L’été nucléaire : La critique

Date : 08 / 05 / 2022 à 12h00
Sources :

Unification


L’ÉTÉ NUCLÉAIRE

- Date de sortie : 11/05/2022
- Titre original : L’été nucléaire
- Durée du film : 1 h 25
- Réalisateur : Gaël Lépingle
- Scénaristes : Gaël Lépingle, Pierre Chosson, Agnès Feuvre
- Interprètes : Shaïn Boumedine, Carmen Kassovitz, Théo Augier, Constantin Vidal, Manon Valentin

LA CRITIQUE

C’est un long métrage français sur une catastrophe potentielle que nous offre le réalisateur Gaël Lépingle avec ce L’été nucléaire.

Le scénario de Gaël Lépingle, Pierre Chosson et d’Agnès Feuvre présente une bande de jeunes gens qui doit s’abriter dans une ferme suite à une fuite touchant la centrale nucléaire de la région. Ces derniers vont essayer de se calfeutrer et d’attendre les secours en tentant de découvrir quelle est l’ampleur de la menace.

Le film de Gaël Lépingle présente d’une façon intelligente une catastrophe crédible qui pourrait arriver. Il fait aussi la très belle démonstration du manque de connaissances des habitants des régions concernées par la présence d’une centrale nucléaire qui en savent visiblement peu sur la radioactivité et ses dangers.

La mise en scène alterne entre les différents protagonistes et montre l’anxiété qui monte entre eux, alors qu’ils n’ont aucune visibilité sur ce qu’il se passe. D’autant que les relations entre les amis fluctuent et que l’événement auquel ils sont soumis fait remonter certaines divergences.

Les jeunes gens sont bien convaincants. On découvre Shaïn Boumedine, fort juste en jeune homme amoureux voulant absolument rejoindre celle qu’il aime. Théo Augier est très bon dans le rôle de son meilleur ami qui veut le protéger. Carmen Kassovitz est intéressante en copine qui ne le trouve pas indifférent. Constantin Vidal et Manon Valentin voient leur couple confronté à une difficile épreuve.

En dehors de cette bande d’amis et de leurs relations, l’œuvre est aussi une très intéressante histoire de survie en territoire contaminé et une réflexion sur un événement non maîtrisé lié à un accident.

Car c’est bien de cette menace invisible de la radioactivité non naturelle, qu’il est difficile d’appréhender, dont il s’agit. Elle est au cœur d’une narration en huis clos plus ou moins dramatique qui s’achève sur une fin marquante.

Le film possède quelques longueurs. Il propose toutefois des séquences très tendues et parfois émouvantes. Sans compter une incursion spectaculaire dans un petit village désert qui donne vraiment l’impression qu’une catastrophe a lieu dans les parages.

L’été nucléaire est un film intéressant parlant d’une façon originale du danger d’une centrale nucléaire et des relations humaines. Avec une histoire qui est documentée sur ce genre d’accident, une réalisation très propre et un quintet auquel on s’attache, l’œuvre fait beaucoup réfléchir sur l’information, la sécurité et l’humanité.

Prenant et glaçant.

SYNOPSIS

Quand survient un accident à la centrale nucléaire voisine, Victor se retrouve confiné dans une ferme avec ses anciens copains du village. L’orage menaçant, ils guettent le passage du nuage radioactif alors qu’ils auraient dû évacuer la zone. En 24 heures, ils vont perdre toutes leurs certitudes.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Photographie : Simon Beaufils
- Montage : Benoît Quinon, Mohamed Megdoul
- Musique : Thibaut Vuillermet
- Décors : Anna Le Mouël
- Producteur : Nicolas Anthomé pour bathysphere
- Distributeur : Le Pacte

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

L'été nucléaire



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Memento Mori : La critique
Junk Head : La critique
Détective Conan - la fiancée de Shibuya : La critique
Free ! The Final Stroke : La critique
Top Gun - Maverick : La critique
Star Trek Strange New Worlds : Critique 1.02 Children of the (...)
For All Mankind : La bande annonce de la saison 3
The Boys : Nouvelle bande annonce déjantée de la saison (...)
Doctor Who : Les retours de David Tennant et Catherine Tate (...)
Senior Year : La critique du film Netflix
Fast X : Alan Ritchson pour le film
Memento Mori : La critique
The First Omen : Un préquel à La Malédiction réalisé par Arkasha (...)
New York District / Law & Order - Organized Crime : (...)
The Beekeeper : Jason Statham dirigé par David Ayer