Inu-Oh : La critique

Date : 19 / 11 / 2022 à 11h00
Sources :

Unification


INU-OH

- Date de sortie : 23/11/2022
- Titre original : Inu-Oh
- Durée du film : 1 h 38
- Réalisateur : Masaaki Yuasa
- Scénariste : Akiko Nogi d’après l’œuvre de Hideo Furukawa
- Interprètes : Avu-chan, Mirai Moriyama, Tasuku Emoto, Kenjiro Tsuda, Yutaka Matsushige

LA CRITIQUE

Masaaki Yuasa est un réalisateur japonais contemporain qui fait toujours des propositions cinématographiques des plus innovantes. Celui-ci passe d’un style à l’autre, d’une technique à la suivante et offre des œuvres d’animation, telles cet incroyable Inu-Oh, qui sortent toujours de l’ordinaire et marquent durablement les esprits.

Si les personnes moins spécialistes de l’animation japonaise peuvent être un peu surprises par une plongée abrupte au cœur du récit dès l’entame de celui-ci, l’histoire s’éclaire progressivement et devient un véritable chef-d’œuvre et tout simplement l’une des plus grande pépite de l’animation contemporaine.

Il ne faut donc pas se laisser arrêter par l’animation ou le design des personnages qui s’éloignent de ce que l’on a l’habitude de voir. En effet, on se retrouve bien vite happé dans un long métrage qui bascule dans sa seconde moitié dans un véritable opéra rock. Une comédie musicale exceptionnelle basée sur des instruments de musique japonais traditionnels et sur une bande originale de Yoshihide Ôtomo tout simplement éblouissante.

Le scénario d’Akiko Nogi présente un jeune homme qui ayant perdu la vie est devenu joueur de biwa, un instrument à cordes. Celui-ci va le rencontrer un adolescent difforme, danseur de génie. Les deux hommes vont alors créer un groupe surprenant et se mettre à raconter des histoires que le shogun en place, après la fusion des deux Shogunats du Japon féodal, essaye de faire disparaître.

Le long métrage de Masaaki Yuasa possède une certaine violence. En effet, ce sont des tragédies humaines que nous content les personnages principaux. Et les jeux de pouvoirs, ainsi que la manière dont l’histoire est réécrite par ceux qui ont gagné sont remarquablement mis en avant.

La mise en scène est incroyable. Chaque concert racontant une tragédie est exceptionnel. Il est difficile de savoir quel passage est le plus incroyable, tant ces derniers sont imaginatifs, spectaculaires, épiques et somptueux. Sans compter que la musique rythmée et envoûtante et les chansons formidablement interprétées sont extrêmement entraînantes.

Le doublage japonais est aussi magnifique. Les personnages sont particulièrement attachants et il est vraiment facile de s’attacher à ce duo d’exception qui a eu un impact sur le théâtre Nô, l’une des formes d’expression artistique qui est toujours pratiquée aujourd’hui au Japon.

De plus, l’œuvre a aussi de nombreuses subtilités et de multiples références qui parleront plus ou moins aux connaisseurs de la culture japonaise. Si l’amitié est bien au cœur du récit, et il ne faut d’ailleurs pas partir tout de suite après le début du générique final pour ne pas rater une scène supplémentaire, la famille tient aussi une place centrale dans la narration.

Il faut aussi saluer la très grande recherche sur les décors et sur les costumes qui sont plus vrais que nature. Les personnages ont aussi leurs propres défauts, y compris physiques, ce qui les rend beaucoup plus humains et crédibles.

Il ne faut donc pas du tout hésiter à se laisser emporter au sein de cette incroyable aventure qui est racontée et qui est non seulement atypique, mais fait une proposition cinématographique exceptionnelle. N’hésitez d’ailleurs pas à aller découvrir les autres œuvres du réalisateur qui sont toutes différentes les unes des autres et qui sont chacune d’entre elles de grands morceaux de cinéma et de mise en scène.

Inu-Oh est un chef-d’œuvre. Un film exceptionnel qui hante longtemps la mémoire. Un récit ponctué de fulgurances stylistiques, d’une réalisation géniale, d’une bande originale somptueuse et de personnages particulièrement truculents. Si vous aimez le cinéma, ne passez vraiment pas à côté de cette pépite qui est encore plus sublimée sur un grand écran.

Exceptionnel et dantesque.

SYNOPSIS

lnu-oh, créature maudite, est né avec une particularité physique l’obligeant à cacher chaque parcelle de son corps. Sa vie de paria solitaire change lorsqu’il rencontre Tomona, un joueur de Biwa aveugle. Ensemble, ils créent un duo singulier qui fascine les foules et deviennent les premières célébrités du Japon. Pour découvrir la vérité sur la malédiction d’Inu-oh, ils devront continuer à danser et chanter, au risque de déranger l’ordre établi.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Montage : Kiyoshi Hirose
- Musique : Yoshihide Ôtomo
- Producteur : Eunyoung Choi pour Aniplex, Asmik Ace Entertainment
- Distributeur : Star Invest Films France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

Inu-Oh



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


La Tour : La critique
Le Pire voisin au monde : La critique
La Montagne : La critique
Knock at the Cabin : La critique
Maurice le chat fabuleux : La critique
Superman & Lois : Un avenir dans le DCU, mais pas (...)
Le Mystérieux Cercle Benedict : Fin du mystère sur Disney+
La Tour : La critique
American Gigolo / Let the Right One In : Showtime annule à tour (...)
Caste : Jon Bernthal, Niecy Nash et tant d’autres pour le (...)
Maléfices : La critique de la 4ème édition du JdR qui sent le (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 2 février 2023
Lockwood & Co : Critique de la saison 1
DC Universe : Les plans cinématographiques de James Gunn (...)
DC Universe : Les plans télévisuels de James Gunn annoncés