Candyman : La critique

Date : 26 / 09 / 2021 à 12h15
Sources :

Unification


Candyman est un très bon film d’horreur qui se déroule 30 ans après les événements du premier film éponyme.

Le scénario de Jordan Peele, Win Rosenfeld et de Nia DaCosta présente un artiste-peintre découvrant la légende de Candyman et l’utilisant dans ses œuvres. Mais celui-ci va bien vite se rendre compte que d’étranges événements sanglants se déroulent dans son entourage.

Le film de Nia DaCosta est très bien fait. Certains passages sont particulièrement magnifiques et font preuve d’une belle inventivité visuelle. Si de nombreuses morts parsèment le récit, ce dernier suggère plus qu’il ne montre. Et l’horreur, bien que présente, s’efface souvent derrière une étude psychologique et sociologique intéressante. Les effets spéciaux sont d’ailleurs très bons et permettent de renforcer la suggestion d’une grande violence, que l’on ne voit pas frontalement, tout en offrant des passages marquants.

Les événements du premier film de la série sont bien intégrés dans la trame narrative. Ils trouvent d’ailleurs un véritable écho dans l’histoire qui nous est compté dans l’œuvre. La genèse de ce monstre moderne est intéressante, d’autant qu’elle est accompagnée dans son sillage par d’autres histoires tout aussi édifiantes. Il ne faut d’ailleurs pas hésiter à regarder attentivement le générique final pour découvrir certaines des histoires dont on nous parle le long du film. Ces dernières sont représentées à travers un petit dessin animé particulièrement beau visuellement et fort narrativement.

La photographie de John Guleserian est très belle. Elle met particulièrement bien en valeur certains lieux et renforce l’angoisse que l’on ressent devant les rebondissements de plus en plus anxiogènes du récit.

La musique de Robert A.A. Lowe est fort agréable. Elle renforce le malaise de ce qui est montré et se marie bien avec une bande-son permettant de s’immerger encore plus au cœur du long métrage.

Ce dernier propose d’ailleurs quelques séquences particulièrement impressionnantes, dont un final mélangeant avec brio horreur et émotions. L’œuvre a une véritable force et sait parfois s’affranchir d’un personnage horrifique pour entraîner une réflexion intéressante sur la société, la mémoire du passé, les injustices et la folie.

L’interprétation est très bonne. Yahya Abdul-Mateen II est impeccable en artiste ayant du mal à créer et trouvant sa source d’inspiration dans une légende urbaine. Teyonah Parris est superbe dans le rôle de sa femme brillante. Colman Domingo est intéressant en habitant de Cabrini Green, une des cités les plus insalubres en plein cœur de Chicago.

Candyman est un très bon film sachant aller au-delà de l’horreur pour proposer une étude sociétale intéressante. Avec une histoire bien écrite, une très belle réalisation et des comédiens impeccables, l’œuvre fait parfois frémir tout en proposant quelques moments de grâce crépusculaire.

Efficace et touchant.

SYNOPSIS

Remake du film d’épouvante Candyman dont le scénario a été écrit par Bernard Rose (1992) d’après la nouvelle de Clive Barker, The Forbidden.

D’aussi loin qu’ils s’en souviennent, les habitants de Cabrini Green, une des cités les plus insalubres en plein cœur de Chicago, ont toujours été terrorisés par une effroyable histoire de fantôme, passant de bouche à oreille, où il est question d’un tueur tout droit sorti de l’enfer, avec un crochet en guise de main, qui pourrait apparemment être convoqué très facilement par qui l’oserait, rien qu’en répétant son nom 5 fois devant un miroir.

Dix ans après que la dernière des tours de la cité ait été détruite, l’artiste peintre Anthony McCoy et sa petite amie Cartwright, directrice de galerie d’art, emménagent dans un appartement luxueux, sur le site de l’ancienne cité, aujourd’hui complètement nettoyé et reconverti en résidence réservée à une classe sociale jeune et aisée. Alors que la carrière d’Anthony est au point mort, il rencontre par hasard un ancien habitant de la cité d’avant sa rénovation qui lui raconte ce qui se cache réellement derrière la légende du CANDYMAN. Désireux de relancer sa carrière, le jeune artiste commence à se servir des détails de cette macabre histoire comme source d’inspiration pour ses tableaux, sans se rendre compte qu’il rouvre la porte d’un passé trouble qui va mettre en danger son équilibre mental et déclencher une vague de violence qui en se propageant va le forcer à faire face à son destin.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 31
- Titre original : Candyman
- Date de sortie : 29/09/2021
- Réalisateur : Nia DaCosta
- Scénariste : Jordan Peele, Win Rosenfeld, Nia DaCosta d’après l’œuvre de Clive Barker
- Interprètes : Yahya Abdul-Mateen II, Teyonah Parris, Nathan Stewart-Jarrett, Colman Domingo, Kyle Kaminsky, Vanessa Williams, Brian King, Miriam Moss
- Photographie : John Guleserian
- Montage : Catrin Hedstrom
- Musique : Robert A.A. Lowe
- Costumes : Lizzie Cook
- Décors : Cara Brower
- Producteur : Jordan Peele, Win Rosenfeld, Ian Cooper pour Monkeypaw Productions, Metro Goldwyn Mayer (MGM), Universal Pictures, Bron Studios Inc
- Distributeur : Universal Pictures International France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Candyman


© 2020 Universal Pictures and MGM Pictures. All Rights Reserved. ..CANDYMAN TM MGM. ALL RIGHTS RESERVED.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Pleasure : La critique
Ron débloque : La critique
Halloween Kills : La critique
Le trésor du Petit Nicolas : La critique
Oups ! J’ai encore raté l’arche… : La (...)
Marvel Studios : Un calendrier remanié de fond en comble qui va (...)
Secret Invasion : Production lancée selon Samuel L. Jackson
The Expendables 4 : Sylvester Stallone fait ses adieux à la (...)
Pleasure : La critique
Y - Le Dernier Homme : Tout ça pour ça ?
Superman & Lois : Djouliet Amara pour la saison 2 de la série (...)
Batwoman : Découvrez le Killer Croc de The CW
Legends of Tomorrow : Sept super-héros de retour pour la (...)
Metal Men : Barry Sonnenfeld confirme le film DC en préparation
Olaf Présente : Annonce d’une nouvelle série animée chez (...)