Swarm : Critique des 3 premiers épisodes

Date : 16 / 03 / 2023 à 11h30
Sources :

Unification


SWARM

- Date de diffusion : 17/03/2023
- Plateforme de diffusion : Prime Video
- Épisodes : 1.01 à 1.03
- Réalisateurs : Adamma Ebo, Ibra Ake, Donald Glover, Stephen Glover
- Scénaristes : Donald Glover, Karen Joseph Adcock, Janine Nabers, Malia Obama, Ibra Ake, Stephen Glover, Kara Brown, Jamal Olori
- Interprètes : Dominique Fishback, Chloe Bailey, Rory Culkin, Christopher Avila, Damson Idris, Leon, Karen Rodriguez, Nirine S. Brown, Kiersey Clemons, Paris Jackson, Byron Bowers, Cree Summer, X Mayo, Kate Lyn Sheil, Stephen Glover, Teresa L. Graves, Atkins Estimond, Norm Lewis

LA CRITIQUE

Les trois premiers épisodes de Swarm, d’une trentaine de minutes, sont bien sympathiques et annoncent dès le départ qu’ils s’inspirent de la réalité.

En effet, le créateur de la série, Donald Glover a décidé de se baser sur la chanteuse américaine Beyoncé et ses fans parfois toxiques. Ces derniers peuvent être très agressifs et détestent d’autres chanteurs concurrents, ainsi que les amateurs de ceux-ci.

Le scénario se focalise sur une jeune femme qui, suite à un événement dramatique dans sa vie, va se décider à parcourir le pays en laissant une traînée de mort derrière elle. De plus, cette dernière fait partie de l’essaim, les fans obsessionnels d’une chanteuse célèbre.

L’œuvre est d’une très grande causticité et possède un humour très noir. La plongée au cœur de la folie du personnage principal est particulièrement fascinante. D’autant que celle-ci a du mal à se comporter normalement avec des individus qui ne sont pas aussi obsédés par sa chanteuse adulée qu’elle-même.

C’est Dominique Fishback qui incarne le personnage principal et cette dernière est vraiment excellente dans ce rôle. Elle montre parfaitement comment son personnage sombre progressivement, tout en étant convaincue de faire ce qu’il faut pour protéger la chanteuse qu’elle aime. Chloe Bailey est très bonne dans le rôle de sa meilleure amie qui partage sa passion.

Les épisodes entraînent le spectateur à la suite d’un personnage qu’il vaut mieux ne pas croiser. On s’amuse beaucoup devant ses réactions souvent disproportionnées et la manière qu’elle a de résoudre ses problèmes, généralement définitivement.

L’œuvre s’inspire de la réalité et est une vraie dénonciation du comportement violent et sans retenue de certains fans qui n’hésitent pas a harceler ceux qui ne sont pas de leur avis. Sans compter que leur regroupement au sein d’un collectif, comme c’est le cas dans le récit avec l’essaim, renforce leurs convictions d’être dans leur bon droit.

Les trois premiers épisodes de Swarm sont bien réussis et font plonger au cœur de la passion dévorante d’une jeune femme qui perd de plus en plus pied avec la réalité. Avec une histoire qui se laisse suivre avec intérêt, une réalisation efficace et une comédienne qui crève l’écran, si vous aimez les séries méchantes et caustiques, ne passez pas à côté de celle-ci. D’autant qu’elle ne possède que six épisodes d’une trentaine de minutes.

Cinglant et sans pitié.

SYNOPSIS

Dre est obsédée par une pop star fictive (inspirée de Beyoncé) ce qui va la conduire sur un chemin sombre.

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés



 Charte des commentaires 


Swarm : Critique des 3 premiers épisodes
Clara Luciani - Ça commence comme ça : La critique du (...)
Cœurs Noirs : Critique des 5 premiers épisodes de la (...)
Shotgun Wedding : La critique du film
Classico : La critique du film
Star Trek Picard : Critique 3.06 Bounty
Marvel Studios : Jonathan Majors arrêté pour agression (...)
Star Wars - Skeleton Crew : Un duo de réalisateur multi-oscarisé (...)
Marvel Studios : Victoria Alonso envisage une action en justice (...)
Titans : La nouvelle bande-annonce révèle la date de diffusion de (...)
Sept hivers à Téhéran : La critique
Grey’s Anatomy : Une 20e saison pour la série ABC
Il était une fois les séries : La carrière de Lee Majors
Call of the Night : La critique nocturne des 4 premiers volumes (...)
Netflix - Bandes annonces : 26 mars 2023