Memento Mori : La critique

Date : 17 / 05 / 2022 à 10h45
Sources :

Unification


MEMENTO MORI

- Date de sortie : 13/04/2022
- Titre original : Memento Mori
- Durée du film : 1 h 36
- Réalisateur : Jean Heches
- Scénaristes : Jean Heches, Philippe Larcher, Nancy de Meritens
- Interprètes : Philippe Larcher, Ruby Minard, Sylvain Urban, Dominique Renckel, Alexandre Sigrist, Milan Morotti, Catherine Javaloyes, Erik Hoffman, Frédéric Solunto, Bérénice Hagmeyer, Marc Cousquer, Dominique Guibert

LA CRITIQUE

C’est un bien étrange et délicat film que ce Memento Mori, une belle fiction à la limite du documentaire.

En effet, c’est en rencontrant celui qui va devenir son acteur principal, Philippe Larcher, que le réalisateur a eu l’idée de faire ce long métrage. Le personnage qu’il incarne est en grande partie calqué sur sa propre vie et il a un talent d’acteur inné qui apporte une grande truculence à celui qu’il joue. De plus, la véracité du récit est renforcée, alors qu’il contribue aussi à l’écriture du scénario avec Jean Heches et Nancy de Meritens. Ce qui apporte au film une dimension presque documentaire qui permet, aussi, de s’interroger sur la réinsertion des anciens détenus ayant eu des peines de longue durée.

On découvre ainsi une jeune militante activiste non extrémiste qui débarque dans une petite ville de province. Elle va devenir amie avec cet étrange homme qui fait la manche devant la gare et son incursion dans sa vie va perturber son quotidien et lui faire remémorer son passé.

Le film de Jean Heches permet d’aborder des thématiques fortes et de s’interroger sur le sens de notre vie. Il propose des séquences extrêmement touchantes et d’un grand réalisme. En effet, les conditions de tournage étaient bien particulières et le réalisateur se chargeait lui-même de la photographie et du son et remplaçait tout seul une équipe de tournage normale. De plus, le scénario était écrit au fil du tournage et les comédiens découvraient chaque matin leur texte et l’avancée de l’histoire.

Si ces conditions minimalistes peuvent surprendre, l’œuvre finie est vraiment réussie. On se laisse facilement happer par la gouaille d’un individu haut en couleur et par l’étonnante amitié qu’il développe avec une jeune femme se battant pour ses convictions.

D’autant qu’un très beau travail est porté sur l’image et sur son étalonnage post-tournage par la coloriste Isabelle Julien. Ce qui permet de renforcer quelques très beaux passages emprunts d’une poésie émouvante.

Ruby Minard est fort bonne dans son premier grand rôle au cinéma. Celle-ci campe avec justesse une jeune idéaliste qui interpelle avec ses mots sur un certain nombre de choses. Sa relation avec Philippe Larcher fonctionne parfaitement et permet d’obtenir un duo surprenant et touchant.

C’est le groupe anglais Gogo Penguin qui compose sa première musique de film et qui réussit à très bien habiller un certain nombre de passages desquelles les mots sont absents. Leur mélodie plane sur le long métrage et renforce l’émotion que l’on a à le découvrir.

Memento Mori est un beau film qui aborde des sujets peu traités avec une grande véracité et une belle délicatesse. Avec une histoire s’inspirant beaucoup de la réalité, une réalisation au plus proche des comédiens et un personnage incroyable, l’œuvre mérite assurément d’être découverte et appréciée pour sa singularité rafraîchissante.

Surprenant et humain.

SYNOPSIS

Depuis sa sortie de prison où il a passé 21 ans, PHILIPPE fait la manche à la gare de Wagesberg. Sous surveillance judiciaire, sa liberté ne tient qu’à la condition de son comportement irréprochable. Quand ANNA, une jeune activiste en cavale, lui demande de l’héberger, son quotidien bien réglé va être bouleversé par les échos de son passé.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Photographie : Jean Heches
- Montage : Stéphanie Renard, Jean Heches
- Musique : Gogo Penguin
- Producteur : Isabelle Gripon, Nancy de Meritens pour Septième Imago
- Distributeur : Septième Factory

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

Memento Mori



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Peter von Kant : La critique
Thor - Love and Thunder : La critique
Les Minions 2 - Il était une fois Gru : La critique
The Sadness : La critique
As Tears Go By - Ainsi vont les larmes : La critique
Resident Alien : La bande annonce de la Partie 2 de la saison (...)
Peter von Kant : La critique
Tom Swift : La série victime de la vente de The CW... et de ses (...)
The Horror of Dolores Roach : Nouvelles annonces de casting pour (...)
The Girls on the Bus : Melissa Benoist confirmée pour la série (...)
Un Slasher dont vous êtes le héros : Prenez la place d’une (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 6 juillet 2022
Thor - Love and Thunder : La critique
The Flash : Un échange de bon procédé entre Warner Bros et Ezra (...)
Star Trek - Strange New Worlds : La saison 2 sera Klingonne ou ne (...)