362 connectés

Avenue 5 : Review 1.08 This is Physically Hurting Me

Date : 12 / 03 / 2020 à 12h30
Sources :

Unification


Ce nouvel épisode d’Avenue 5 reprend la structure scénaristique mise en place depuis plusieurs épisodes. Les deux premiers tiers de l’épisode montrent ainsi le quotidien d’une partie des passagers et de l’équipage, puis un événement cataclysmique plus ou moins attendu finit par arriver et débouche sur une conclusion douce-amère. En se focalisant sur le capitaine Ryan, élément comique le plus réussi du show, cet épisode devient forcément plus agréable à regarder qu’à l’accoutumé. Non seulement la mégalomanie de Judd paraît un peu plus supportable que d’habitude, mais en plus on savoure le fait de ne pas voir notre pauvre stand-upper apparaître pour nous balancer une de ses vannes ratées.

Ce sont d’ailleurs ces derniers qui nous fournissent sans doute l’une des séquences les plus réussies de la série et il faut l’avouer, malgré toutes les réserves que l’on a sur sa direction artistique, sans doute l’une des plus folles jamais vue à la télévision. De ces passagers, nous n’en connaissions que quelques-uns : le couple en pleine rupture, le couple ayant abandonné son enfant alors qu’il est dans le coma, ou encore, depuis l’épisode précédent, le richissime procédurier. Alors que certaines vérités vont devenir publiques, le confinement et la paranoïa va révéler un niveau global d’intelligence des passagers faisant honneur à une forme d’idiocratie extrêmement savoureuse à observer bien qu’elle ne fasse pas vraiment honneur à notre humanité.

Tout fonctionne parfaitement bien lors de cette séquence : la réaction des différents protagonistes, la surenchère de réactions débiles à mourir de rire, le comique de répétition où fascination, dégoût et consternation s’entremêlent dans l’esprit du téléspectateur... Bref, Avenue 5 parvient à nous démontrer qu’elle est capable de nous proposer quelque chose d’extrêmement brillant, malgré un niveau de subversion important.

Paradoxalement, une scène aussi réussie nous rappelle aussi tout ce qui ne fonctionne pas dans la série : vannes lourdingues, personnages mal écrits, situations trop scabreuses et cynisme beaucoup trop appuyé. En voulant en faire trop, les scénaristes n’ont pas réussi à maintenir le difficile équilibre qui permettrait à la série d’être moins clivante, mais prouve avec cet épisode que la mayonnaise peut prendre et fournir de beaux coups d’éclats. Espérons maintenant que l’on en ai un du même genre dans le dernier épisode à venir de la saison !

ÉPISODE

- Episode : 1.08
- Titre : This is Physically Hurting Me
- Date de première diffusion : 8 mars (HBO) - 9 mars 2020 (OCS)
- Réalisateur : David Schneider
- Scénariste : scénario de Georgia Pritchett & Will Smith d’après une histoire d’Armando Iannucci & Georgia Pritchett & Will Smith

BANDE ANNONCE



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


I May Destroy You : Review de la mini-série
I Know This Much Is True : Review 1.04 Episode Four
I Know This Much Is True : Review 1.03 Episode Three
I Know This Much Is True : Review 1.02 Episode Two
I Know This Much Is True : Review 1.01 One
Agents of S.H.I.E.L.D. : La clôture d’un chapitre du MCU (...)
I May Destroy You : Review de la mini-série
The 100 : Review épisode 7.03 False Gods
True Story : La bande annonce de la série Prime Video
Avengers - L’Ascension de Thanos : La critique des jeux (...)
VOD DVD - Bandes Annonces : 6 juin 2020
Agents of S.H.I.E.L.D. : Review 7.02 Know Your Onions
Mission Impossible 7 & 8 : Reprise de la production en (...)
Cook Off : La review du film Netflix
Cobra Kai : La série Karaté Kid pour Netflix ou Hulu (...)