Chucky : Critique 2.08 Chucky Actually

Date : 27 / 11 / 2022 à 14h30
Sources :

Unification


CHUCKY

- Date de diffusion : 24/11/2022
- Plateforme de diffusion : Salto
- Épisode : 2.08 Chucky Actually
- Réalisateur : Jeff Renfroe
- Scénariste : Alex Delyle & Mallory Westfall & Don Mancini
- Interprètes : Zackary Arthur, Björgvin Arnarson, Alyvia Alyn Lind, Brad Dourif, Jennifer Tilly, Fiona Dourif, Barbara Alyn Woods, Carina Battrick

LA CRITIQUE

Ça y est ! On se retrouve déjà devant le dernier épisode de la deuxième saison de Chucky. Et le créateur Don Mancini réussit encore à surprendre en prenant des risques.

En effet, contrairement à ce que fait la majorité des séries, cette seconde saison n’a pas été un copier-coller de la première. Certes, on a toujours droit au moins à notre mort par épisode. Toutefois, alors que précédemment il y a eu deux déferlements de violence, cette fois-ci, ça n’a pas été le cas. Ce qui n’empêche pas d’avoir eu des épisodes particulièrement truculents.

Il fallait aussi oser faire cet épisode spécial consacrée à Jennifer Tilly qui est tout simplement incroyable. Quand au final, il réussit à en faire quelque chose de superbe, tout en créant le cadre pour une troisième saison qui, si elle arrive, sortira encore de l’ordinaire.

Chucky est vraiment une série atypique. Elle peut ne pas plaire à ceux qui ne sont pas amateurs de la poupée sanguinaire. Mais il est impossible, en tant que fan, de ne pas suivre les tribulations de ce psychopathe en plastique avec un grand plaisir.

Le scénario d’Alex Delyle, Mallory Westfall et Don Mancini présente les trois jeunes gens qui vont se retrouver chez la mère de Lexi. Ils pensent enfin être débarrassés du monstre qui les a rendus, pour certains, orphelins et qui a gâché leur vie. Mais malheureusement pour eux, ils sont loin d’être aussi tranquilles qu’ils le pensent.

La mise en scène de Jeff Renfroe est très bonne. On retrouve la grande qualité de la série faisant qu’aucun épisode n’est inférieur aux autres. Sans compter que les scènes de meurtre sont toujours aussi spectaculaires et réussissent, à chaque fois, à se renouveler pour le plus grand bonheur des spectateurs.

Le travail sur les décors et les costumes est toujours formidable. Il y a une véritable ambiance qui se dégage au fil du récit et chaque nouveau lieu présenté à sa propre singularité qui lui donne immédiatement un véritable cachet.

L’interprétation est toujours aussi bonne. Brad Dourif est vraiment superbe dans la voix d’un Chucky encore plus diabolique et sarcastique que d’habitude. Zackary Arthur, Björgvin Arnarson et Alyvia Alyn Lind forment un magnifique trio d’amis auquel on s’est beaucoup attaché. Les comédiens ont une formidable alchimie entre eux et rendent leur groupe encore plus intéressant que lorsque la caméra se fixe sur chacun d’entre eux séparément. Jennifer Tilly est merveilleuse en tueuse se retrouvant dans une situation bien délicate. Barbara Alyn Woods fait un retour remarqué dans le rôle de la mère de l’un des protagonistes principaux. Et on retrouve avec plaisir Carina Battrick qui est toujours impeccable en petite sœur ambiguë. Les autres comédiens continuent d’incarner à merveille leurs rôles respectifs dans une mythologie qui n’a pas fini de s’écrire.

Le dernier épisode de la deuxième saison de Chucky est très bon. Il clôt en beauté une saison vraiment jubilatoire et se permet d’emmener le spectateur sur un chemin qu’il n’avait pas forcément vu venir. C’est vraiment ce mélange entre série B complètement assumée, morts sanguinolentes et coups de théâtre osés qui apporte autant de plaisir à découvrir une série atypique qui ne se renie jamais et fait toujours des propositions originales.

Il faut donc espérer qu’une saison 3 voit prochainement le jour pour continuer de suivre ces outsiders essayant à tout prix d’éviter qu’un terrible serial killer continue de semer la mort et la désolation sur son passage.

Formidable et divertissant.

SYNOPSIS

Une ville américaine idyllique est plongée dans le chaos après la découverte d’une poupée vintage "Good Guy" dans un vide-grenier de banlieue. Très vite, tout le monde doit faire face à une série de meurtres qui commencent à exposer les secrets cachés de la ville. Pendant ce temps, des amis et des ennemis du passé de Chucky reviennent dans son monde et menacent d’exposer la vérité derrière ses origines mystérieuses d’enfant apparemment ordinaire qui est devenu ce monstre que l’on connaît tous...

BANDE ANNONCE





 Charte des commentaires 


Chucky : Critique 2.08 Chucky Actually
Chucky : Critique 2.07 Goin’ to The Chapel
Chucky : Critique 2.06 He Is Risen Indeed
Chucky : Critique 2.05 Doll on Doll
Chucky : Critique 2.04 Death on Denial
The Ark : Critique 1.01 Everyone Wanted to Be on This (...)
Fast X : La fin de route s’affiche pour le prochain volet (...)
Gotham Knights : Les portraits ennuyeux des personnages de la (...)
The Terminal List : La série Amazon de Chris Pratt devient (...)
Planète Cunk : Critique de la série
LA Brea : Une saison 3 au rabais pour la série NBC ?
Kindred : FX annule son adaptation du roman de Octavia E. (...)
Pardon le Cinéma Vol.2 : La critique du guide des 100 films (...)
Netflix - Bandes annonces : 5 février 2023
Star Wars - The Bad Batch : Critique 2.06 Tribu