Gentleman Jack : Critique de la saison 2

Date : 25 / 04 / 2022 à 12h15
Sources :

Unification


GENTLEMAN JACK

- Date de diffusion : 26/04/2022
- Plateforme de diffusion : OCS
- Épisodes : 2.01 à 2.07
- Réalisateur : Edward Hall
- Scénariste : Sally Wainwright
- Interprètes : Suranne Jones, Sophie Rundle, Joe Armstrong, Amelia Bullmore, Rosie Cavaliero, Gemma Whelan, Gemma Jones, Timothy West, Tom Lewis

LA CRITIQUE

C’est avec un grand plaisir que l’on retrouve les aventures d’Anne Lister dans cette seconde saison de Gentleman Jack s’inspirant toujours de ses journaux intimes.

En effet, ceux-ci ont été ajoutés en 2011 au registre du programme Mémoire du monde de l’UNESCO de par, non seulement, la qualité de leur description de la vie du XIXe siècle, mais aussi par la manière dont, dans la partie qu’elle a codé soigneusement, elle y décrit avec minutie sa vie de lesbienne.

La première saison montrait sa rencontre avec Ann Walker dont elle tombe amoureuse et qu’elle va épouser officieusement à la fin des 10 épisodes. Le lieu dans lequel elles ont échangé leurs vœux, la Holy Trinity Church de York, a d’ailleurs un panneau qui indique cet événement s’étant déroulé en 1934.

Cette nouvelle saison suit les protagonistes pendant deux nouvelles années. Il faut donc espérer qu’elle rencontre du succès pour avoir une suite permettant de raconter le reste des aventures improbables de cette femme très en avance sur son époque et sur sa relation passionnelle avec la riche héritière qui vit maintenant avec elle.

Le scénario continue donc de s’inspirer très fortement des journaux intimes du personnage principal pour y décrire la vie dans le Yorkshire de ses différents habitants et montrer le voyage en France et les passages à Londres qu’elle a fait en compagnie de son épouse.

La reconstitution de l’époque est particulièrement impressionnante. On a vraiment l’impression de voir la société du XIXe siècle prendre vie devant nos yeux. Si évidemment le bâtiment où les personnages principaux vivent a un caché indéniable, la reconstitution de certains quartiers de l’époque et le voyage en France sont vraiment très spectaculaires.

On a franchement l’impression de se retrouver plongé deux siècles en arrière. D’autant que les costumes sont aussi très travaillés, avec celui intégralement noir du protagoniste principal qui était connu à l’époque pour ne pas avoir d’appétence pour les tenues féminines classiques, l’une des raisons de son surnom de Gentleman Jack.

Suranne Jones est toujours impressionnante dans le rôle-titre. Elle est souvent épuisante, ne s’arrêtant jamais d’arpenter à grands pas la région où elle habite, de passer d’un lieu à l’autre sans arrêt, de se battre pour développer l’industrie dont elle s’occupe et bien sûr de passer quelques moments en compagnie de sa famille et de son épouse. Ses lectures à voix haute de son journal intime, ou la manière dont elle s’adresse au public en brisant le quatrième mur passe toujours extrêmement bien.

Sophie Rundle est formidable dans le rôle de celle-ci. Elle campe très bien une riche héritière dont la relation avec Anne Lister n’est pas bien vue par beaucoup de gens, y compris son beau-frère. Sa relation avec Suranne Jones est très crédible et le duo forme un étonnant couple particulièrement attachant.

Gemma Whelan est excellente dans le rôle de la sœur d’une grande humanité du personnage principal qui se sent souvent écrasée par l’énergie de celle-ci. Timothy West est très bon en père de celle-ci et Gemma Jones est intéressante dans le rôle de leur tante.

Les différents protagonistes sont tous très bien trouvés et impeccablement interprétés. Ce qui permet d’avoir les portraits de nombreux individus qui sont tous plus crédibles les uns que les autres.

La réalisation permet de suivre les deux protagonistes principaux dans leurs diverses activités et de montrer cette région de l’Angleterre en pleine mutation avec l’essor de la révolution industrielle. Certaines séquences sont particulièrement impressionnantes, alors que l’émotion n’est jamais oubliée de cette histoire avant tout humaine.

La deuxième saison de Gentleman Jack est toujours aussi bonne et permet de retrouver des personnages ayant vraiment existé qui ont défrayé la chronique à leur époque. Avec une histoire passionnante à découvrir, une réalisation très efficace, une reconstitution impressionnante du XIXe siècle est un duo de comédienne qui crève l’écran, cette série atypique est toujours aussi fascinante à découvrir entre étude sociale et histoire d’amour.

Impressionnant et spectaculaire.

SYNOPSIS

Anne Lister, propriétaire terrienne homosexuelle, veut briser les conventions sociales et épouser une riche héritière nommée Ann Walker pendant la Révolution Industrielle, au grand dam de leurs familles respectives...

BANDE ANNONCE



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Westworld : Critique 4.02 Well Enough Alone
Westworld : Critique 4.01 The Auguries
Barry : Critique de la saison 3
Irma Vep : Critique des 4 premiers épisodes
We Own This City : Critique 1.06 Part Six
Resident Alien : La bande annonce de la Partie 2 de la saison (...)
Peter von Kant : La critique
Tom Swift : La série victime de la vente de The CW... et de ses (...)
The Horror of Dolores Roach : Nouvelles annonces de casting pour (...)
The Girls on the Bus : Melissa Benoist confirmée pour la série (...)
Un Slasher dont vous êtes le héros : Prenez la place d’une (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 6 juillet 2022
Thor - Love and Thunder : La critique
The Flash : Un échange de bon procédé entre Warner Bros et Ezra (...)
Star Trek - Strange New Worlds : La saison 2 sera Klingonne ou ne (...)