362 connectés

The Art of Television : Review 1.01 et 1.02 Alan Poul et Rosemary Rodriguez

Date : 05 / 07 / 2017 à 11h30
Sources :

Unification


The Art of Television est une excellente série documentaire sur OCS consacrant chacun des 6 épisodes, de 25 à 30 minutes, de sa première saison à un réalisateur de série télévisée.

Les amateurs de séries télévisées connaissent le showrunner, le créateur, de cette dernière. Ils connaissent aussi souvent les scénaristes ayant travaillé dessus. Les producteurs sont mis en avant lors de la diffusion de cette dernière, mais qu’en est-il des réalisateurs ? Ces tacherons de l’ombre se succèdent épisodes après épisodes et doivent apporter leurs talents et leurs touches personnelles au sein d’une série à la tonalité et l’ambiance déjà bien définie.

The Art of Television vient réparer cette injustice et permet de se pencher sur la vie et le travail de réalisateurs au destin et à la carrière vraiment différente entre chacun d’entre ceux présenté dans cette première saison.

ÉPISODE 1 : Alan Poul

Alan Poul est un spécialiste du Japon que Paul Schrader a appelé sur son tournage de Mishima. C’est ainsi qu’il a pris connaissance d’un milieu dans lequel il a tout de suite voulu travailler.

Il est devenu producteur sur des films, puis des séries télévisées avant de demander à réaliser son premier épisode, ce qui, suite à des négociations, s’est produit sur la seconde saison de la série Six Feet Under dont il était le producteur.

Fort de cette expérience, Alan Poul a enchaîné les tournages : Big Love, Rome, The Newsroom, pour devenir l’un des grands réalisateurs de série télévisée à l’heure actuelle.

Le documentaire lui laisse la parole pour qu’il exprime la manière dont il a mené sa carrière, alors qu’en arrière plan, on peut voir un élément de décor revenant sur les grandes étapes de cette dernière, qu’il complète lui-même à la main.

Le documentaire insère aussi des story-boards, des photographies et des extraits de série et tournage permettant d’illustrer les propos du réalisateur.

Le spectateur peut aussi entendre Ron Rosen, le monteur de My So-Called Life et The Newsroom, Scott Buck, le scénariste et producteur de Rome, Six Feet Under et Kenneth Roth, le premier assistant réalisateur de The Newsroom et Big Love s’exprimer sur Alan Poul et indiquer comment ils ont travaillés avec lui.

Ce premier épisode de The Art of Television est très bon et permet de découvrir l’envers du décor de quelques séries emblématiques du 21ème siècle.

ÉPISODE 2 : Jennifer Getzinger

Jennifer Getzinger a toujours voulu travailler dans le cinéma, et surtout réaliser des œuvres. Mais alors qu’elle cherchait un travail technique sur un tournage, c’est celui de standardiste qu’on lui a proposé, avant qu’elle ne devienne scripte durant des années.

Elle rêve de réaliser un épisode de Sex & the City sur laquelle elle travaille depuis 3 ans, mais ne peut passer à la réalisation.

C’est grâce à Matthew Weiner qu’elle a enfin pu faire valoir son désir de réaliser un épisode de série télévisée. Elle débute sur Mad Men et doit attendre de longs mois avant d’avoir une nouvelle opportunité.

Son statut de débutante, et celui de femme, entraîne une énorme pression sur ses épaules qu’elle arrive à gérer, lui permettant de réaliser des épisodes de Masters of Sex, Manhattan, The Big C ou encore Hung.

Scott Hornbacher, le producteur exécutif de Mad Men et l’actrice Jessica Paré reviennent sur leur relation avec Jennifer Getzinger. On peut aussi écouter Katie Lovejoy et John Glenn, les scénaristes et producteurs de Miranda’s Rights, qui lui ont confié le pilote de cette série en 2016, rassurés par ses compétences.

Le documentaire, comme, les autres épisodes, permet grâce à un bon montage d’intercaler l’interview de Jennifer Getzinger avec des extraits papier et vidéo des séries sur lesquelles elle a participé. On peut aussi découvrir quelques chiffres affligeants concernant les femmes réalisatrices de séries télévisées en 2016.

Ce deuxième épisode de The Art of Television est tout aussi réussi que le premier et permet de mieux connaître une personnalité attachante parlant avec honnêteté et objectivité des difficultés rencontrées en tant que réalisatrice.

SYNOPSIS

Les documentaires The Art of Television : les réalisateurs de séries (6x26’) explorent le quotidien et les méthodes de travail des réalisateurs de séries, ces artisans intérimaires vivant dans l’ombre des showrunners et des auteurs. Si l’on parle si peu d’eux, leur rôle est pourtant primordial. Sans eux, pas de rythme, pas d’identité visuelle, pas d’émotion ni de vie…

Plutôt qu’un long documentaire, la série met un visage, mais aussi une parole, une âme, des rêves et des peurs sur les noms de réalisateurs de séries cultes à travers six portraits inédits.
Chacun inscrit ainsi sa propre histoire dans celle de la télévision américaine.

EPISODES

- Episode : 1.01 et 1.02
- Titre  : The Art of Television : les réalisateurs de séries
- Date de première diffusion : 6 juillet 2017 (OCS)
- Réalisateur : Charlotte Blum et Vincent Gonon
- Production : Empreinte Digitale

- SITE OFFICIEL

BANDE ANNONCE

The art of television from Empreinte Digitale on Vimeo.


ALAN POUL

Alan Poul a commencé sa carrière comme parolier pour des comédies musicales, avant d’être repéré par Paul Schrader qui l’embauche en tant que conseiller, spécialiste du cinéma japonais, pour son film Mishima.

C’est le déclic : Alan ne veut plus faire que des films. Après des années à la production de films et de séries (Candyman, Armistead Maupin’s Tales of the City, My So-Called Life), il s’impose comme réalisateur sur la seconde saison de Six Feet Under, qu’il produit également. Depuis, il s’est illustré derrière la caméra sur Big Love, Rome ou encore The Newsroom (dont il est producteur exécutif).

Avec les témoignages de : Ron Rosen le monteur de My So-Called Life, The Newsroom ; le scénariste et producteur Scott Buck (Rome, Six Feet Under) et le premier assistant réalisateur Kenneth Roth (The Newsroom, Big Love).

JENNIFER GETZINGER

Après une quinzaine d’années à écumer les plateaux de tournage en tant que script (notamment sur Sex & the City), Jennifer Getzinger émet le souhait de passer à la réalisation. C’est Matthew Weiner qui lui donne sa chance sur Mad Men, dans la seconde saison. Mais officier sur cette série luxueuse et ultra respectée ne lui garantit pas un lancement de carrière aisé. La route sera tortueuse avant d’être embauchée hors de sa famille de travail.

Jennifer Getzinger devient progressivement une réalisatrice fétiche pour les séries d’époque comme Masters of Sex ou Manhattan et pour les dramédies comme The Big C et Hung. En 2016, elle est la seule femme à réaliser un pilote de série dramatique, celui de Miranda’s Rights.

Avec les témoignages de : Scott Hornbacher, producteur exécutif de Mad Men, ainsi que l’actrice inoubliable dans le rôle de Megan Draper, Jessica Paré et les scénaristes et producteurs de Miranda’s Rights, Katie Lovejoy et John Glenn.

LES RÉALISATEURS

CHARLOTTE BLUM

Charlotte Blum, journaliste spécialisée dans les séries, a d’abord travaillé dans le milieu de la musique et de l’audiovisuel (MTV) puis dans la presse écrite (Total Addict et Séries Inside).

Elle a écrit deux ouvrages sur les séries pour les Éditions de la Martinière (Séries, une addiction planétaire, 2011 et Vous aimez les séries…, 2016).

En janvier 2012, elle intègre l’équipe de l’émission hebdomadaire Ciné, Séries & Cie, diffusée sur OCS Max, pour laquelle elle décrypte et analyse l’actualité des séries.

En parallèle, elle réalise le documentaire True Detective : The True Story et anime des masterclass et rencontres avec, notamment, Lena Dunham pour Girls et les comédiens de Game of Thrones, dont elle présente l’avant-première française au Grand Rex, en 2014.

VINCENT GONON

Vincent Gonon rejoint l’équipe de The Art of Television en tant que co-réalisateur.

Depuis plus de 10 ans, il a mis en images de nombreux films institutionnels, reportages et documentaires (notamment Believers, Who’s Back ! et Marvel Renaissance).

En 2012, il co-réalise son premier documentaire avec Philippe Guedj, L’Amérique et ses fantômes qui décrypte la série American Horror Story. En écrivant et réalisant Les Prophétionnels, diffusé en 2013, il part à la découverte de l’Amérique des preppers, ces fondus qui se préparent activement à survivre à la fin du monde. L’année suivante, il collabore avec Xavier Sayanoff pour co-écrire et co-réaliser Robolution, un documentaire explorant les liens qui unissent les hommes aux robots humanoïdes. En 2015, ils rééditent cette collaboration et réalisent ensemble Voyageurs, un documentaire immersif sur l’aventure spatiale.

© Empreinte Digitale 2017


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Valérian, histoire d’une création : La review
Ozark : Review des premiers épisodes
The Strain : Review 4.01 The Worm Turns
The Art of Television : Review 1.05 et 1.06 Matthew Penn et Alan (...)
Game of Thrones : Review 7.01 Dragonstone

Hier, aujourd’hui et demain [DVD] : La critique
Mission Pays Basque : Les résultats du concours
Ki-oon : Les sorties de juillet 2017
Valérian, histoire d’une création : La review
Bandes Annonces & Co : 25 juillet 2017
SDCC 2017 - Star Trek Discovery : Faire partie de l’héritage
SDCC 2017 - Blade Runner 2049 : L’inquiétante ambiguïté
SDCC 2017 - Ready Player One : Steven Spielberg et le Géant de (...)
SDCC 2017 - Battlestar Galactica : La réunion que les fans (...)
SDCC 2017 - The Flash : Une saison 4 moins sombre