Il était une fois dans l’Est [VOD] : La critique

Date : 10 / 06 / 2020 à 10h00
Sources :

Unification


Il était une fois dans l’Est est une expression de l’Aventure, avec un grand A. De celle qui vit secrètement en chacun de nous.
Qu’arrive-t-il à ceux qui sautent le pas et transforment leur rêve le plus doux en réalité ?
C’est ce que vont apprendre une jeune épouse qui s’ennuie et tout son entourage, le temps d’une fugue salutaire.

Un scénario basique pour se concentrer sur les personnages et leurs réactions intimes, une utilisation du paysage et de la lumière plutôt poétique font de ce film un charmant plaidoyer pour l’émancipation sentimentale et charnelle.

Tout est dans le ressenti. Plus que dans l’explication. On suit avec un brin de complaisance ce couple adultère, à qui on n’a pas envie de faire de reproche, tant la situation semble presque inévitable.
Quand l’ennui et la routine abîme la vie de couple au point que les partenaires s’éloignent et s’en vont voir ailleurs si l’herbe est plus verte.
Une expérience en somme. Dont il est bien difficile de juger les partis.

Ce qu’un départ peut engendrer de retour, voilà une équation bien posée ici.
Interprétée avec tact et simplicité.

Pas de jugement, au contraire. Un état des lieux, tout au plus. De ce que peut engendrer la solitude au milieu des siens. L’envie de sortir de l’ordinaire. Et des conséquences, parfois positives, d’un "petit coup de canif dans le contrat".

C’est bien fait. Réalisé avec finesse. Agréable à regarder. Sans malice, plein d’espace, d’air pur et de sentiments.
Comment mettre un peu de romantisme dans le quotidien...

Sympathique.

SYNOPSIS


Printemps, été, automne, hiver. Les jours s’égrainent harmonieusement dans un paisible village de Russie.
Anna prend chaque semaine le bus pour aller vendre ses tricots à Moscou. Mais elle en descend après quelques virages.
Le même jour, son voisin routier va charger son camion pour une longue semaine de voyage. Il s’arrête lui aussi immuablement à la sortie du village...
Désir, amour, suspicion et badinage, rien ne peut rester longtemps secret...


BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE VIDEO

- Disponibilité : VOD
- Date de sortie : 11/06/2020
- Durée du film : 1h 30


FICHE TECHNIQUE FILM


- Titre original : Once in Trubchevsk
- Réalisateur, Scénariste : Larissa Sadilova
- Interprètes : Kristina Schneider, Egor Barinov, Maria Semyonova, Youri Kiselev
- Photographie : Anatoly Periga
- Montage : Larissa Sadilova, Gleb Dragaytsev
- Son : Rustam Akhadov
- Costumes : Ekaterina Tsurkina-Appina, Manzura Uldzhabayeva
- Producteurs : Larisa Sadilova, Larisa Schneidermann, Rustam Akhadov- Arsi-Films/Shim-film
- Distributeur : Jour2Fête

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Il était une fois dans l’est



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


You Won’t Be Alone [VOD] : La critique
La peau sur les os [Edition collector Blu-Ray + DVD] : La (...)
Dual [VOD] : La critique
Cérémonie mortelle [Combo DVD / Blu-Ray] : La critique
The Cursed [DVD / Blu-Ray / VOD] : La critique
Warriors of Future : La critique du film Netflix
Star Trek - Picard : La saison 3, une continuation à Voyager et (...)
Gen V : La première bande annonce du spin-off de The (...)
His Dark Materials : Un voyage de 3 saisons capable de tout (...)
Dune - Partie II : Timothée Chalamet sur les plateaux de (...)
Spider-Man - Across the Spider-Verse : Le multivers de (...)
Disney+ - Bandes annonces : 5 décembre 2022
Mayor Of Kingstown : Ash Santos a rejoint la saison 2
A Plague Tale - Requiem : La critique de l’Artbook
Cinéma - Bandes Annonces : 5 décembre 2022