critique du tome (...)
Arcane XV : La critique du JdR à la recherche de votre (...)