Les démons d’argile : La critique

Date : 21 / 09 / 2022 à 11h30
Sources :

Unification


LES DÉMONS D’ARGILE

- Date de sortie : 21/09/2022
- Titre original : Os demónios do meu avô
- Durée du film : 1 h 30
- Réalisateur : Nuno Beato
- Scénaristes : Possidónio Cachapa, Cristina Pinheiro
- Interprètes VO : Victória Guerra, António Durães, Nuno Lopes, Ana Sofia Martins, Celso Bugallo, João Tempera
- Interprètes VF : Aloïse Sauvage, Pierre Richard, Soleïma Arabi, Noam Dubois, Mathieu Ehrhard, Florent Chako, Jean-Yves Lissonnet, Cédric Carlier, Myriam Ehrlich

LA CRITIQUE

On n’a pas souvent l’occasion de découvrir un long métrage d’animation portugais. Aussi, il ne faut vraiment pas passer à côté de ce Les démons d’argile, tout à fait original.

Le scénario de Possidónio Cachapa et de Cristina Pinheiro présente une jeune femme retournant dans le village où vivait son grand-père qui l’a élevée. Suite au décès de ce dernier, elle va alors découvrir un étonnant jeu de piste qui va la pousser à réparer les torts que celui-ci avait faits pendant sa vie.

Le titre du film fait allusion à des poupées d’argile qui sont traditionnellement faite par des villageois de la région de Trás-os-Montes et du Haut-Douro, dans le nord du Portugal. Le grand-père en avait fait sa passion et représentait ainsi toutes les personnes qu’il côtoyait. C’est aussi l’argile et sa couleur qui donne la teinte de fond de la partie se déroulant dans le village.

En effet, ce sont deux types d’animation complètement différents qui sont utilisés au cours du récit. C’est une animation en 2D plutôt traditionnelle qui se déploie pour représenter la vie de la jeune femme à la ville. Le choix de ne pas utiliser de détourage et de se concentrer sur des couleurs froides plutôt ternes crée ainsi un immense contraste avec le village niché en pleine campagne où la majeure partie du récit se déroule.

D’autant que tout ce qui se passe dans ce lieu et dans ses environs est représenté grâce à une magnifique Stop Motion. Celle-ci permet de faire vivre le village et ses nombreux personnages. Il donne aussi l’occasion d’assister à de magnifiques séquences basées sur la nature et sur les plantes que l’on ne voit pas souvent mises en scène d’une telle manière en Stop Motion.

Le doublage français est très beau et apporte une véritable personnalité aux différents protagonistes. D’autant que ces derniers sont intéressants, notamment celui principal que l’on suit avec grand plaisir dans cette étonnante quête à la fois mémorielle et introspective.

L’œuvre regorge d’inventivité et propose de nombreux rebondissements et surprises qui maintiennent toujours l’attention élevée. Si elle peut être abordée par des jeunes enfants, les adultes prendront énormément de plaisir à découvrir cette magnifique histoire qui fait aussi se poser des questions sur l’importance de nos choix.

Le récit montre une opposition tranchée entre la ville la campagne. Il présente aussi une temporalité différente qui influe sur l’évolution du personnage principal. En effet, cette dernière est une jeune femme travailleuse obsédée par la réussite qui (re)découvre dans sa maison d’enfance une autre manière d’appréhender son existence, et de voir les choses en prenant le temps de les apprécier.

De plus, l’animation est de toute beauté. Il est très facile de se laisser émerveiller par la tranche de vie d’un personnage attachant. On s’attriste ainsi de la perte qui la touche de près. On se réjouit de ces plaisirs. Et on s’émerveille de ses découvertes.

Les démons d’argile est un superbe film d’animation qui présente une histoire singulière, des personnages touchants et bénéficie d’une animation de toute beauté. Ne passez donc pas à côté de cette œuvre atypique qui réchauffe le cœur et fait passer un merveilleux moment de divertissement.

Original et envoûtant.

SYNOPSIS

Rosa est une femme d’affaire accomplie. La mort soudaine de son grand-père, qui l’a élevé, et le sentiment de culpabilité qu’elle provoque la ramène dans la maison où elle a grandi. Grâce à une série de lettres et d’indices, elle découvre que celui-ci lui a légué une importante tâche à accomplir. Tandis qu’elle corrige les erreurs passées de son grand-père, elle parvient à s’apaiser.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Photographie : Celia Benavent Catala
- Montage : Aurora Sulli
- Musique : Gaiteiros de Lisboa, Carlos Guerreiro, Manuel Riveiro
- Producteur : Nuno Beato, Diogo Carvalho, Carlos Juarez, Xosé Zapata, Emmanuel Quillet, Martine Vidalenc pour Sardinha Em Lata, Caretos Films, Basque Films,
Midralgar

- Distributeur : Cinéma Public Films

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

Les démons d’argile



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Être prof : La critique
La cour des miracles : La critique
Smile : La critique
Les Mystères de Barcelone : La critique
The Woman King : La critique
See : Critique 3.06 The Lowlands
La Sorcière rouge : L’avenir du personnage Marvel dans le (...)
Secret Invasion : La série Disney+ sera Maria Hill ou ne sera (...)
His Dark Materials : Les premières images de la saison (...)
Jack Ryan : Prime Video annonce enfin la saison 3
Être prof : La critique
Grendel : Netflix se la joue comme Warner Bros. Discovery
LA Brea : Martin Sensmeier dans la saison 2 annoncée
StarzPlay : Le streamer de Lionsgate change de nom
3000 Truands : La critique du jeu de bluff et d’artefacts