235 connectés

Marianne : Review de la saison 1

Date : 22 / 09 / 2019 à 11h30
Sources :

Unification


Après un premier épisode dont la fin laissait entrevoir une série plus intéressante que ce que les 30 premières minutes laissaient imaginer, cette tendance s’est bien confirmée dans la suite de la mini-série Netflix en 8 épisodes d’environ 45 minutes Marianne qui est tout simplement excellente.

Évidemment, avec un scénario montrant une écrivaine confrontée aux créations issues de ses livres, on pense immédiatement à Stephen King, à d’autres auteurs, ainsi qu’à des films comme L’antre de la folie de John Carpenter qui ont exploité cette idée au niveau de l’horreur. Mais Samuel Bodin et Quoc Dang Tran vont bien plus loin et proposent réellement une histoire originale et bien menée dont chacun des épisodes est plus passionnant que l’autre.

La réalisation de Samuel Bodin gagne de plus en plus en qualité et ce dernier offre régulièrement des séquences traumatisantes et parfaitement menées qui font de la série une vraie œuvre d’horreur très sombre et malsaine qui ne peut que ravir les amateurs de genre.

Et cela fait vraiment plaisir, car il s’agit bien d’une série française et qu’au vu de la façon dont le genre est traité en France, elle n’aurait sans doute jamais eu l’occasion de voir le jour sans Netflix. Mais si curieusement en France les films d’horreur français ne remplissent pas les salles, ces derniers ont un vrai public international et nos créateurs sont obligés de s’exiler pour pouvoir proposer des œuvres qui, provenant de l’étranger, trouvent leur public en France. Un véritable paradoxe qu’une plate-forme comme Netflix peut éviter, proposant en simultané au monde entier de découvrir une véritable pépite d’une grande noirceur qui va sans aucun doute inspirer beaucoup de réalisateurs et de scénaristes.

La Bretagne est un écrin parfait pour cette confrontation entre une auteure à succès et cette sorcière qui la hante. Aidée de ses amis, à qui Marianne fait aussi beaucoup de mal, ces derniers luttent pour essayer de contenir une telle force du mal. Nul doute que la phrase récurrente "Est-ce que tu es Marianne ?" ne rentre dans les mœurs. Le paysage de cette petite ville côtière battue par les vents et les vagues est un lieu formidable pour un pont avec l’enfer.

Le récit se fragmente en chapitre, comme issue d’un livre. Chaque titre indique ce que vont nous réserver les images suivantes, tout en gardant de nombreuses surprises qui sont dévoilées progressivement. Si on peut un peu voir arriver le final, celui-ci laisse de la marge pour une seconde saison. Au vu de la qualité de la première, le retour de Marianne sera vraiment le bienvenu.

De très nombreuses idées sont visuellement parfaitement exploitées et très bien intégrées dans un montage vraiment efficace qui renforce le malaise et l’oppression que l’on ressent. La musique conforte cette sensation et de nombreux passages ont un grand potentiel pour faire sursauter ou mettre carrément mal à l’aise. La série est clairement de l’horreur qui ne s’adresse vraiment pas aux enfants. D’ailleurs, nul doute que les plus sensibles auront peut-être un petit peu de mal à s’endormir après avoir vu certains épisodes. Car les séquences horrifiques se succèdent et savent régulièrement se renouveler pour continuellement surprendre le spectateur.

Le casting est vraiment très bien trouvé. Les personnages paraissent franchement caricaturaux au début, mais les huit épisodes leur donnent de l’espace pour leur permettant de s’épanouir et faire comprendre au spectateur ce qui les motive. Néanmoins, ce n’est pas une très bonne idée de s’attacher aux uns comme aux autres, Marianne ne faisant jamais de cadeaux et n’hésitant pas à prendre des vies. Les morts sont donc nombreuses, parfois particulièrement atroces et nul n’est à l’abri d’un terrible destin.

Il faut vraiment saluer la prestation de Victoire Du Bois qui est formidable en auteure arrogante et alcoolique qui n’en fait qu’à sa tête. Cette dernière tient la série sur ses épaules et ses rencontres nombreuses avec Marianne, tant dans ses rêves que face à ceux qu’elle "habite", tiennent en haleine tout du long. Les autres comédiens sont très justes et peuvent vraiment mettre mal à l’aise lorsqu’ils sont envahis par Marianne.

Marianne est une très bonne surprise et l’une des meilleures séries d’horreur de ces dernières années. Elle réserve de nombreux rebondissements et a une véritable originalité qui fait que le spectateur se retrouve en terrain connu avant d’être aspiré par des sols mouvants bien sombres et profond. Avec un très bon casting, une histoire vraiment ciselée et une atmosphère incroyable, cette série n’est absolument pas à rater pour tous les amateurs d’horreur

Néanmoins soyez avertis que si vous n’aimez pas ce type d’histoire, il faut éviter de la regarder, car elle est réellement très impressionnante. N’oubliez pas, « Marianne ne repart jamais sans rien » et le prix de vos nuits paisibles pourrait être bien celui que vous ayez à payer.

Impressionnant et horrifique.

ÉPISODE

- Episode : 1.01 à 1.08
- Titre : Tu les rêves, C’est coutume !, Je ne suis pas un cadeau, C’est un beau moment, Tu l’as laissée..., Pour les souvenirs ?, On était trop petit, On est mardi
- Date de première diffusion : 13 septembre 2019 (Netflix)
- Créateur : Samuel Bodin
- Réalisateur : Samuel Bodin
- Scénariste : Samuel Bodin, Quoc Dang Tran
- Avec : Victoire Du Bois, Lucie Boujenah, Alban Lenoir

RÉSUMÉ

Emma, jeune romancière acerbe, découvre que les personnages monstrueux qu’elle a créés dans sa série de romans horrifiques sont réellement en train de prendre vie.

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Eli : La review du film Netflix
Modern Love : Review de la saison 1
Wounds : La review du film Netflix
À la recherche du premier boulard : La review
Watchmen : Review des 6 premiers épisodes de la saison (...)
Star Wars - L’Ascension de Skywalker : Des précisions sur (...)
Matrix 4 : Jessica Henwick en négociations
The Batman : Paul Dano sera l’Homme Mystère
The Suicide Squad : Idris Elba, John Cena et Viola Davis derrière (...)
Cassian Andor : Tony Gilroy vient de signer pour la nouvelle (...)
Eli : La review du film Netflix
Comic Con Paris 2019 - Star Trek Picard : Patrick Stewart présent (...)
Prime Video - Bandes annonces : 18 octobre 2019
The Stand : Heather Graham arrive, Greg Kinnear confirmé
5 est le numéro parfait : La critique