His Dark Materials : Un voyage de 3 saisons capable de tout vaincre

Date : 05 / 12 / 2022 à 12h45
Sources :

SYFY WIRE


Alors que le voyage de Lyra Belacqua et Will Parry touche à sa fin, avec la saison 3 de His Dark Materials qui commence aujourd’hui aux States, Dafne Keen et Amir Wilson parlent de la série HBO et de cet amour capable de tout vaincre.

Le Miroir d’ambre, le 3e livre de Philip Pullman adapté pour cette 3e saison, est grand, étrange et totalement déchirant. La série devrait être tout cela à la fois, et Lyra (Keen) et Will (Wilson) sont au centre de tout cela. Leurs traumatismes respectifs des saisons 1 et 2 les ont menés si loin, et leur lien avec l’autre est plus important que jamais.

SYFY WIRE s’est entretenu avec les 2 jeunes acteurs avant le début de la saison pour discuter de leurs personnages, de la lecture préalable des livres, de leurs défis, de leurs espoirs, et plus encore.

Will et Lyra ont tous deux vécu un grand traumatisme dans les saisons précédentes. Comment cela les affecte-t-il pour aller de l’avant dans la saison 3 ?

Wilson : [Will] n’est plus un enfant, c’est un homme. Et faire cela, être capable de le mettre en œuvre dans la série, a été bon. Mais il était tout aussi important pour moi de comprendre que ses expériences l’ont fait grandir plus vite qu’il ne l’aurait fait normalement.

Keen : Les coups ont adouci [Kyra] plutôt que durci. Ils l’ont momentanément endurcie puis, au bout du compte, ils ont fini par l’adoucir. La rencontre avec Will l’a adoucie et l’a rendue plus prévenante, plus douce et plus empathique qu’elle ne l’était au début. Ce qui est bien avec Lyra, c’est qu’elle n’est pas un personnage sympathique au départ. C’est une adolescente de 13 ans arrogante, hargneuse et légèrement agaçante, mais elle finit par devenir une jeune femme très forte, empathique et bonne, ce qui la rend si remarquable.

Si Will prend plus de risques et que Lyra est plus empathique, est-ce que cela signifie qu’ils prennent les traits de l’autre ?

Wilson : Je suppose, oui.

Keen : Ils déteignent l’un sur l’autre, c’est sûr.

Quel a été le plus grand défi pour vous en ce qui concerne la saison 3 ?

Keen : Cela va paraître évident, mais le défi a été d’essayer de rendre Lyra aussi semblable que possible aux livres. Je sais que toutes les personnes qui regardent la série aiment les livres, la plupart d’entre elles, et il s’agit simplement de faire confiance à Philip [Pullman]. J’ai essayé d’être aussi fidèle que possible à la parole de Philip et, oui, c’est ce qui a été le plus difficile, essayer de rester fidèle à ce qu’est Lyra plutôt que de devenir un voyou, si cela a un sens. En y ajoutant évidemment une touche, ma propre touche créative. Mais oui, c’est juste la pression liée au fait qu’elle est tellement aimée.

Aviez-vous les livres sur le plateau ?

Keen : Eh bien, pas avec moi sur le plateau. Je les lisais avant de commencer le tournage de chaque saison, je lisais chaque livre, donc j’ai lu les trois livres avant de commencer le tournage. Je les lisais, je les étudiais, je prenais des notes dessus, et ensuite, quand j’arrivais sur le plateau, je voulais les oublier parce que sinon, on se prend la tête et on finit par faire un mauvais travail parce qu’on est trop conscient de soi. Comme dirait Picasso : "Connaître la théorie pour pouvoir l’oublier".

Will a découvert la vérité sur les origines de son père dans la saison 2. Cela a-t-il changé la façon dont vous avez joué le personnage dans la saison 3 ?

Wilson : Oui, je suppose que c’est la façon de le dire. Je veux dire que son père lui a donné la dernière volonté d’apporter le couteau à Asriel. C’est ce qu’il a été chargé de faire, c’est presque son destin, et c’est un facteur déterminant pour lui dans la saison 3. Évidemment, il va le dire à Lyra, et Lyra est partie. C’est donc un tout autre problème. Il doit prendre la décision de suivre les souhaits de son père ou les siens, qui sont de trouver Lyra. Et il suit ses propres souhaits. Ils se lancent dans cette folle aventure dans La Terre des Morts, dans des mondes nouveaux et invisibles. Mais il a toujours en tête l’idée d’accomplir ce que son père fait.

Est-ce un voyage similaire pour Lyra ? Elle a découvert l’identité de ses parents plus tôt, mais ce n’est pas une mince affaire. Y a-t-il eu un va-et-vient similaire entre ce qu’elle est vraiment, ce qu’ils sont, ce qu’ils veulent et ce qu’elle veut ?

Keen : Oui. Ce qui est intéressant chez Lyra, c’est de voir à quel point ses parents sont horribles et comment elle a étonnamment bien tourné. Et maintenant, Lyra et Will sont la preuve vivante, en fait Will ne l’est pas, parce qu’il a grandi avec sa mère, mais Lyra est la preuve vivante que la famille est celle que vous choisissez. Cela ne doit pas nécessairement être votre famille biologique. Votre famille biologique peut être horrible et c’est la famille que vous choisissez et les gens que vous décidez d’aimer et de vous aimer en retour qui comptent.

En parlant d’amour... la fin du troisième livre, Le Miroir d’ambre, contient l’un des plus grands chagrins d’amour de toute la fantasy. Pouvons-nous, malheureusement, "attendre" cela à la fin de la série ?

Keen : Nous n’avons pas le droit de le dire, mais clin d’œil, clin d’œil.

Qu’espérez-vous que les fans retirent de la dernière saison ?

Keen : C’est tellement ringard. Je n’ose pas le dire.

Wilson : Vas-y.

Keen : L’amour vainc tout.

Wilson : L’amour triomphe de tout. Cette citation de Dafne Keen : "L’amour triomphe de tout".

Keen : Je ne pense pas que ce soit une citation de Dafne Keen. C’est pas d’elle.

Wilson : J’espère juste que tout le monde appréciera, je suppose que c’est la façon de le dire. J’espère que les gens sont heureux et que les gens sont satisfaits... surtout ceux qui aiment les livres. J’espère que vous l’apprécierez tous.

Keen : Précisément.

La saison 3 de His Dark Materials sera diffusé pour la première fois sur HBO le 5 décembre 2022 (le lendemain sur OCS en France).


Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


His Dark Materials : Un voyage de 3 saisons capable de tout (...)
His Dark Materials : Nouvelle bande annonce de la série HBO / (...)
His Dark Materials : La bande annonce de la dernière (...)
His Dark Materials : Les premières images de la saison (...)
His Dark Materials : Sian Clifford & Jonathan Aris pour la (...)
The Nice House on the Lake T.1 : La critique d’un huis clos (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 3 février 2023
DC Studios : Le passé et le futur du DCU conjugués à la même (...)
Superman & Lois : Un avenir dans le DCU, mais pas (...)
Le Mystérieux Cercle Benedict : Fin du mystère sur Disney+
La Tour : La critique
American Gigolo / Let the Right One In : Showtime annule à tour (...)
Caste : Jon Bernthal, Niecy Nash et tant d’autres pour le (...)
Maléfices : La critique de la 4ème édition du JdR qui sent le (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 2 février 2023