504 connectés

De Gaulle : La critique

Date : 13 / 06 / 2020 à 08h30
Sources :

Unification


REPARUTION DE LA CRITIQUE SUITE À LA RESSORTIE DU FILM POST CONFINEMENT LE 22 JUIN

Grand Homme, parmi les grands Hommes, De Gaulle aurait pu inspirer nombre de biopics au cinéma.

Pourtant aucun cinéaste ne s’y est jamais "vraiment collé".

Et même Gabriel Le Bomin, qui a souvent évoqué le Général dans son oeuvre, riche de nombreux documentaires historiques, n’avait osé y penser avant, tant la tâche lui semblait ardue.

Pourtant, il a trouvé au moins une page de l’Histoire qui l’a inspiré, pour montrer l’homme, comme il avait envie qu’il soit vu.

"Quand nous avons commencé à réfléchir à un sujet de film sur ce personnage historique avec Valérie Ranson-Enguiale ma coscénariste, nous sommes vite tombés d’accord sur le fait que nous ne pouvions pas raconter toute sa vie car il y a plusieurs de Gaulle en un." explique-t-il.
" Alors, par où l’aborder ? Ce qui nous a intéressé c’est le de Gaulle « illégitime » : l’homme de juin 1940, celui qui dit « non ». C’est sans doute le moment de sa vie où il est le plus fragile, le plus intéressant donc le plus humain... Car sous tendu à ce projet, il y avait l’ambition d’accéder à l’intime."

De fait, c’est bien l’humanité du personnage qui saute au yeux dans ce film.
Prenant, de bout en bout.

On a beau connaître l’Histoire... et donc la chronologie des évènements les plus marquants, dont le célèbre discours, l’Appel du 18 juin... on est quand même tenu en haleine.
Par le reste des circonstances... notamment les enjeux personnels et familiaux que l’homme d’état a alors dû faire passer au second plan.
C’est un point de vue intéressant, à la fois émouvant et humain que de présenter un tel personnage autant en père de famille qu’en chef de guerre.
De montrer qu’au fond, tout exceptionnel qu’il ait pu être, cet homme-là a vécu lui aussi les affres de la séparation et du doute cruel sur la survie des êtres qu’il chérissait. Comme les autres, comme tout le monde...

De montrer une famille éprouvée, même si elle est consciente de ses privilèges, notamment dans la prise en charge d’une enfant handicapée.

Une histoire d’amour autant qu’un film de guerre. Qui dépeint tour à tour le patriarche au milieu des siens et le soldat sur le champ de bataille.

Les images sont impressionnantes de réalisme. On sent l’expérience du documentariste et la précision de l’historien.

L’interprétation est excellente. Lambert Wilson incarne admirablement le Général. Et les autres comédiens formidablement sa famille.

Un très beau film. A l’aspect humain touchant et à la technique irréprochable.


SYNOPSIS


Mai 1940. La guerre s’intensifie, l’armée française s’effondre,les Allemands seront bientôt à Paris. La panique gagne le gouvernement qui envisage d’accepter la défaite. Un homme, Charles de Gaulle, fraîchement promu général, veut infléchir le cours de l’Histoire. Sa femme, Yvonne de Gaulle, est son premier soutien, mais très vite les évènements les séparent. Yvonne et ses enfants se lancent sur les routes de l’exode. Charles rejoint Londres. Il veut faire entendre une autre voix : celle de la Résistance.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE


- Durée du film : 1 h 48
- Titre original : De Gaulle
- Date de sortie : 04 mars 2020
- Date de ressortie post confinement : 22 juin 2020
- Réalisateur : Gabriel Le Bomin
- Scénaristes : Gabriel Le Bomin, Valérie Ranson-Enguiale
- Interprètes : Lambert Wilson, Isabelle Carré, Olivier Gourmet
- Photographie : Jean-Marie Dreujou
- Montage : Bertrand Collard
- Musique : Romain Trouillet
- Costumes : Anaïs Romand, Sergio Ballo
- Décors : Nicolas de Boiscuillé
- Producteur : Vertigo Productions
- Distributeur : SND Groupe M6

LIENS


- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

De Gaulle



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


L’Infirmière : La critique
Dawson City, le temps suspendu : La critique
White Riot : La critique
Bigfoot Family : La critique
Le défi du champion : La critique
Mulan : Le film prend la direction de Disney+, mais cela aura un (...)
The Boys : La bande annonce finale complètement dingue de la (...)
Arrowverse : Les héros DC de The CW luttent aussi contre le (...)
The Fugitive : Review des 5 premiers épisodes de la série (...)
Warrior : La bataille pour San Francisco continue dans la bande (...)
L’Infirmière : La critique
Apollo 10 ½ - A Space Age Adventure : Un film hybride innovant (...)
Invincible : Zachary Quinto et 7 anciens de TWD pour vocaliser la (...)
Beyond Good & Evil : Le réalisateur de Détective Pikachu aux (...)
void TRRLM() ; //Void Terrarium : La critique du jeu sur (...)