Oneira : La critique du tome 1

Date : 19 / 07 / 2022 à 08h00
Sources :

Unification


ONEIRA

- Date de sortie : 17/06/2022
- Editeur : Kana
- Auteur : Cab
- Dessin : Di Meo Federica
- ISBN : ‎ 978-2505086307
- Format : 13 x 1 x 18 cm
- Prix : 7,55 €

SYNOPSIS

Sortis des tréfonds de nos esprits, les cauchemars ont pris vie. Animés par leur seul désir d’éliminer leurs hôtes, ces monstres, aux multiples formes, sont devenus un fléau à éradiquer. Devant cette menace grandissante, la caste des Épeires s’est vu ériger en bras armé de l’Église afin de se dresser contre les créatures des songes. Arane Heos, la tristement célèbre « Croque-mitaine », est l’une de ces Épeires. Tout en affrontant les cauchemars, elle devra faire face au tumulte grandissant au sein de l’Église et de sa caste, lequel menace désormais le secret qui entoure son enfant.

LA CRITIQUE

C’est un manga français qui vient s’ajouter aux titres de la collection Dark Kana avec cet Oneira vraiment sympathique.

Le texte de Cab décrit un monde dans lequel les cauchemars peuvent prendre vie. On suit une représentante de la confrérie des épeires, qui est appelée pour se débarrasser des monstres qui peuplent l’esprit de ceux qu’ils ont pris pour cible et s’incarne physiquement sous forme de monstrueuses créatures.

Mais la contrée est en plein changement et cette dernière doit aussi se battre pour sa fille à laquelle elle tient par-dessus tout.

C’est sous la plume de Di Meo Federica que le monde se dévoile. Cette dernière décrit des aventures parfois monstrueuses et sanglantes avec une grande finesse. Les séquences d’action sont toujours lisibles. Alors que les personnages sont parfaitement reconnaissables et très agréables à découvrir.

Ce premier volet permet d’appréhender quelques monstres, dont un bestiaire qui devrait s’étoffer dans les volumes à venir. Alors que cette première immersion au sein de cet univers médiéval est vraiment réussie.

Au fil des pages, on retrouve tout ce qui fait l’intérêt de ce genre de littérature. Il y a bien sûr de l’action, beaucoup d’émotion, un peu d’humour et parfois même une pointe d’érotisme. Il est donc très facile de se retrouver happé par la narration et de laisser les dessins soignés prendre vie dans la tête des lecteurs.

Le premier volume de Oneira est très réussi et donne une grande envie de découvrir la suite des aventures d’Arane Heos, de son fidèle assistant et de sa fille au caractère bien trempé. D’autant que le final laisse entrevoir un futur potentiellement sombre pour les protagonistes principaux, ce qui laisse espérer de nouvelles tribulations captivantes dans les prochains volumes.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Le Codex de Simon de Thuillières : La culture Geek en enluminures (...)
Oneira : La critique du tome 1
Shark Panic : La critique du tome 1
Green Lantern Corps T1 : Recharge
Supergirl - Woman of Tomorrow : La cousine de Superman vue par (...)
Nope : La critique
Black Panther - Wakanda Forever : Un nouveau regard sur (...)
The Killer : Omar Sy en nouveau tueur pour John Woo et (...)
Luck : La critique du film
Those About to Die : Des Gladiateurs dirigés par Roland Emmerich (...)
Max Headroom : Le retour d’un personnage emblématique pour (...)
Outlander : Un préquel nommé Blood of My Blood pour StarzPlay
Warhammer - Mort sur le Reik : La suite de la campagne de (...)
Netflix - Bandes annonces : 7 août 2022
Prey : La critique du film