457 connectés

Silence : La critique

Date : 14 / 06 / 2019 à 11h15
Sources :

Unification


Silence est la très bonne adaptation du roman japonais éponyme de Shusaku Endo, adapté à nouveau en 2015 par Martin Scorsese, 44 après ce long métrage de Masahiro Shinoda.

Au XVIIème siècle, le Japon a fermé quasiment ses frontières avec l’étranger et a proscrit le christianisme. Deux jésuites réussissent à s’introduire sur le sol japonais et vont essayer de retrouver leur mentor qui a disparu. Le scénario de Shusaku Endo et de Masahiro Shinoda suit l’un des prêtres dans sa quête de vérité et sa découverte d’un monde très différent du sien.

Un pays dans lequel les chrétiens sont chassés, torturés, obligés de renier leur foi, ou assassinés avec des moyens d’une certaine dureté, ce qui a qui les a poussés pendant des décennies à se cacher. Car c’est une véritable lutte de pouvoir qui se jouait à l’époque contre des influences étrangères, jugées néfastes, afin de maintenir une tradition féodale reposant sur un seigneur et sa noblesse et s’appuyant sur des samouraïs.

Le long métrage, qui n’est jamais sorti en France sur grand écran, vaut la peine de découvert. Masahiro Shinoda suit de près son protagoniste principal, mais offre aussi aux spectateurs des images d’un Japon à la nature très belle et parfois dangereuse. Il met particulièrement en valeur les différentes rencontres que fait le personnage, et les discussions qu’il a avec les uns et les autres, concernant notamment la religion et la foi.

Les acteurs sont très bons. David Lampson est formidable en jésuite pugnace convaincu de sa croyance. Mako est très bon en catholique japonais guidant les deux jésuites. Il incarne un personnage particulièrement intéressant écartelé entre sa peur de perdre la vie et la foi qui l’anime. Quant à Tetsuro Tamba, il fait un intéressant préfet souhaitant éradiquer la religion chrétienne sur son sol.

La restauration est soignée et permet de découvrir le long métrage, malgré certaines limites liées aux qualités du matériel employé pour le tournage originel et qui n’ont pas pu être totalement effacées.

Silence est un très bon film reposant sur une intrigue passionnante et s’inspirant d’un triste événement vrai qui se base sur la mise à mort de centaines de milliers de Japonais au XVIIème siècle à cause leur religion. Avec une réalisation maîtrisée, de très bons acteurs, et des répliques ciselées, l’œuvre est vraiment très agréable à découvrir. Et la découverte de la signification du titre est un grand moment de cinéma.

Touchant et introspectif.

SYNOPSIS

Au XVIIème siècle, deux prêtres portugais débarquent sur les côtes japonaises. Leur but est d’infiltrer la communauté chrétienne contrainte à la clandestinité par les autorités féodales, et de réimplanter l’Eglise dans ce pays insulaire isolé. Bientôt persécutés à leur tour, les prêtres vont découvrir la terrible vérité cachée derrière la disparition d’un autre missionnaire des années auparavant...

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 2 h 09
- Titre original : Chinmoku
- Date de sortie : 19/06/2019
- Réalisateur : Masahiro Shinoda
- Scénariste : Shusaku Endo, Masahiro Shinoda d’après l’œuvre de Shusaku Endo
- Interprètes : David Lampson, Don Kenny, Tetsuro Tamba, Mako, Shima Iwashita, Eiji Okada, Yoshiko Mita, Rokko Toura, Masaya Takahashi
- Photographie : Kazuo Miyagawa
- Musique : Toru Takemitsu
- Costumes : Yoshio Ueno
- Décors : Masahiro Shinoda, Mako
- Producteur : Kiyoshi Iwashita, Kinshirô Kuzui, Tadasuke Ômura pour Hyogensha-Mako International
- Distributeur : Carlotta Films

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Silence



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Toy Story 4 : La critique
Teen Spirit : La critique
Bixa Travesty : La critique
Yves : La critique
The Mountain - Une odysée américaine : La critique
Fast & Furious 9 : Le tournage a commencé
Paradise Lost : 5 nouveaux acteurs dans la tourmente
Y : Eliza Clark est la nouvelle showrunner
The Most Dangerous Man In America : Woody Harrelson pour jouer (...)
Fertile Crescent : Une série sur le conflit Syrien avec James (...)
Oblivion Song : La critique du tome 2
The Others : La critique du jeu au bord de l’Apocalypse
Cinéma - Bandes Annonces : 27 juin 2019
Spider-Man Far From Home : Le film clôturera l’arc centré (...)
Dark : Review de la saison 2