Andry Nirina

Mon premier contact avec le cinéma remonte à l’âge de 5 ans. Mon père me racontait l’histoire du Parrain 1 et 2 en censurant les détails les plus violents... Étrange, non ? Bercé par les rediffusions des films de Bud Spencer et Terence Hill, de De Funès mais aussi les dessins animés du Club Dorothée, je n’en oubliais pas la lecture de classiques de la littérature enfantine comme Tom Sawyer ou L’Île au Trésor. Mon imaginaire s’est totalement ouvert lors de mon adolescence avec la lecture de Bilbo le Hobbit et de sa suite, la trilogie du Seigneur des Anneaux, seulement quelques années plus tard, car je ne connaissais pas son existence. Pendant mes années lycée, la découverte de Casino et de Pulp Fiction a fait éclore le cinéphile qui sommeillait en moi.

Ma vie étudiante a quant à elle été bercée par la lecture des Cantos d’Hyperion et des Royaumes du Nord, mais aussi fortement bousculée par de véritables chocs cinématographiques comme Kill Bill Vol.1 ou Old Boy. C’est aussi à ce moment-là que se sont démocratisées les séries américaines, et des monuments comme Lost et Battlestar Galactica restent des séries à l’inspiration inégalée à ce jour. Depuis, The Wire, The Office ou encore Kaameloott se bousculent dans le palmarès de mes séries préférées.

Aujourd’hui, mon quotidien me fait naviguer entre le binge watching frénétique et le visionnage rituel de l’épisode hebdomadaire des séries du moments. En cette période de nostalgie patentée, qui amène à la production de reboots à n’en plus finir, quelques pépites arrivent régulièrement à me rappeler pourquoi le cinéma reste le média que je veux partager avec tous les lecteurs d’Unif.

Envoyer un message à Andry Nirina


Envoyer un message

Les articles de Andry Nirina

    06 / 05 / 2022 à 11h30
Utama - La terre oubliée : La critique
Laissez-vous embarquer dans les hautes plaines de Bolivie et venez découvrir l’un des plus beaux chocs cinématographiques de cette année. La critique impressionnée by Unif
    04 / 05 / 2022 à 12h15
Platonique : Critique de la saison 1
Vous vous demandez si l’amitié homme-femme est possible ? Platonique pourrait bien vous apporter un début de non-réponse ! La critique fusionnelle by Unif
    02 / 05 / 2022 à 13h00
We Own This City : Critique 1.02 Part Two
Dans sa deuxième heure, David Simon amorce l’autopsie de la fabrique à ripoux de Baltimore. La critique by Unif...
    01 / 05 / 2022 à 12h00
Shining Girls : Critique du début de saison
Une série mêlant de façon très originale, enquête policière et science-fiction à travers une approche pour le moins déstabilisante des voyages temporels. La critique perdue by Unif
    20 / 04 / 2022 à 12h15
Deep Fear : La critique du film OCS
En 1991, 3 jeunes gens s’aventurent dans les catacombes de Paris et vont découvrir que certains lieux ne doivent pas être visités. La critique anxiogène by Unif.
    05 / 04 / 2022 à 12h15
Sentinelles : Critique de la saison 1
Portée par une direction artistique solide, Sentinelle parvient à viser juste. Une belle réussite qui fera date sans aucun doute dans le paysage audiovisuel français. La critique by Unif
    05 / 04 / 2022 à 10h30
Contes du Hasard et autres fantaisies : La critique
À travers 3 segments, trois histoires très différentes présentent des femmes essayant de (re)trouver l’amour de leur vie. La critique délicate by Unif.
    02 / 04 / 2022 à 13h00
Abuela : La critique
Après le choc Rec, Paco Plaza nous avec offre une oeuvre au contenu particulièrement ténébreux qui fera plaisir à tous les amateurs. Vous ne verrez plus vos grand-parents de la même manière après avoir vu Abuela ! La critique horrifique by (...)
    01 / 04 / 2022 à 12h15
Les Bad Guys : La critique
Les Bad Guys sont des voleurs, mais suite à une affaire qui tourne mal, pourront-ils devenir gentils et arrêter leurs casses ? La critique qui dépote by Unif.
    30 / 03 / 2022 à 11h30
The Offer : Une bande-annonce que vous ne pouvez pas refuser !
Découvrez la bande-annonce officielle de The Offer, la série limitée originale de Paramount+ sur la production du film Le Parrain, mettant en vedette Miles Teller dans le rôle de son producteur.

|

Nope : La critique
Black Panther - Wakanda Forever : Un nouveau regard sur (...)
The Killer : Omar Sy en nouveau tueur pour John Woo et (...)
Luck : La critique du film
Those About to Die : Des Gladiateurs dirigés par Roland Emmerich (...)
Max Headroom : Le retour d’un personnage emblématique pour (...)
Outlander : Un préquel nommé Blood of My Blood pour StarzPlay
Warhammer - Mort sur le Reik : La suite de la campagne de (...)
Netflix - Bandes annonces : 7 août 2022
Prey : La critique du film