77 connectés

[Théâtre] Misery : La critique

Date : 05 / 10 / 2018 à 09h30
Sources :

Unification


Misery est la très bonne adaptation théâtre du roman éponyme de Stephen King, le maître de l’horreur littéraire, dont l’adaptation cinématographique a valu un oscar de la meilleure actrice à Kathy Bates.

Un écrivain à succès a un accident de voiture en pleine tempête de neige. Il est sauvé par une infirmière avouant être la fan numéro 1 de l’auteur et de son personnage principal Misery.

L’œuvre est un huis clos se déroulant entre un homme invalidé par son accident et une femme se faisant de plus en plus inquiétante.

Les deux comédiens sont prodigieux dans leurs rôles et captent l’attention tout au long d’un thriller devenant de plus en plus anxiogène.

Myriam Boyer est remarquable en femme obsédée par l’écrivain et son héroïne de papier. Elle réussit à rendre l’atmosphère de plus en plus irrespirable à chacune de ses apparitions, maitrisant parfaitement les sautes d’humeur de son personnage.

Francis Lombrail est superbe en homme cloué au lit ou dans un fauteuil. En scène en permanence, le comédien ne laisse jamais l’intensité de son rôle s’étioler.

L’imposant décor dans lequel ils évoluent représente l’intérieur d’une maison de 2 étages. L’avant-scène est consacrée à la chambre du patient alors qu’une grande fenêtre permet de voir le temps dehors, notamment les tempêtes de neige.

Un grand mur de verre dépoli percé d’une porte permet de deviner l’entrée, un couloir, la salle de bain, la cuisine et à l’étage la chambre de l’infirmière. Les très bons jeux de lumière de Daniel Benoin renforcent la sensation de malaise et l’horreur monte parfois alors que l’ombre de l’infirmière se profile derrière la porte.

La mise en scène de Daniel Benoin, assisté par Alice-Anne Filippi Monroché, est brillante. Il s’appuie sur le décor et utilise intelligemment la vidéo pour renforcer l’effet d’enfermement du malade. Ainsi, les murs se parent d’images cauchemardesques que fait le héros lors des fondus au noir permettant les changements de scène.

De plus, un écran se dévoilant judicieusement permet de suivre les tribulations des personnages dans le couloir et la salle de bain, grâce à des caméras. Ces passages hors champs renforcent l’immersion du spectateur dans un récit captivant et haletant. Le public réagit d’ailleurs à l’unisson à ce qui arrive au pauvre écrivain, éprouvant une réelle empathie pour lui.

Misery est une pièce formidable à voir sans hésiter. Brillamment écrite et interprétée, avec une mise en scène inspirée, un décor imposant et l’utilisation judicieuse des nouvelles technologies, tout concourt à rendre le spectacle particulièrement intense.

Formidable et glaçant.

INFORMATION

La pièce se joue du mardi au samedi à 21h et le dimanche à 15h au Théâtre Hébertot (78bis Boulevard des Batignolles, 75017 Paris) jusqu’au 6 janvier 2019.

- RÉSERVATION
- SITE OFFICIEL

SYNOPSIS

Le personnage de Paul, tel un double de Stephen King, est un écrivain à gros tirage. Il est à un tournant de sa vie, souhaitant changer de registre, de style, de propos et mettre un terme à l’interminable saga à laquelle il doit son succès. Pour cela il vient de terminer un roman où il fait mourir son héroïne : Misery. Mais un accident de voiture le met à la merci d’Annie, une lectrice psychopathe qui l’admire plus que tout. Elle commence par le sauver, le recueillir, le soigner mais bientôt elle le séquestre avec une rare cruauté et l’oblige à réécrire son roman comme elle l’entend.


DISTRIBUTION

  • Adaptation française : Viktor Lazlo
  • Mise en scène : Daniel Benoin
  • Assistante à la mise en scène : Alice-Anne Filippi Monroché
  • Avec : Myriam Boyer et Francis Lombrail
  • Texte : William Goldman d’après l’œuvre de Stephen King
  • Scénographie : Jean-Pierre Laporte
  • Vidéo : Paolo Correia
  • Lumières : Daniel Benoin
  • Costumes : Nathalie Bérard-Benoin
  • Coproduction : DBP – Société Nouvelle Théâtre des Arts-Hébertot, Anthea, Théatre d’Antibes
  • Durée : 1 h 40
  • Public : Adolescents et adultes
TARIFS

  • Carré Or : 55 euros
  • 1ère catégorie : 48 euros
  • 2ème catégorie : 38 euros
  • 3ème catégorie : 23 euros
  • 4ème catégorie : 15 euros
  • Places jeunes - de 26 ans (1ère catégorie et 2ème catégorie, mardis, mercredis ou jeudis selon places disponibles. Billets sans réservation à acheter 1h avant le début du spectacle)  : 10 euros
GALERIE PHOTOS

Misery


© Nathalie Sternalsky


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Pretty Guardian Sailormoon The Super Live : 2 spectacles (...)
[Concert] Giovanni Mirabassi, 20 ans de carrière : La (...)
[Théâtre] Misery : La critique
[Théâtre] Diner de Famille : La critique
The Empire Strips Back - A Star Wars Burlesque Parody : La (...)
Bumblebee : La critique
Doctor Strange : La suite est quasi-officiellement lancée
Alita - Battle Angel : La rencontre avec Robert Rodriguez et Jon (...)
Shaun le Mouton - La Ferme Contre-Attaque : La bande annonce (...)
True Detective Saison 3 : Une nouvelle bande annonce à travers le (...)
Cruella : Craig Gillespie en pourparlers pour diriger Emma (...)
Fear the Walking Dead : La saison 4 en vidéo
The Evil Within : La critique
Dieux ennemis : La critique de la gamme de JdR par l’auteur (...)
Bandes Annonces & Co : 13 décembre 2018