279 connectés

Maléfique le pouvoir du mal : La critique

Date : 15 / 10 / 2019 à 15h00
Sources :

Unification


Maléfique : le pouvoir du mal est la très magnifique suite, beaucoup plus sombre, du premier film qui revenait sur la véritable histoire derrière la Belle au bois dormant.

Le scénario de Linda Woolverton, Noah Harpster et Micah Fitzerman-Blue propose une Aurore qui a bien intention d’épouser son prince Philippe, alors que sa marraine, Maléfique, n’en est pas réjouie du tout. Mais une terrible machination a lieu contre le petit peuple magique de la Lande et une guerre se prépare à l’horizon.

L’histoire est une véritable plongée au cœur des contes de fées, ceux existant avant que Disney n’en fasse de jolies romances. Le récit est donc plus adulte et les morts se retrouve être nombreuses, ce qui explique son interdiction aux moins de 6 ans. Le personnage de Maléfique évolue aussi, tout comme celui d’Aurore et de son prince charmant. Les protagonistes gagnent encore plus en épaisseur et de nouveaux font leur apparition, tels la fascinante reine, mère du prince, et son assistante aux multiples talents.

L’interprétation est toujours excellente et on retrouve avec grand plaisir une Angelina Jolie très en forme dans son rôle de sorcière puissante. Elle Fanning est merveilleuse en princesse au grand cœur souhaitant réconcilier les deux peuples qu’elle aime. Harris Dickinson est impeccable en prince charmant et Sam Riley toujours amusant dans le rôle du corbeau régulièrement transformé en humain. Quant à Michelle Pfeiffer, elle fait une apparition remarquable en reine sachant ce qu’elle veut. Sa confrontation avec les deux rôles principaux du récit est spectaculaire et ce trio de femmes au fort tempérament fonctionne à merveille.

Les décors de Patrick Tatopoulos et les costumes d’Ellen Mirojnick sont absolument somptueux. On a vraiment l’impression de se retrouver transporté au cœur d’un monde de fantaisie d’une grande beauté. Chaque élément est à sa place et l’ensemble donne parfois l’impression de se retrouver plongé en plein dans un tableau qui prend vie.

Les effets spéciaux sont aussi sublimes. Toutes les différentes fées et créatures, les transformations des uns et des autres sont incroyables. Maléfique est particulièrement impressionnante avec ses ailes semblant avoir leur existence propre. Ce bestiaire fantastique, qui éclipse souvent les plus beaux atours des humains, est un vrai plaisir pour les yeux. On se retrouve en plein rêve, qui, de temps en temps, se transforme parfois en cauchemar. Un conte filmé qui présente finalement une histoire merveilleuse sur le vivre ensemble, l’amitié et surtout l’amour.

La musique de Geoff Zanelli est vraiment très belle. C’est un enchantement pour les oreilles, alors que les yeux se délectent de sublimes images. La mélodie principale est le même que celle du premier opus, alors que d’autres thèmes musicaux accompagnent très bien les séquences tant intimistes, que celles se déroulant en plein conflit.

La photographie de Henry Braham est aussi magnifique. Elle illumine le long métrage maîtrisé de Joachim Rønning et, loin de la noirceur visuelle du premier, propose des images pimpantes et gaies qui vont parfois complètement à contre-courant des horreurs qui s’y déroule. D’autant que les séquences dantesques sont fréquentes et que le final est grandiose.

Maléfique : le pouvoir du mal est un film magnifique et une véritable plongée dans un conte de fées des plus fascinants. Avec un trio d’actrices remarquables, des décors, costumes, maquillages et effets spéciaux splendides et une histoire qui va droit au cœur et qui célèbre encore une fois l’amour et la famille, le spectacle est non seulement divertissant, mais clairement envoûtant.

Devant la joie que l’on prend à regarder le récit, il serait vraiment plaisant qu’il y ait une suite aux aventures de cette Maléfique en grande forme et de sa chère Aurore, qui est la prunelle de ses yeux.

Merveilleux et imposant.

SYNOPSIS

Plusieurs années après avoir découvert pourquoi la plus célèbre méchante Disney avait un cœur si dur et ce qui l’avait conduit à jeter un terrible sort à la princesse Aurore, « MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL » continue d’explorer les relations complexes entre la sorcière et la future reine, alors qu’elles nouent d’autres alliances et affrontent de nouveaux adversaires dans leur combat pour protéger leurs terres et les créatures magiques qui les peuplent.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 59
- Titre original : Maleficent : Mistress of Evil
- Date de sortie : 16/10/2019
- Réalisateur : Joachim Rønning
- Scénariste : Linda Woolverton, Noah Harpster, Micah Fitzerman-Blue
- Interprètes : Angelina Jolie, Elle Fanning, Harris Dickinson, Michelle Pfeiffer, Sam Riley, Chiwetel Ejiofor, Ed Skrein, Imelda Staunton
- Photographie : Henry Braham
- Montage : Craig Wood
- Musique : Geoff Zanelli
- Costumes : Ellen Mirojnick
- Décors : Patrick Tatopoulos
- Producteur : Joe Roth, Duncan Henderson, Angelina Jolie pour Walt Disney Pictures, Roth Films
- Distributeur : The Walt Disney Company France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Maléfique : le pouvoir du mal



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


5 est le numéro parfait : La critique
NTA (Nuke Them All) : La critique
Camille : La critique
Maléfique le pouvoir du mal : La critique
Warrior Women : La critique
Star Wars - L’Ascension de Skywalker : Des précisions sur (...)
Matrix 4 : Jessica Henwick en négociations
The Batman : Paul Dano sera l’Homme Mystère
The Suicide Squad : Idris Elba, John Cena et Viola Davis derrière (...)
Cassian Andor : Tony Gilroy vient de signer pour la nouvelle (...)
Eli : La review du film Netflix
Comic Con Paris 2019 - Star Trek Picard : Patrick Stewart présent (...)
Prime Video - Bandes annonces : 18 octobre 2019
The Stand : Heather Graham arrive, Greg Kinnear confirmé
5 est le numéro parfait : La critique