La pièce rapportée : La critique

Date : 30 / 11 / 2021 à 10h00
Sources :

Unification


La pièce rapportée est une bonne comédie française qui est l’adaptation de la pièce de théâtre éponyme de Noëlle Renaude.

Le scénario du réalisateur Antonin Peretjatko présente la rencontre improbable entre le fils d’une famille très riche et une jeune guichetière. Ces derniers vont se marier et vivre dans la maison familiale située dans le 16e arrondissement de Paris. Mais sa mère, qui règne sur ces lieux, n’est pas très enthousiaste par l’arrivée de cette femme ne provenant pas de leur monde.

Le film d’Antonin Peretjatko est souvent très amusant. Il se focalise sur l’antagonisme des deux personnages féminins principaux qui sont merveilleusement interprétés. Anaïs Demoustier est superbe en jeune femme charmante qui apprécie de se laisser vivre. Josiane Balasko est impeccable en « reine mère » ne croyant pas à l’ingénuité de sa belle-fille.

Philippe Katerine est excellent en homme pas très malin sous le joug de sa mère. William Lebghil est très bon en enquêteur privé cherchant les faux-pas de la jeune fille. Sergi López est superbe en chauffeur de la famille très proche de la matriarche. Et Jocelyne Augier est impeccable en soubrette faisant presque partie des meubles.

La mise en scène est très bonne. Certaines séquences, comme celle improbable avec la contrebasse, sont impeccablement réalisées. Le long métrage est composé de nombreux clins d’œil. Ainsi, entre les répliques caustiques, les références sociétales et la recherche visuelle sur ce qui se passe en arrière-fond, le spectateur ne s’ennuie jamais.

En effet, un grand soin a été porté à l’ensemble des éléments présentés. Les blagues répétées comme la sportive que l’on croise à un certain moment, ou l’ascenseur, sont très drôles.

Le travail sur les décors par Jérémie Duchier est fort bon. La maison a un véritable cachet et ses différentes pièces ont une grande utilité. Les décors naturels de la ville de Paris qui servent à l’intrigue sont aussi soigneusement choisis.

D’autant que si l’extérieur est fréquenté par les différents personnages, c’est bien au cœur de la maison familiale que l’intrigue se joue. L’œuvre n’est d’ailleurs pas sans rappeler du théâtre filmé, tout en utilisant aussi les capacités du cinéma pour y ajouter un plus grand impact et renchérir sur les moments les plus amusants. La photographie de Simon Roca apporte d’ailleurs un plus à ce qui nous est montré et permet facilement de s’immerger au cœur du récit.

La séquence d’ouverture en est d’ailleurs un excellent exemple, permettant en quelques minutes non seulement de comprendre le caractère de la douairière, mais aussi le contexte sociétal dans lequel l’histoire va se dérouler.

Si les personnages ne sont pas forcément attachants, on se laisse facilement porter par celui principal et sa manière de voir la vie sans se poser trop de questions. Il faut aussi saluer le rôle de la soubrette, personnage très souvent présent et particulièrement drôle.

La pièce rapportée est une bonne comédie française grinçante et caustique qui fait passer un bon moment. Avec une histoire n’hésitant pas à égratigner la grande bourgeoisie, une très belle réalisation et un duo d’actrices qui crève l’écran, on s’amuse souvent beaucoup devant ce récit revisitant avec imagination la thématique de la jeune fille pauvre et de l’homme riche.

Sympathique et divertissant.

SYNOPSIS

Paul Château-Têtard, vieux garçon de 45 ans et pur produit du 16e arrondissement de Paris, prend le métro pour la première fois de sa vie et tombe amoureux d’une jeune guichetière, Ava.
Leur mariage n’est pas du goût de « maman », Adélaïde Château-Têtard, qu’on appelle aussi la Reine Mère. Pourtant cette dernière s’en accommode : un héritier serait le bienvenu. Mais le bébé tarde à venir...
Une guerre sans pitié s’engage entre les deux femmes, la Reine-mère étant persuadée qu’Ava trompe son fils. Il doit bien y avoir un amant quelque part…

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 26
- Titre original : La pièce rapportée
- Date de sortie : 01/12/2021
- Réalisateur : Antonin Peretjatko
- Scénariste : Antonin Peretjatko d’après l’œuvre de Noëlle Renaude
- Interprètes : Anaïs Demoustier, Josiane Balasko, Philippe Katerine, William Lebghil, Sergi López, Jocelyne Augier, Philippe Duquesne, Thomas Poulard
- Photographie : Simon Roca
- Montage : Antonin Peretjatko
- Musique : blablabla
- Costumes : Sidonie Pontanier
- Décors : Jérémie Duchier
- Producteur : Mathieu Verhaeghe, Thomas Verhaeghe pour Atelier de Production
- Distributeur : Diaphana Distribution

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

La pièce rapportée


©2020 Atelier de production Orange Studio Auvergne Rhône Alpes cinéma


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The Chef : La critique
Nightmare Alley : La critique
Lynx : La critique
Les leçons persanes : La critique
Scream : La critique
Etherne : Le Jeu de Rôle antique
Cinéma - Bandes Annonces : 18 janvier 2022
Star Trek Picard : Motivé, motivé le Q pour la saison (...)
Batgirl : Leslie Grace se montre en héroïne DC
Peacemaker : Abreuvez-vous du générique hilarant de la série DC / (...)
After Life : Critique de la saison 3
The Chef : La critique
The Last of Us : Storm Reid pour la série HBO
Ray Donovan : Le film pour en finir avec cette histoire (...)
The Plot : Mahershala Ali pour une série limitée Hulu