Rimini : La critique

Date : 20 / 11 / 2022 à 11h00
Sources :

Unification


RIMINI

- Date de sortie : 23/11/2022
- Titre original : Rimini
- Durée du film : 1 h 54
- Réalisateur : Ulrich Seidl
- Scénaristes : Ulrich Seidl, Veronika Franz
- Interprètes : Michael Thomas, Tessa Göttlicher, Hans-Michael Rehberg, Inge Maux, Claudia Martini, Georg Friedrich, Natalya Baranova, Silvana Sansoni

LA CRITIQUE

C’est après son tournage qu’Ulrich Seidl est rendu compte que son film durait trop longtemps. Il a alors décidé de le séparer en deux et d’en faire un diptyque. Rimini en est le premier volet. Le second mettra plus en avant le frère du personnage principal que l’on entraperçoit dans une scène au début.

Le scénario du réalisateur Ulrich Seidl et de Veronika Franz se focalise sur la station balnéaire italienne Rimini. Il la filme en hiver, hors saison, alors que de nombreux hôtels sont fermés et que la population a énormément diminué.

Le récit tourne autour d’un chanteur qui continue de faire des concerts dans des salles presque vides, devant des femmes d’un certain âge qui sont fans, tout on arrondissant ses fin de mois en étant un gigolo auprès de celles-ci. Mais c’est l’arrivée de sa fille, qu’il a abandonnée des années plus tôt, qui va changer sa routine bien rôdée.

Le film d’Ulrich Seidl s’appuie sur la prestation impressionnante de Michael Thomas dont le métier est de chanter devant un public âgé. Les séquences de concert sont particulièrement bien filmées et le chanteur réussit à être captivant et énergique, alors que son public se raréfie année après année.

L’atmosphère est très prégnante. Le spectateur déambule aux côtés du personnage principal dans des paysages désertiques et presque lunaires, alors que celui-ci se déplace pour un concert ou une rencontre.

La très bonne photographie renforce cette impression de se retrouver dans un monde où le temps ne s’écoule plus de la même façon qu’ailleurs et où tout semble figé dans l’attente des beaux jours.

L’œuvre parle fort bien de la vieillesse, de la famille et du désir. Sans concession et parfois âpre, c’est le personnage principal, toujours positif et charmeur, qui apporte une touche plus légère à un récit s’étirant en longueur.

Car l’histoire a des hauts et des bas. Et la tranche de vie de son personnage s’arrête un peu en queue de poisson. C’est sans doute la deuxième partie qui permettra d’apprécier mieux une première qui n’est pas toujours convaincante.

Rimini est une œuvre bénéficiant d’une atmosphère saisissante et de l’interprétation de Michael Thomas impressionnante, mais qui s’étire un peu trop en longueur pour être passionnante et rester longtemps en mémoire. Les amateurs apprécieront sans doute le style du réalisateur et il faudra attendre la deuxième partie pour savoir si ce premier opus est vraiment convaincant, ou pas. En l’état, il laisse une sensation d’inabouti.

Triste et touchant.

SYNOPSIS

Vieux crooner autrichien et gigolo occasionnel, Richie Bravo survit en poussant la chansonnette pour des retraités dans des hôtels miteux de Rimini, sur la côte Adriatique. Son monde commence à vaciller quand Tessa, sa fille désormais adulte, fait irruption dans sa vie et lui demande l’argent qu’il ne lui a jamais donné.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Photographie : Wolfgang Thaler
- Montage : Monika Willi
- Musique : Fritz Ostermayer, Herwig Zamernik
- Costumes : Tanja Hausner
- Décors : Andreas Donhauser, Renate Martin
- Producteurs : Ulrich Seidl, Philippe Bober, Michel Merkt pour Bayerischer Rundfunk, Österreichischer Rundfunk (ORF), Arte France Cinéma, Société Parisienne de Cinéma (SPC), Bord Cadre Films, Ulrich Seidl Film Produktion GmbH, Essential Filmproduktion GmbH, Sovereign Films
- Distributeur : Damned Distribution

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

Rimini



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Le Pire voisin au monde : La critique
La Montagne : La critique
Knock at the Cabin : La critique
Maurice le chat fabuleux : La critique
Piro Piro : La critique
Le Mystérieux Cercle Benedict : Fin du mystère sur Disney+
American Gigolo / Let the Right One In : Showtime annule à tour (...)
Caste : Jon Bernthal, Niecy Nash et tant d’autres pour le (...)
Maléfices : La critique de la 4ème édition du JdR qui sent le (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 2 février 2023
Lockwood & Co : Critique de la saison 1
DC Universe : Les plans cinématographiques de James Gunn (...)
DC Universe : Les plans télévisuels de James Gunn annoncés
DC Universe : Dave Bautista laisser tomber Bane !
The Ark : Une dépendance à la SF grâce à Star Trek pour Dean (...)