300 connectés

Les misérables [DVD / Blu-Ray / Blu-Ray Steelbook] : La critique

Date : 02 / 06 / 2020 à 10h00
Sources :

Unification


Les misérables est un très bon film français se déroulant dans une banlieue parisienne de Montfermeil dans le département 93.

Il est tout à fait mérité que le film ait emporté le César 2020 du Meilleur film français de l’année, ainsi que le César du public qui récompense le choix du public et qui s’est porté, pour une fois, sur une œuvre dramatique, et, qui plus est, a aussi été plébiscitée par la presse.

Le réalisateur, et coscénariste Ladj Ly, s’est inspiré de ce qu’il a vécu et vu dans la banlieue pour décrire le portrait vivace et sans complaisance d’une cité française à travers les tensions entre différents groupes et les affrontements avec la police de la Brigade Anti-Criminalité (BAC).

Le scénario de Ladj Ly, Giordano Gederlini et Alexis Manenti présente un jeune flic provincial qui débarque dans la BAC du 93 et va vivre une journée éprouvante avec ses deux collègues suite à l’embrasement de la cité à cause d’une bavure de leur part. L’histoire reprend en grande partie celle présentée dans le court métrage éponyme précédent du même réalisateur et suit au plus près les interactions entre la police et les résidents de la cité, tout en montrant la vie au sein de cette dernière.

L’histoire s’attache donc au pas de trois policiers en charge de retrouver un lionceau enlevé par un gamin. C’est à travers eux que l’on va croiser tout le microcosme qui s’est mis en place dans la cité, fait parfois d’alliances fragiles et de bandes plus ou moins rivales qui essayent de coexister. Ceux-ci ne sachant pas vraiment comment s’occuper des groupes de gamins qui essayent de se faire leur place au cœur de cet environnement de béton.

À travers tous ces personnages, plus vrais que nature, et dont l’humanité se dévoile progressivement au fur et à mesure des événements, le vrai bémol vient de l’absence des femmes. Ces dernières font de timides apparitions, parfois marquantes, mais restent tellement en retrait, qu’on peut presque parfois se demander si la banlieue présentée n’est pas peuplé en très grande partie que par des hommes. Si les situations présentées, issues de la réalité, et les affrontements hyper réalistes entre la police et les habitants sont extrêmement crédibles, cette absence de représentativité en dit aussi beaucoup sur la perception de la banlieue, d’autant qu’elle est vue par les yeux des hommes. On se retrouve donc parfois à l’opposé de ce que la réalisatrice Houda Benyamina a montré dans son excellent film Divines.

La réalisation est sobre et extrêmement précise. Ladj Ly vient du documentaire et cela se voit dans son long métrage qui emprunte beaucoup aux codes ce dernier. Il propose une immersion vivace à la fois dans une brigade de police et au cœur d’une banlieue. Sa dernière partie est extraordinairement exécutée et montre un affrontement plus vrai que nature qui culmine dans un apex de bruit, de fureur et de violence.

Une séquence magistrale très attristante, mais qui, à l’image du dernier plan du film, laisse la porte ouverte à un avenir meilleur, dans lequel les choix de chacun sont à même de déterminer un futur plus apaisé.

Le montage de Flora Volpelière, qui a d’ailleurs eu le César du Meilleur montage, est vraiment très bon et permet de passer d’une scène à l’autre avec une grande aisance. La longue séquence finale est vraiment magnifiquement montée.

Le choix du casting est très bien trouvé. Le mélange entre les comédiens professionnels et les amateurs fonctionnent à merveille, d’autant que ceux-ci ont eu une certaine latitude pour changer un petit peu le texte afin de mieux se l’approprier et de le rendre encore plus criant de vérité. De plus, la cité est un personnage muet extrêmement important dont l’ombre plane en permanence sur les destins de ceux qui habitent ses entrailles.

Damien Bonnard est formidable en jeune flic débarquant dans un milieu qu’il découvre. Alexis Manenti est très intéressant en policier briscard de la BAC qui se retrouve dépassé par les événements. Il a d’ailleurs été récompensé par le César 2020 du Meilleur jeune espoir masculin. Djebril Didier Zonga est formidable en ancien banlieusard devenu flic. Steve Tientcheu est superbe en modérateur de la banlieue.

Les misérables est un film puissant et choc qui ne laisse pas indifférent et montre la banlieue et la police sans stigmatiser personne et prendre de parti-pris. Avec un scénario extrêmement véridique, des personnages intéressants et une réalisation parfaitement maîtrisée, ce premier long métrage de Ladj Ly est une vraie réussite qui trouve un très bon équilibre entre œuvre documentaire et thriller d’action.

Impressionnant et spectaculaire.

SYNOPSIS

Stéphane, tout juste arrivé de Cherbourg, intègre la Brigade Anti-Criminalité de Montfermeil, dans le 93. Il va faire la rencontre de ses nouveaux coéquipiers, Chris et Gwada, deux "Bacqueux" d’expérience. Il découvre rapidement les tensions entre les différents groupes du quartier. Alors qu’ils se trouvent débordés lors d’une interpellation, un drone filme leurs moindres faits et gestes...

BONUS

Plusieurs bonus se retrouvent dans le DVD ou le blu-ray, dont trois nous ont été montrés. Ces derniers sont très sympathiques à découvrir et permettent d’en savoir un peu plus sur un long métrage marquant qui a été plébiscité à la fois par la critique et par le public.

Le très sympathique premier bonus permet de retrouver toute l’équipe du film en train de se préparer pour assister à la projection de leur long métrage à Cannes. On découvre ces derniers s’exprimant sur le fait d’avoir participé à cette aventure et de se retrouver en ces lieux.

Un bonus exclusif lié à une édition distribué par la Fnac permet de voir le court métrage éponyme, préquelle du film. En 15 minutes, on retrouve ainsi un certain nombre d’éléments forts qui seront étoffés dans le long métrage, ainsi que les trois comédiens qui incarneront toujours les flics dans ce dernier. Passionnant à visualiser, on comprend parfaitement comment une œuvre aussi forte a réussi à avoir les financements pour se développer en un film de longue durée.

Enfin, une interview du réalisateur, et co-scénariste, Ladj Ly est proposé qui permet à ce dernier de revenir sur un certain nombre d’éléments concernant la genèse du projet, l’écriture, le financement, le casting et la réalisation du film. On apprend de très nombreuses choses dessus, ainsi que sur la carrière de son réalisateur qui s’est beaucoup inspiré de sa propre vie et de ce qu’il a vu pour mettre en scène son premier long métrage.

  • Entretien avec Ladj Ly (13 minutes)
  • Court métrage Les misérables (16 minutes) (Édition spéciale Fnac)
  • Les Misérables au Festival de Cannes (6 minutes)
  • Bande annonce (2 minutes)

Bonus non montrés :

  • Scènes coupées
  • Galerie de photos de tournage
  • Galerie de projet d’affiche
BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE VIDEO

- Disponibilité : DVD / Blu-Ray / Blu-Ray Steelbook
- Date de sortie : 03/06/2020
- Audio : Français, Audiodescription
- Sous-titres : Sourds et malentendants
- Durée du film : 1 h 45

FICHE TECHNIQUE FILM

- Titre original : Les misérables
- Réalisateur : Ladj Ly
- Scénariste : Ladj Ly, Giordano Gederlini, Alexis Manenti
- Interprètes : Damien Bonnard, Alexis Manenti, Djebril Didier Zonga, Isssa Perica, Al-Hassan Ly, Steve Tientcheu, Almany Kanoute
- Photographie : Julien Poupard
- Montage : Flora Volpelière
- Musique : Pink Noise
- Costumes : Marine Galliano
- Décors : Karim Lagati
- Producteur : SRAB Films, Rectangle Productions, Lyly Films
- Distributeur : Le Pacte

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Les Misérables



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Bluebird [VOD] : La critique
Nuestras Madres [VOD] : La critique
Il était une fois dans l’Est [VOD] : La critique
L’écho de Laurel Canyon [VOD] : La critique
La liste de nos rêves [VOD] : La critique
Mom : La review du film Netflix
Village Of The Damned : David Farr pour écrire une nouvelle (...)
Gangrène, une histoire d’amour : Anti-romance corrosive (...)
VOD DVD - Bandes Annonces : 11 juillet 2020
The Umbrella Academy : La bande annonce de la saison (...)
Agents of S.H.I.E.L.D. : Review 7.07 The Totally Excellent (...)
Batwoman : Javicia Leslie sera la nouvelle héroïne et Ruby Rose (...)
The Boys : Du rôle de Giancarlo Esposito aux mésaventures de (...)
Ju-On - Origins : Review de la saison 1
In Memoriam : La dystopie à la mémoire qui flanche pour HBO (...)