Alice Sweet Alice [Édition Collector Blu-ray + DVD + Livret] : La critique

Date : 22 / 09 / 2022 à 11h30
Sources :

Unification


ALICE SWEET ALICE ÉDITION COLLECTOR BLU-RAY + DVD + LIVRET

- Date de sortie : 23/09/2022
- Titre original : Communion
- Durée du film : 1 h 47
- Réalisateur : Alfred Sole
- Scénaristes : Alfred Sole, Rosemary Ritvo
- Interprètes : Linda Miller, Mildred Clinton, Paula E. Sheppard, Niles McMaster, Brooke Shields, Lilian Roth, Patrick Gorman

LA CRITIQUE

Alice Sweet Alice est un bon film d’horreur, précurseur à sa sortie du sous-genre du slasher, qui flirte avec de nombreuses thématiques.

Le scénario du réalisateur Alfred Sole et de Rosemary Ritvo se focalise sur une jeune fille étrange au comportement et à la passion à la fois morbide et dérangeante. Suite à un meurtre dans son entourage, de nombreuses personnes vont la croire coupable d’un acte horrible, alors que des événements terribles se déroulent autour d’elle.

Le film d’Alfred Sole bénéficie d’un montage parfois surprenant et de transitions de temps en temps un peu brutales. Toutefois, l’intrigue entraîne facilement le spectateur dans cette histoire à rebondissements proposant un certain nombre de morts réalistes d’une grande violence.

Il est presque dommage que l’ambiguïté concernant la culpabilité du personnage principal, qui a donné son titre au long métrage, soit levée dans le dernier tiers lorsque le spectateur découvre le visage du tueur. Ainsi, le spectateur n’a plus l’occasion de s’interroger sur la personne qui commet ces crimes affreux.

L’œuvre bénéficie d’un casting diversifié. Les amateurs reconnaîtront Brooke Shields qui fait une courte apparition. Ce qui a valu la mise en avant du film grâce à sa célébrité dans les années ultérieures. Paula E. Sheppard est formidable dans le rôle-titre. Bien qu’elle soit majeure à cette époque, elle fait croire sans hésiter à la jeunesse d’un personnage extrêmement ambigu qu’elle incarne à merveille.

Le long métrage interroge aussi sur la religion, la notion du bien et du mal, la maltraitance maternelle et la psychiatrie. Ces thématiques sont traitées d’une manière intéressante et permettent d’amener le récit à un final qui s’accélère et qui est marquant.

Alice Sweet Alice est un film qui a vieilli, mais garde une certaine efficacité. Ce précurseur des slashers modernes propose une intéressante atmosphère et un personnage principal fascinant. Le suspense de la première partie associé à l’emballement de la seconde apporte un vrai plaisir à la découverte de cette œuvre qui fait partie des classiques de l’histoire du genre.

Surprenant et intéressant.

img153516|center>

SYNOPSIS

Alice Spages, 12 ans, vit avec sa mère et sa sœur Karen, à laquelle elle adore faire peur. Karen s’apprête à fêter sa première communion lorsque son corps est retrouvé atrocement mutilé dans l’église. Certains pensent qu’Alice pourrait être à l’origine du meurtre, mais comment une enfant si jeune pourrait-elle commettre une telle abomination ? Pourtant, les meurtres se poursuivent dans l’entourage d’Alice...

BONUS

L’unique bonus est composé par un passionnant entretien avec Gilles Gressard, écrivain et historien du cinéma. Ce dernier revient sur la genèse du film et passe celui-ci au crible. On découvre ainsi les carrières de chacun des acteurs, plus ou moins principaux, apparaissant dans le générique d’ouverture. Le spécialiste s’exprime longuement sur le réalisateur et sa carrière ultérieure. On apprend aussi des anecdotes particulièrement truculentes concernant le récit et certains choix qui ont été fait.

Sans compter que l’on peut entrevoir l’impact qu’a eu le film sur la production des slashers à venir dans les années 80 et 90 et la raison pour laquelle, malgré son échec à sa sortie alors qu’il a été extrêmement mal distribué, celui-ci est devenu culte.

Le très bon montage intègre des extraits du film, mais aussi de très nombreuses affiches des longs métrages que cite le spécialiste. Ce qui permet d’illustrer son propos et de donner envie de découvrir certaines des œuvres dont il parle.

Il ne faut donc réellement pas hésiter, après avoir vu le film pour éviter tout spoilers, de regarder ce concentré d’informations amusantes et didactiques qui apportent un éclairage précis et complet sur Alice Sweet Alice.

Et pour en savoir plus, un très intéressant livret de 11 pages de Marc Toullec permet de se plonger en détail dans l’histoire du film, de ses personnages et des personnes qui y ont participé.

  • Alice au pays des horreurs (24 minutes)
  • Livret (11 pages)

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE VIDEO

- Disponibilité : Édition Collector Blu-ray + DVD + Livret
- Audio : Français, Anglais
- Sous-titres : Français

FICHE TECHNIQUE FILM

- Montage : M. Edward Salier
- Musique : Stephen Lawrence
- Costumes : Michelle Cohen
- Décors : John Lawless
- Producteur : Alfred Sole pour Harristown Funding
- Distributeur : Rimini Editions

LIENS

- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

Alice Sweet Alice



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


500 mètres sous terre [DVD / Blu-Ray / VOD] : La critique
Alice Sweet Alice [Édition Collector Blu-ray + DVD + Livret] : La (...)
Ne dis rien [VOD] : La critique
F/X Effet de choc + F/X 2 Effets très spéciaux [Coffret DVD et (...)
Shark Bay [VOD] : La critique
See : Critique 3.06 The Lowlands
La Sorcière rouge : L’avenir du personnage Marvel dans le (...)
Secret Invasion : La série Disney+ sera Maria Hill ou ne sera (...)
His Dark Materials : Les premières images de la saison (...)
Jack Ryan : Prime Video annonce enfin la saison 3
Être prof : La critique
Grendel : Netflix se la joue comme Warner Bros. Discovery
LA Brea : Martin Sensmeier dans la saison 2 annoncée
StarzPlay : Le streamer de Lionsgate change de nom
3000 Truands : La critique du jeu de bluff et d’artefacts