Frérots : Visite sur le tournage de la première saison

Date : 03 / 10 / 2021 à 10h45
Sources :

Unification


Au début du mois de décembre 2020, nous avons été invités sur le tournage de Frérots, la nouvelle série maison d’OCS avec une tête d’affiche aimée de tous, la talentueuse Claudia Tagbo. Pour cela, direction le Crazy Park situé à Champigny-sur-Marne, un parc de loisirs d’intérieur reconverti en immense plateau de tournage.

Nous venons de sortir du deuxième confinement et il faut avouer que c’est un véritable plaisir pour nous de pouvoir être sur un plateau de tournage et d’en apprendre plus sur les coulisses d’une série que nous ne verrons qu’en deuxième partie de l’année 2021. L’intrigue est centrée sur Aretha, jouée par Claudia Tagbo, une avocate qui décide de faire des combats clandestins de MMA pour payer ses dettes.

Malgré un test fait trois jours avant, un test antigénique dès notre entrée dans le parc afin de certifier que nous n’avions pas la COVID. Malgré ces contraintes et la pandémie ambiante, une ambiance bonne enfant règne, ce qui n’empêche pas une certaine effervescence pour pouvoir mettre en boîte toutes les scènes prévues. En effet 8 à 10 minutes doivent être tournées par jour avec une ambition : celle de pouvoir mêler " du fight et de la comédie ", pour reprendre les termes du réalisateur Frank Bellocq. Passer d’un univers à un autre n’est pas forcément une mince affaire compte tenu du budget alloué et aurait normalement obligé à avoir moins de décors et de personnages, mais l’équipe technique et le talent du casting a permis de faire fi des contraintes. L’un des producteurs de la série, Benjamin Morgaine, connu pour être l’un des complices de Michael Youn, n’hésite pas à dire que les contraintes budgétaires leur auront néanmoins permis d’obtenir une totale liberté de ton.

Rebecca Azan qui joue le rôle de Véty la sœur d’Aretha et qui est également l’une des scénaristes de la série nous révèle que Frérots est naît de l’idée de jouer avec Claudia Tagbo après que cette dernière ait fait la mise en scène de Pioupiou, une pièce de théâtre dans laquelle elle jouait. Le concept de base était de faire d’elles, deux sœurs au caractère et au physique totalement opposées, puis au fil de l’écriture le MMA s’est greffé dessus. Les scènes de combats sont d’ailleurs chorégraphiées par Alain Figlarz. Ce dernier, qui a fait les chorégraphies de blockbusters comme La mémoire dans la peau, Taken ou Lucy joue d’ailleurs son coach sachant qu’il a déjà été acteur dans des séries et des films comme Braquo ou Taken 2.

Celle avec laquelle nous avions le plus envie de discuter est bien entendu, Claudia Tagbo et il faut avouer que nous avions eu un petit choc en la voyant : en effet, elle avait une blessure au niveau du nez, mais elle nous a vite rassurés en nous informant qu’elle portait en fait une prothèse. Elle mâchait d’ailleurs un chewing-gum pour travailler son élocution qui devenait nasillarde à cause de celle-ci. Rassurés, on engage la discussion avec elle et nous révèle amusée que son personnage est aussi maniaque qu’elle et que la COVID ne l’a pas vraiment arrangé à ce niveau. Elle trouve son personnage touchant et aime à la fois son évolution et la complémentarité avec sa sœur. Elle nous a révélé avoir été coaché par Vincent Parisi, champion du monde de ju-Jitsu pendant 15 jours pour avoir une forme physique suffisante lui permettant de jouer les scènes de combats. On retiendra la façon dont son regard s’est illuminé quand elle nous a dit mesurer sa chance de pouvoir faire un métier qu’elle aime et de pouvoir l’exercer sans contraintes malgré les restrictions sanitaires alors importantes.

Outre ces échanges chaleureux avec l’équipe, nous avons également pu voir la mise en boîte de deux scènes tournée en extérieur avec Marisa Berenson, l’actrice culte de Barry Lyndon et qui fut l’égérie de nombreux réalisateurs comme Clint Eastwood ou Gérard Lauzier. Même si nous n’avons pas pu l’interviewer, les cinéphiles que nous sommes se sont régalés de la voir jouer en live avec l’agitation, puis le silence quasi-religieux caractéristiques des moments de tournage. Avoir la chance de se retrouver sur un lieu de création de ce qui constitue une de nos plus grandes passions avait vraiment quelque chose de festif, surtout après un deuxième confinement à peine moins morose que le premier.

C’est donc le cœur léger que nous avons quitté les lieux, en nous demandant si la série allait être à la hauteur des ambitions affichées. Spoiler : malheureusement non et vous pouvez découvrir pourquoi dans notre review by Unif !




 Charte des commentaires 


Missions : La bande-annonce de la saison 3
Frérots : Visite sur le tournage de la première saison
Les Grands : Visite sur le tournage de la saison 3
Missions : Visite sur le tournage de la saison 2 de la série (...)
Holly Weed : Interview d’Arthur Benzaquen en compagnie du (...)
She-Hulk Avocate : Critique 1.06 Simplement Jen
Athena : La critique du film Netflix
Avatar - La Voie de l’eau : James Cameron inquiet que le (...)
James Bond 26 : Trouvons d’abord un méchant digne du (...)
For All Mankind : Tyner Rushing rejoint la saison 4
Fantastic Four : Le reboot Marvel Studios a trouvé ses (...)
Les Mystères de Barcelone : La critique
The Terminal List : Une saison 2 dans le viseur de Chris Pratt (...)
Reacher : Serinda Swan et Rory Cochrane pour la saison (...)
Beverly Hills Cop - Axel Foley : Le retour de la vieille garde (...)