Mother/Android : La critique du film Netflix

Date : 09 / 01 / 2022 à 13h45
Sources :

Unification


MOTHER/ANDROID

- Date de sortie : 07/01/2022
- Plateforme de diffusion : Netflix
- Titre original : Mother/Android
- Durée du film : 1 h 50
- Réalisateur : Mattson Tomlin
- Scénariste : Mattson Tomlin
- Interprètes : Chloë Grace Moretz, Algee Smith, Raul Castillo, Linnea Gardner, Kiara Pichardo, Oscar Wahlberg, Christian Mallen, Jared Reinfeldt

LA CRITIQUE

Mother/Android est un bon film de science-fiction pour peu que l’on ne s’attarde pas trop sur le scénario.

En effet, celui-ci, écrit par le réalisateur Mattson Tomlin, a de gros trous, des raccourcis énormes et une belle quantité d’invraisemblances. Toutefois, si on ne s’arrête pas sur ces éléments qui ajoutent de l’action et des séquences plutôt marquantes, mais ne fonctionnent pas vraiment si on réfléchit à leur plausibilité, on se retrouve devant le très beau récit d’un couple essayant de survivre à de dramatiques événements et de protéger leur enfant à naître.

C’est devant une apocalypse androïde que l’on se retrouve. Suite à un étrange signal, ces derniers, que l’on trouve un peu partout aux Etats-Unis, sont devenus autonomes et s’en prennent aux humains. Une jeune femme enceinte et son petit ami vont alors traverser une partie du pays pour essayer de trouver un endroit où s’abriter. Un trajet rendu délicat par la condition de la jeune femme proche de son terme et par la traque d’humanoïdes voulant les éradiquer.

Mattson Tomlin s’amuse d’ailleurs à faire une référence à la pièce de théâtre R.U.R de l’auteur tchèque Karel Čapek qui présente pour la première fois le mot robot et dont la trame ressemble beaucoup à celle qu’il raconte dans son propre film, soit celle d’une révolte d’androïdes qui va faire disparaître l’humanité.

Le film se déroule en grande partie en pleine nature, ce qui renforce encore plus la petitesse de l’humanité, alors que ses cités sont sous le coup d’attaques de robots bien décidés à mettre fin à la vie de leurs anciens propriétaires. Certaines scènes sont parfois anxiogènes, alors que d’autres sont beaucoup plus spectaculaires, bénéficiant d’effets spéciaux renforçant l’impression de cette fin du monde. Quoiqu’il s’agisse avant tout d’une œuvre intimiste dans laquelle on ne suit finalement que deux personnages.

L’interprétation est très bonne. Chloë Grace Moretz est vraiment formidable en jeune femme prête à tout pour protéger son enfant. Cette dernière livre le portrait d’une femme souvent impuissante qui essaye par tous moyens de garder la tête au-dessus de l’eau. Algee Smith est très intéressant en petit-ami voulant mettre sa famille à l’abri. Le duo fonctionne bien et permet de s’attacher à lui.

Mother/Android est un bon film de science-fiction qui permet de se concentrer avant tout sur deux humains essayant de survivre. Avec une histoire qui n’est pas très crédible, une réalisation sympathique et un beau duo de comédien, c’est devant une bien belle histoire d’amour et de famille que l’on se retrouve.

Touchant et inexorable.

SYNOPSIS

Dans un monde post-apocalyptique en proie à une violente révolte des androïdes, une jeune femme enceinte et son petit ami cherchent désespérément à se mettre à l’abri.

BANDE ANNONCE



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


Senior Year : La critique du film Netflix
The Sound of Magic : Critique de la série
Thar - les trois cibles : La critique du film Netflix
The Pentaverate : Critique de la mini-série
Marmaduke : La critique du film Netflix
Star Trek Strange New Worlds : Critique 1.02 Children of the (...)
For All Mankind : La bande annonce de la saison 3
The Boys : Nouvelle bande annonce déjantée de la saison (...)
Doctor Who : Les retours de David Tennant et Catherine Tate (...)
Senior Year : La critique du film Netflix
Fast X : Alan Ritchson pour le film
Memento Mori : La critique
The First Omen : Un préquel à La Malédiction réalisé par Arkasha (...)
New York District / Law & Order - Organized Crime : (...)
The Beekeeper : Jason Statham dirigé par David Ayer