Boogeyman : La critique du jeu entre monstre et babysitter

Date : 23 / 11 / 2022 à 08h00
Sources :

Unification


BOOGEYMAN

- Type : Coopératif
- Auteur : Antonio Ferrara
- Éditeur : Légion Distribution
- Illustrations : V. Chiabotti, D. Corsi, F. Rizzo, L. Sacchi, S. Staffelli
- Nombre de joueurs : 1 à 6
- Âge des joueurs : 14 ans et plus
- Durée d’une partie : 60 minutes
- Édition Française : Oui
- Extensions disponibles : Oui
- Prix constaté : Moins de 55 euros

DESCRIPTION

"Vous jouez d’intrépides enfants aux prises avec le pire cauchemar de tous les temps : le Boogeyman !

Personne ne sait qui il est, ni ce qu’il veut, mais il raffole des gamins.
Les enfants sont déterminés à ne pas devenir son prochain repas.

Et comme si ça ne suffisait pas, ils doivent aussi échapper aux griffes de Jennifer, leur dingue de babysitter !

Que va-t-il se passer ?
Survivront-ils à la longue nuit ?
Parviendront-ils à ne pas se faire attraper par la babysitter ?
Pourront-ils dépasser leurs peurs ?
Ou le Boogeyman prendra-t-il le dessus ?"

LE CONTENU DE LA BOITE

- 1 plateau de jeu
- 1 livre des règles
- 1 Livre des Épilogues
- 1 dé
- 8 figurines
- 8 Silhouettes de personnage
- 135 jetons
- 270 cartes
- Un nouveau chapitre Tales of Evil

LE DÉROULEMENT D’UNE PARTIE

Le but du jeu est de se faufiler dans les pièces d’une grande maison, afin d’y trouver les différents objets d’une catégorie donnée, ce qui déclencher le combat final contre le Boogeyman. Si tous les enfants sont vaincus, ou si l’une des 2 pistes (Boogeyman ou Babysitter) atteint son maximum, le groupe de joueur aura perdu.

Pour commencer à jouer, chaque joueur choisi son personnage, ses cartes d’état, et son objectif personnel caché.

Le déroulement de chaque tour est de se déplacer de pièce en pièce, afin de fouiller les tas d’objets s’y trouvant. Ce faisant, au fur et à mesure de la partie, les lumières pourraient s’éteindre, ou les enfants pourraient être de plus en plus effrayés, rednant plus difficile cette tache, voir tomber dans les vappes et attendre qu’un autre joueur les ranime, ou déclencher des événements et faire du bruit, se faisant se déplacer la babysitter ou le boogeyman.

Des objets utiles (clef, trappe) et des cartes évènements (au tour du Boogeyman, lors du déplacement de la babysitter, selon le niveau de stress, si un enfant est temporairement vaincu...) feront évoluer les possibilités du jeu.

Un mode semi-coopératif (le premier enfant vaincu endosse le rôle du Boogeyman), un mode compétitif (un joueur prend le rôle du Boogeyman depuis le début) et un mode solo (autant d’enfants que le joueur veut, contre le jeu) sont aussi disponibles.

LA CRITIQUE

Conçu comme un jeu préquel à Tales of Evil, dont il raconte la jeunesse des personnages, Boogeyman en reprend la qualité d’édition (belles figurines, superbe plateau, design et clin d’oeil aux Eighties assumé, dés et boîte qui luisent dans le noir...)

Fun avant tout, les règles de Boogeyman sont simples, on se déplace, on fouille, et on résout les événements que nos actions ont déclenchés.

On laisse ainsi place nette au plaisir, et à la tension (les différentes pistes, le stress de chaque enfant, les effets des cartes, les lancés de dés...) même si la mécanique du jeu laisse une grande place à la chance.

Grand point positif, la force évocatrice du thème est renouvelée par différentes fins possibles (racontée par une mini-bd), et la profusion de cartes événements, rendant chaque partie très différente, dans son déroulement, voire jusque dans son gameplay.

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Maléfices : La critique de la 4ème édition du JdR qui sent le (...)
Te Deum pour un Massacre : La campagne de financement de la (...)
CY_BORG : La critique du Jeu de Rôle Cybertrash
Changelin - Le Songe : Le financement de l’édition du 20ème (...)
Hong Kong - Les Chroniques de l’Étrange : La critique du (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 3 février 2023
DC Studios : Le passé et le futur du DCU conjugués à la même (...)
Superman & Lois : Un avenir dans le DCU, mais pas (...)
Le Mystérieux Cercle Benedict : Fin du mystère sur Disney+
La Tour : La critique
American Gigolo / Let the Right One In : Showtime annule à tour (...)
Caste : Jon Bernthal, Niecy Nash et tant d’autres pour le (...)
Maléfices : La critique de la 4ème édition du JdR qui sent le (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 2 février 2023
Lockwood & Co : Critique de la saison 1