403 connectés

Daredevil : Ben Affleck revient sur son rôle dans le nanard de 2003

Date : 05 / 10 / 2012 à 20h20
Sources :

Source : Details via Comic Book Movie



Il fut un temps où parler de Ben Affleck était considéré comme une blague à Hollywood. Entre des rôles dans des nanars comme Gigli, les choses ne semblaient bien se passer pour l’acteur. Toutefois, cela a commencé à changer quand il a pris la décision de passer derrière la caméra avec Gone Baby Gone (2007). Plus tard, il dirigera également (et tiendra le rôle principal) dans The Town, alors que son dernier film (Argo) semble devoir être un autre succès critique et financier.

A l’occasion d’une interview avec Details, Affleck a regardé en arrière sur cette période de sa carrière, soulignant en particulier que Daredevil est l’un des rôles principaux pour lequel il a le plus de regrets.


« J’ai fait un tas de films qui n’ont pas marché. Je me retrouvais dans les tabloïds. Je ne sais pas quelle leçon il faut tirer, sauf qu’il faut que vous trouviez votre direction. J’ai aimé Sum of All Fears. Daredevil pas du tout. Certains films auraient dû marcher mais ça n’a pas été le cas. A un certain moment, cela dépend des dieux du film. Quoi qu’il en soit, cette image est devenue une prophétie auto-réalisatrice. Et j’ai juste dit : « Je ne veux plus le faire. C’est horrible. Je ne veux pas être sous le feu des projecteurs, cet éclat, de cette façon. C’est de mauvais goût, c’est moche, c’est oppressant, et c’est inepte. Donc, je vais essayer d’en sortir ». Et la plupart du temps je l’ai fait en ne jouant pas. J’ai dit : « Je vais me diriger vers la réalisation. Je vais faire quelque chose qui m’emmène vers un endroit où le travail que je fais est le reflet de ce que je pense ».

Après quelques choix sans doute douteux tels que les films mentionnés ci-dessus, Affleck a reçu beaucoup d’éloges de la part de la critique pour son interprétation de George Reeves, l’acteur qui jouait Superman à la télévision dans les années 1950. Si vous lisez entre les lignes, il est assez clair qu’il n’avait aucun problème pour s’identifier à Reeves après son premier rôle dans la terrible adaptation sur grand écran du Daredevil de Marvel Comics.


« Vous savez, mettre l’inconfortable, ringard costume, je comprenais ça. Et j’ai compris ce que c’était que de se sentir limité par les perceptions et avoir pour ambition de faire des choses qui étaient plus intéressantes ».

Pour tous ceux qui espèrent encore que Affleck envisagera de diriger Justice League ou un autre film de super-héros de DC Entertainment et Warner Bros, ses réflexions sur les superproductions à gros budget semblent être une indication claire qu’il a très peu d’intérêt pour un film de ce type. Il est difficile d’être trop en colère quand on regarde son travail fantastique sur The Town et Argo (que de nombreux critiques voient déjà ramasser nombre de récompenses).

« Beaucoup de gros films sont presque codirigés par des maisons d’effets spéciaux, parce que, que pouvez-vous faire lorsque le scénario dit : "Voici notre héros, il s’envole, il se transforme en 30 singes, et ils tournent et se battent entre eux" ? Vous savez ? Ils sont les personnes qui doivent le faire pendant que le réalisateur est assis là et dit : "Euh, je ne sais pas, peut-être que le singe peut s’étirer un peu plus ? Quelle est l’élasticité de la queue ?"... ».


Daredevil est Copyright © Twentieth Century Fox et Marvel Enterprises Tous droits réservés. Daredevil, ses personnages et photos de production sont la propriété de Twentieth Century Fox et Marvel Enterprises.



 Charte des commentaires 


Daredevil : Kevin Feige confirme le propriétaire des droits de (...)
Daredevil : Le reboot de David Slade était prometteur
Daredevil : La 20th Century Fox a perdu les droits !!
Daredevil : Ben Affleck revient sur son rôle dans le nanard de (...)
Daredevil : Guy Pearce n’a rien contre les super (...)

Solo - A Star Wars Story : Chris Miller et Phil Lord parlent pour (...)
Agents OF S.H.I.E.L.D. : L’affiche de la saison (...)
Black Lightning : La date de diffusion dévoilée
Marvin ou la belle éducation : La critique
True Detective : Carmen Ejogo face à Mahershala Ali pour la (...)
La Educación del Rey : La critique
Tales From The Loop : Le Jeu de Rôle aura sa version (...)
Bambi : Huginn & Muninn célèbre les 75 ans du personnage
Bandes Annonces & Co : 20 novembre 2017
Mazinger Z Infinity : La critique