Moon Knight : Critique 1.06 Des dieux et des monstres

Date : 05 / 05 / 2022 à 14h30
Sources :

Unification


MOON KNIGHT

- Date de diffusion : 04/05/2022
- Plateforme de diffusion : Disney +
- Épisode : 1.06 Des dieux et des monstres
- Réalisateur : Mohamed Diab
- Scénaristes : Jeremy Slater, Peter Cameron, Sabir Pirzada
- Interprètes : Oscar Isaac, Ethan Hawke, May Calamawy, Gaspard Ulliel, Lucy Thackeray, F. Murray Abraham, Ann Akinjirin, David Ganly, Saffron Hocking, Sofia Asir, Antonia Salib, Ahmed Dash, Hazem Ehab, Amr Al-Qadi, Zizi Dagher, Karim El-Hakim

LA CRITIQUE

Avec ce sixième épisode, Moon Knight s’achève en beauté. Il faut donc espérer qu’une seconde saison soit à l’ordre du jour afin d’y retrouver des personnages originaux que l’on a appris à apprécier.

Le scénario de Jeremy Slater, Peter Cameron et de Sabir Pirzada fait le lien entre les deux parties que l’on a pu découvrir au fil des cinq épisodes précédents. Marc, Steven, Layla et Khonshu font à nouveau équipe pour empêcher la Déesse Ammit de façonner le monde à l’image qu’elle veut. Ils vont donc devoir trouver des ressources inédites pour réussir à éviter qu’une catastrophe s’abatte sur la Terre.

La réalisation de Mohamed Diab est toujours aussi agréable à découvrir. Celui-ci manipule parfaitement ses différents personnages et s’appuie sur des décors élaborés et parfois grandioses pour développer sa narration.

D’autant que les effets spéciaux sont très réussis et donnent à voir des combats particulièrement spectaculaires, voire titanesques. Ils permettent aussi d’apprécier les costumes de certains personnages qui ont leurs personnalités propres et des capacités que l’on aimerait voir exploitées plus dans de futurs épisodes à venir, peut-être plus centrés sur le personnage de Layla qui prend une certaine ampleur dans l’épisode.

L’interprétation est toujours aussi bonne. Oscar Isaac continue d’être vraiment impressionnant dans son rôle dual qu’il maîtrise à la perfection. Il réussit non seulement à réconcilier ses différentes personnalités, mais aussi à permettre aux spectateurs d’apprécier chacune d’entre elle. May Calamawy est très bonne en femme se battant pour éviter que le monde ne sombre dans le chaos. Ethan Hawke est formidable en homme prêt à tout pour libérer la déesse qu’il vénère.

L’atmosphère qui règne sur la série est vraiment très agréable. Elle est illuminée par des rebondissements inédits et apporte une certaine fraîcheur à l’univers Marvel avec un super-héros qui sort vraiment de l’ordinaire. Sans compter que la musique accompagne parfaitement les tribulations épiques de ses personnages en clair-obscur.

On prend donc beaucoup de plaisir à découvrir et un récit qui s’achève d’une façon très intéressante. Il faut d’ailleurs bien rester jusqu’à la fin du générique pour assister à une séquence particulièrement importante éclairant certains éléments restés en suspens et offrant un nouveau niveau de lecture à la série.

Le dernier épisode de Moon Knight est excellent et vient faire une proposition très originale dans l’univers des super-héros. Avec une histoire permettant une formidable plongée au cœur de la mythologie égyptienne, une réalisation qui la met bien en valeur et un trio de protagonistes particulièrement marquants, Marvel offre vraiment une nouveauté qui sort des sentiers battus.

Intense et spectaculaire.

IA

Cet épisode final de la saison 1 de Moon Knight s’intitule Des monstres et des Dieux. Mohamed Diab pose de nouveau sa patte motivée et efficace sur la réalisation et il prend un malin plaisir à jouer sur les différentes réalités du héros. Il nous balade et c’est méchamment cool.

Pour son final, il met en scène des moments spectaculaires et, cela plaira à ceux qui regardent surtout Moon Knight pour les parties super-héroïques, qui incluent de vrais combats de super-héros. Les effets spéciaux sont très convaincants, particulièrement sur les mouvements et expressions des dieux.

Le scénario de Jeremy Slater, Danielle Iman, Doug Moench et Don Perlin raccorde les événements précédents, qui tournaient principalement autour de Steven/Marc, à l’intrigue principale de façon plutôt habile, même si sur certains éléments, ils passent un peu rapidement sur la logique ou des détails narratifs. Ils intègrent des rebondissements enthousiasmants et jouent sur tous les niveaux de conscience du protagoniste principal pour nous guider dans cette aventure, qui comme nous l’indique la chanson du générique de début, ne nous raconte pas la fin.

Les personnages continuent de nous surprendre. Au centre de l’intrigue, on retrouve Marc et Steven, toujours interprétés avec la même maestria par Oscar Isaac, Arthur Harrow interprété par Ethan Hawke et Layla El-Faouly interprétée par May Calamawy. Mais ils ne sont pas les seuls à être mis en valeur, ce qui réserve quelques jolies surprises.

Visuellement, cet épisode répond à ce qu’on pouvait espérer d’une fin de saison épique et le récit avance tout en s’ouvrant sur de nouveaux mystères. Pour faire honneur à la tradition des Marvel, il y a une scène additionnelle pendant le générique de fin, qui non seulement confirme un soupçon construit sur certains détails qui sont revenus plusieurs fois dans les scènes avec Steven et Marc, mais nous donne envie de poursuivre l’aventure sans attendre ! Alors vivement la saison 2 !

AG

BANDE ANNONCE



Les films et séries TV (sauf Spider-Man et le Spider-verse) sont Copyright © Marvel Studios Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Marvel Studios.
Les films et séries TV Spider-Man et le Spider-verse sont Copyright © Sony Pictures et Marvel Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Marvel Studios.



 Charte des commentaires 


Les Gardiens de la Galaxie - Joyeuses fêtes : La critique du film (...)
She-Hulk Avocate : Critique 1.09 Le bon côté de la barre
She-Hulk Avocate : Critique 1.08 L’habit ne fait pas la (...)
Werewolf By Night : La critique du film Marvel
She-Hulk Avocate : Critique 1.07 Le refuge
Spider-Man - Across the Spider-Verse : Le multivers de (...)
Disney+ - Bandes annonces : 5 décembre 2022
Mayor Of Kingstown : Ash Santos a rejoint la saison 2
A Plague Tale - Requiem : La critique de l’Artbook
Cinéma - Bandes Annonces : 5 décembre 2022
Troll : La critique du film Netflix
Star Wars - The Mandalorian : Le retour de Din Djarin et Grogu (...)
Le Seigneur des Anneaux - Les Anneaux de Pouvoir : Annonce de (...)
Mercredi : La série Famille Addams de Netflix plus forte que (...)
The Boys : Rosemarie Dewitt en renfort pour la saison (...)