281 connectés

Les reines de la nuit : La critique

Date : 03 / 12 / 2019 à 10h15
Sources :

Unification


Les reines de la nuit est un excellent documentaire permettant de se pencher sur le milieu des transformistes en France.

La documentariste Christiane Spièro a suivi plusieurs des artistes de ce milieu et leur a donné la parole, parfois dans l’intimité. Elle intercale les rencontres entre les uns et les autres avec des extraits de leurs numéros chatoyants et permet de s’immerger avec facilité dans un milieu nocturne plein de paillettes et d’entrain.

À travers le choix de ses différents intervenants, elle brosse plusieurs décennies de ce type de spectacle en France, principalement joués dans des cabarets, et qui revient très à la mode en ce moment. D’ailleurs, plusieurs des intervenants sont aussi des fondateurs de cabaret, ce qui leur permet de s’exprimer sur leur fonctionnement.

Au fil des rencontres, les différents artistes interrogés racontent comment ils ont découvert le milieu et ce qu’ils ont fait pour en faire partie. Car il s’agit d’une véritable vocation et pas d’une simple envie fugace. Parmi les anecdotes passionnantes à entendre, l’un d’entre eux annonce avoir beaucoup hésité à s’acheter un T-shirt pour lui à 19 euros, avant de craquer pour une robe à 400 euros pour son alter ego nocturne. Une histoire représentative de la passion que met chacun des artistes dans un, ou plusieurs, rôle qu’ils peaufinent toute leur vie.

Car les persona des différents artistes sont principalement des chanteuses et actrices, souvent très glamours et féminines comme Dalida. Leur garde-robe composée de tenues flamboyantes, souvent associées à beaucoup de paillettes et de plumes cousues main, est très onéreuse. Et si les artistes gagnent parfois bien leur vie, ils réinvestissent en permanence une partie de leur argent dans leur tenue pour préparer de nouveaux shows attractifs.

Le documentaire montre aussi très bien que dans ce milieu de passion, les artistes doivent être multitâches. Ils acquièrent le talent de savoir s’habiller, se coiffer et surtout se maquiller pour ressembler au mieux à ceux qu’ils imitent. Quand il ne s’agit pas d’un numéro burlesque entièrement créé pour la scène. Ils doivent aussi parfaitement mimer sur scène la personne qu’ils imitent, danser avec élégance et faire un playback ultra-réaliste, quand ils ne chantent pas vraiment !

Les artistes s’expriment aussi sur leurs vies intimes et la façon dont certaines personnes les trouvent très attirants, bien que peu acceptent de vouloir d’une relation à long terme. Un élément plus ou moins bien accepté comme lié à leur travail nocturne, mais pour certains une fêlure qui trouve un autre écho dans le fait que leur véritable personnalité est parfois beaucoup moins appréciée que celle de leur double étincelant.

Les reines de la nuit est un très bon documentaire permettant de mettre à l’honneur des véritables artistes complets qui font des shows que l’on a franchement envie d’aller voir sur scène. En montrant l’envers du décor de ce milieu nocturne, et en donnant la parole à des personnes particulièrement intéressantes qui permettent de comprendre leur passion, le film est non seulement très bon et captivant, mais il efface des idées préconçues et fascine par la personnalité de ceux qui pratiquent cet art.

Touchant et envoûtant.

SYNOPSIS

Les transformistes vivent dans l’attente de ce moment magique où sur scène ils deviennent femmes et idoles de la chanson. Hier médecin, styliste, libraire, agriculteur, enfant de la DASS, ils sont aujourd’hui comédiens, maquilleurs, danseurs, chanteurs, metteurs en scène... ils forment un microcosme de " soeurs ", uni quoique disparate. Pour tous, le transformisme a été une révélation et ils ont tout quitté pour exercer leur passion. Il y a des jeunes, des vieux, des beaux, des gros. Certains provoquent le désir, d’autres le rire. Certains font de la ressemblance, d’autres du burlesque. Certains sont féminins voire transgenres ou transsexuelles, d’autres redeviennent des hommes, dès la fin du spectacle. Souvent seuls, ils sont stars d’un milieu gay qu’ils attirent autant qu’ils repoussent. En dehors des paillettes et des lumières de la scène, ces artistes livrent leurs histoires et leurs espoirs, révélant avec une grande humanité l’écart entre le personnage public et leur vie privée.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 20
- Titre original : Les reines de la nuit
- Date de sortie : 04/12/2019
- Réalisateur : Christiane Spièro
- Scénariste : Christiane Spièro
- Interprètes : Antoine d’Oria, Bruno Perard, Pascal Papazian, Jérôme Mehats, Christophe Carlotti, Philippe Benhamou, Lulu Barsi, Gilles Courant
- Photographie : Philippe Bonnier, Christophe Monier
- Montage : Jérémy Leroux
- Musique : Serge Franklin
- Producteur : Jean-François Boyer, Christiane Spièro, Saga Blanchard pour Midori Productions, TV5 Monde
- Distributeur : Zelig Films Distribution

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ

PORTFOLIO

Les reines de la nuit



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Paroles de bandits : La critique
Le Cristal Magique : La critique
One Mind - Une vie zen : La critique
Lillian : La critique
Pahokee, une jeunesse américaine : La critique
Star Wars - L’ascension de Skywalker : Spoilers en dernière (...)
The Witcher : Bande annonce finale
Dune : Une meilleure adaptation des romans de Frank Herbert (...)
His Dark Materials - À la croisée des Mondes : Review 1.06 (...)
Supergirl : Mr. Mxyzptlk dans la saison 5 de la série de The (...)
Maman, j’ai raté l’avion : Le reboot prend son envol (...)
Queens : Le remake US sera porté par Gal Gadot
Paroles de bandits : La critique
Them : 6 nouveaux acteurs pour la série d’anthologie (...)
PIFFF 2019 : Jour 2