Prey : La critique du film

Date : 06 / 08 / 2022 à 14h00
Sources :

Unification


PREY

- Date de sortie : 05/08/2022
- Plateforme de diffusion : Disney +
- Titre original : Prey
- Durée du film : 1 h 39
- Réalisateur : Dan Trachtenberg
- Scénariste : Patrick Aison
- Interprètes : Amber Midthunder, Dakota Beavers, Dane DiLiegro, Harlan Blayne Kytwayhat, Mike Paterson, Stefany Mathias, Nelson Leis

LA CRITIQUE

C’est sur une plate-forme de streaming que le dernier film de la saga des Predator, Prey est visible. Et c’est bien dommage de ne pas avoir l’opportunité de pouvoir le regarder sur grand écran.

Le scénario de Patrick Aison montre une apparition de ces redoutables extraterrestres aux États-Unis, alors que le pays est en train d’être colonisé par les Européens et que les populations autochtones sont obligées de quitter leurs terres ancestrales. Bien que le parti-pris soit de montrer des envahisseurs européens parlant principalement un très mauvais français…

Le récit suit une jeune fille Comanche qui veut devenir une guerrière. Cette dernière va alors essayer de se confronter au terrible chasseur venant d’un autre monde pour prouver sa valeur.

Le film de Dan Trachtenberg prend son temps pour s’installer. On découvre dans une première partie la vie de la tribu du personnage principal et la manière dans cette dernière essaye de convaincre les siens qu’elle peut être plus que ce que la tradition veut qu’elle soit.

Ainsi, en dehors d’un affrontement impitoyable entre des individus voulant à tout prix survivre et celui qui les traque, l’œuvre permet aussi de s’immerger dans le passé sanglant des États-Unis modernes et de mettre en avant une femme voulant changer de condition et devenir une chasseuse.

Le long métrage repose en très grande partie sur la prestation d’Amber Midthunder qui est formidable en jeune femme décidée, prête à tout pour accomplir sa destinée. La comédienne est tout à fait crédible dans son personnage et montre parfaitement qu’avec de l’intelligence et de l’astuce, on peut compenser la force brute. Dakota Beavers est aussi bien sympathique dans le rôle d’un jeune homme essayant de veiller sur sa remuante petite sœur.

La nature est omniprésente et magnifiquement mise en valeur par la superbe photographie de Jeff Cutter. Les différents lieux où évolue le personnage principal sont tous très bien trouvés et ont aussi une grande importance pour chacune des confrontations avec un chasseur sans pitié.

Les effets spéciaux sont d’ailleurs très réussis. En dehors de la superbe tenue du Predator, ses accessoires sont aussi bien employés et chacun d’entre eux sont particulièrement létaux. Différents animaux sauvages sont bien digitalisés, ce qui permet des rencontres efficaces et mortelles.

L’immersion dans le passé des USA fonctionne aussi très bien grâce à une belle reconstitution des décors, entre autres, de la tribu, par Kara Lindstrom ou par les fort belles tenues que portent les différents protagonistes.

La partie finale devrait vraiment ravir les amateurs de la saga qui se feront plaisir face à ce jeu du chat et de la souris entre un prédateur et sa proie qui ne se révèle pas si simple que cela à attraper. La tension monte crescendo, les morts s’enchaînent et le sang gicle beaucoup.

Le long métrage retourne avec succès au premier opus de la saga. On se retrouve à nouveau dans un affrontement entre quelques individus qui se déroule en pleine nature. Et dont la partie finale est tout aussi spectaculaire.

Prey est un bon film permettant de se focaliser un face-à-face tendu entre deux êtres bien différents. Ce choix, qui éloigne la saga d’une surenchère de combats avec plusieurs créatures, est porteur d’une certaine fraîcheur, d’autant qu’elle privilégie des ressources naturelles et de l’ingéniosité plutôt qu’une débauche d’armement.

Avec une histoire mettant à l’honneur la nation Comanche, une réalisation efficace et une jeune comédienne qui crève l’écran, il est très agréable de suivre cette proie qui n’en est pas vraiment une.

Efficace et intéressant.

SYNOPSIS

Il y a trois siècles sur le territoire des Comanches, raconte la destinée de la jeune Naru, une farouche et brillante guerrière. Élevée depuis son plus jeune âge dans l’ombre de légendaires chasseurs parcourant les Grandes Plaines, elle se fait désormais un devoir de protéger sa tribu dès qu’un danger la menace. Elle découvre que la proie qu’elle traque en ce moment n’est autre qu’un prédateur extraterrestre particulièrement évolué doté d’un arsenal de pointe des plus sophistiqués. Une confrontation aussi perverse que terrifiante s’engage bientôt entre les deux adversaires...

BANDE ANNONCE


GALERIE PHOTOS

Prey



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Pinocchio : La critique du film
The Orville - New Horizons : Critique 3.10 Future Unknown
Prey : La critique du film
The Orville - New Horizons : Critique 3.09 Domino
Santa Evita : Critique des 3 premiers épisodes
She-Hulk Avocate : Critique 1.06 Simplement Jen
Athena : La critique du film Netflix
Avatar - La Voie de l’eau : James Cameron inquiet que le (...)
James Bond 26 : Trouvons d’abord un méchant digne du (...)
For All Mankind : Tyner Rushing rejoint la saison 4
Fantastic Four : Le reboot Marvel Studios a trouvé ses (...)
Les Mystères de Barcelone : La critique
The Terminal List : Une saison 2 dans le viseur de Chris Pratt (...)
Reacher : Serinda Swan et Rory Cochrane pour la saison (...)
Beverly Hills Cop - Axel Foley : Le retour de la vieille garde (...)