351 connectés

Le château de Cagliostro : La critique

Date : 21 / 01 / 2019 à 10h30
Sources :

Unification


wLe château de Cagliostro est le premier long métrage dirigé par un certain Hayao Miyazaki en 1979, avant que ce dernier ne fasse Nausicaä de la vallée du vent et ne fonde avec Isao Takahata le Studio Ghibli.

Miyazaki avait réalisé quelques épisodes de la série Lupin III adaptant le manga de Monkey Punch en 2 saisons. C’est donc tout naturellement que la production s’est tournée vers lui pour qu’il fasse une adaptation de l’œuvre en long métrage.

Le réalisateur s’empare du projet et le transforme, changeant la personnalité du personnage principal et en fait plus un chevalier servant qu’un voleur sans morale. Une atmosphère différente règne donc sur le film qui contient nombre d’éléments précurseurs des œuvres à venir de l’un des plus grands maîtres de l’animation japonaise. Des choix fait par ce dernier qui n’ont pas plu à l’auteur du manga, alors que le public, et la critique, ont plébiscité le long métrage.

40 ans plus tard, l’animation reste éblouissante. Quand on sait que Miyazaki n’a eu que quelques mois pour le réaliser avec une équipe réduite, un tour de force unique dans l’histoire de l’animation, on ne peut rester que subjugué devant tant d’inventivité et de gags maîtrisés.

Les personnages sont haut en couleur. On retrouve les deux acolytes de l’anti-héros, sa consœur sexy et intelligente et l’inspecteur le traquant inlassablement. Ils sont rejoints par une jeune princesse dont le design n’est pas sans rappeler celui de l’héroïne de Laputa, le château dans le ciel et son oncle, un personnage des plus ambigu.

Le doublage japonais est formidable, et les personnages ont une vraie personnalité transparaissant non seulement à l’écran, mais aussi lorsqu’ils s’expriment.

La musique de Yuji Ono accompagne à merveille les tribulations souvent épiques des personnages principaux, dont une course-poursuite en voiture d’anthologie.

Le château de Cagliostro est un animé marquant de l’animation et une formidable adaptation d’un personnage, troisième descendant d’un célèbre Arsène Lupin créé par le romancier français Maurice Leblanc. Avec une animation qui n’a pas pris une ride, une galerie de personnages truculents et un scénario réservant de nombreux rebondissements, le plaisir de (re)découvrir ce long métrage est toujours immense.

Agréable et amusant.

SYNOPSIS

Le célèbre Lupin dévalise un casino mais s’aperçoit que les billets volés sont des faux. En compagnie de son acolyte Jigen, Lupin enquête sur cette fausse monnaie qui le conduit au château de Cagliostro. Ils apprennent alors qu’une princesse, enfermée dans le château, détiendrait la clé d’un fabuleux trésor...

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 40
- Titre original : Rupan sansei : Kariosutoro no shiro
- Date de sortie : 23/01/2019
- Réalisateur : Hayao Miyazaki
- Scénariste : Haruya Yamazaki, Hayao Miyazaki d’après l’œuvre de Monkey Punch
- Interprètes : Yasuo Yamada, Eiko Masuyama, Kiyoshi Kobayashi, Makio Inoue, Gorô Naya, Sumi Shimamoto, Taro Ishida, Kôhei Miyauchi
- Photographie : Hirokata Takahashi
- Montage : Mitsutoshi Tsurubuchi
- Musique : Yuji Ono
- Producteur : Tetsuo Katayama, Haruyo Kanesaku, Carl Macek, Yutaka Maseba pour TMS Entertainment
- Distributeur : Splendor Films

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Le château de Cagliostro


© Monkey Punch All Rights Reserved
© TMS All Rights Reserved


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Destroyer : La critique
Le chant du loup : La critique
Les Funérailles des roses : La critique
La Liberté : La critique
Baghdad Station : La critique
Star Trek Discovery : Review 2.05 Saints of Imperfection
Le Seigneur des Anneaux : Du temps, beaucoup de temps pour les (...)
Loki : Le plein d’infos sur la série Disney +
Pirates des Caraïbes : Le bateau prend l’eau
Destroyer : La critique
Agents of S.H.I.E.L.D. : Le début de la saison 6 avancé
NOS4A2 : De nouvelles photos de la série d’horreur (...)
The Devil All The Time : Chris Evans remplacé par une vieille (...)
Le chant du loup : La rencontre avec Antonin Baudry, François (...)
Your Name : Le remake US en prise de vue réelle a trouvé son (...)